UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

M'Vila revient de loin

Blessé en début de préparation, le milieu de terrain des Bleus Yann M’Vila est totalement rétabli. Il se tient "à la disposition" de Laurent Blanc.

M'Vila revient de loin
M'Vila revient de loin ©UEFA.com

Sans le travail exceptionnel du staff médical et sans sa capacité à vite récupérer, Yann M’Vila aurait pu ne jamais disputer l’UEFA EURO 2012. Blessé à la cheville droite dès la 4e minute face à la Serbie lors du deuxième match de préparation des Bleus, le milieu de terrain rennais s’est retapé en un temps record.

À tel point que Laurent Blanc l’a fait entrer en cours de jeu, face à l’Ukraine, vendredi. Un moment que le natif d’Amiens n’oubliera jamais, comme il l’a confié en exclusivité à UEFA.com : "Jouer un match de l’EURO face au pays organisateur, c’est pour l’instant le plus grand moment de ma carrière internationale. Ça va rester gravé dans ma mémoire".

Mis en confiance par sa bonne rentrée face au pays hôte, le joueur, qui rappelons-le évoluait en CFA il y a trois ans, espère être titulaire contre la Suède. "À moi de bien m’entraîner, de montrer que j’ai envie. Je suis à la disposition du coach", assure-t-il. Imperméable à la pression – "je joue comme si j’étais encore en poussins" -, le milieu de 21 ans, qui a pour modèle Xabi Alonso, avoue prendre très à cœur son rôle sur le terrain, qui est de "récupérer des ballons, orienter le jeu et transpercer les lignes par des passes Champions League".
 
Si la clairvoyance fait partie des qualités visibles du Français, son endurance est également un modèle du genre. Explications de l’intéressé : "Lorsque j’étais gamin, j’allais beaucoup courir avec mon père. Et ce n’était pas des petits footings de vingt minutes. Encore aujourd’hui, j’aime beaucoup ça. Je mets mes écouteurs, et je suis tellement dans la musique que je ne vois pas le temps passer, ça peut durer des dizaines et des dizaines de minutes".  

Pour l’anecdote, lors de ces footings enflammés, le joueur avoue être totalement boosté par le son du rap américain (Rick Ross, Lil' Wayne) ou français (Booba, La Fouine). Sur le terrain, pas de musique évidemment. Mais l’envie d’aller "le plus loin possible" avec les Bleus dans cet EURO. Et pour l’instant c’est plutôt bien parti.