UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Kyiv fait des campeurs suédois heureux

L'île de Trukhanov, petit paradis à Kyiv bordé par le Dniepr, est le fief des Suédois pendant l'UEFA EURO 2012. UEFA.com est allé à leur rencontre...

Le Camp Sweden est situé sur l'île de Trukhanov à Kyiv
Le Camp Sweden est situé sur l'île de Trukhanov à Kyiv ©UEFA.com

L'UEFA EURO 2012 voit naître une nouvelle république autonome sur l'île de Trukhanov à Kyiv – son nom ? Le Camp Sweden ("Camp Suède").

Le site choisi par les supporters suédois couvre 22 hectares bordés par le Dnepr et peut acceuillir 6 500 personnes. Ce mini-État suédois en pleine Ukraine se divise en trois comtés : or, argent et bronze. La politique tarifaire et la population de chacun diffère. Ainsi, les familles et les personnes âgées ne sont pas logées au même endroit que les jeunes fans venus faire la fête.

Beaucoup sont venus en voiture, mais tous en profitent pour traverser le fleuve et visiter le centre-ville de Kyiv. "C'est pratique d'habiter sur l'île", témoigne Ilva, en Ukraine avec trois amis. "On vit quasiment en forêt, près du fleuve, mais il suffit de traverser le petit pont pour se retrouver en pleine ville. Quel contraste !"

Le Camp Sweden regorge d'activités variées mais dispose également d'un grand écran pour que les campeurs puissent regarder les matches de l'UEFA EURO 2012 sur place. "Avec mes potes, on aime bien venir regarder les matches ici le soir", explique Lennart, originaire de Malmö.

"Le matin et l'après-midi, on joue au football, au badminton ou au tennis", continue Lennart. "On peut même louer des vélos. Un jour, on est partis se promener sur l'île et on s'est perdus. Heureusement, d'autres cyclistes nous ont aidés à retrouver notre chemin."

En effet, les Suédois sont ravis de l'aide et de la gentillesse des locaux. Ilva indique : "Notre voiture est tombée en panne en pleine nuit, alors qu'on était presque arrivés à Kyiv. On ne savait vraiment pas quoi faire. Mais on a eu de la chance car un conducteur s'est arrêté pour nous aider. Il a compris qu'on était des étrangers venus pour l'EURO, nous a gentiment chambrés et nous a conduits au garage le plus proche."