Pilař brille malgré le naufrage tchèque

Václav Pilař a beau être du côté des perdants, ses efforts offensifs lui permettent de dominer l'Indice Castrol Edge à égalité avec l'attaquant russe Alan Dzagoev.

Pilař brille malgré le naufrage tchèque
Pilař brille malgré le naufrage tchèque ©Getty Images

Les deux buts d'Alan Dzagoev pour la Russie face à la République tchèque ont fait de lui le joueur le plus performant de son équipe pour son premier match du Groupe A, et il se trouve sans surprise en tête de l'Indice Castrol Edge.

Le joueur du PFC CSKA Moskva se trouve à égalité avec le Tchèque Václav Pilař avec un score de 9,51. Dzagoev, qui ne disputait que son troisième match depuis son retour de blessure (fracture de l'orteil), a placé la Russie sur orbite en ouvrant le score et en inscrivant le troisième but pour anéantir les espoirs tchèques après leur réduction du score.

Le joueur de 21 ans évoluait côté droit dans l'attaque à trois de la Russie et il a trouvé le chemin des filets deux fois sur ses trois tentatives. Le bilan de Pilař est encore plus impressionnant, l'attaquant tchèque cadrant ses quatre frappes. L'une de ses tentatives a d'ailleurs été couronnée de succès, puisqu'il a réduit le score à la 52e minute pour donner une lueur d’espoir à son équipe. Pilař a parfaitement su saisir sa chance en étant à la retombée de la passe de Jaroslav Plašil dans le dos de la défense avant de tranquillement contourner Vyacheslav Malafeev et de pousser le ballon dans les filets.

Les hommes de Dick Advocaat s'étant finalement imposés sur un score confortable, il est moins surprenant de voir le podium complété par le milieu de terrain Roman Shirokov, auteur du deuxième but russe.

Indice Castrol Edge : Russie - République tchèque
1. Alan Dzagoev (RUS) 9,51
2. Václav Pilař (CZE) 9,51
3. Roman Shirokov (RUS) 9,05
4. Jaroslav Plašil (CZE) 8,75
5. Vyacheslav Malafeev (RUS) 8,64

Les chiffres
10 – La République tchèque a tiré dix fois au but, soit trois tirs de plus que son adversaire.

0 – Aucun joueur n’a reçu le moindre carton dans cette rencontre courtoise.

2 – Le nombre de passes décisives du meneur de jeu russe Andrey Arshavin.

5 – Jaroslav Plašil est le créateur indiscutable de la République tchèque : il est à l’origine de cinq des huit premières tentatives de son équipe, et notamment du but.

17 – Roman Pavlyuchenko a marqué, délivré une passe décisive et réussi ses neuf passes en seulement 17 minutes sur le terrain.

Les citations
Alan Dzagoev : "C'est très important de réussir son premier match. C'est la première des 6 étapes vers le titre. A 2-1 c'était dur mais l'entrée de Roman Pavlyuchenko nous a fait du bien. On lui doit beaucoup."

Václav Pilař: "On les a laissés jouer, ce qui est une erreur. On savait la russie forte devant mais on aurait pu les contenir. Ils étaient tout simplement meilleurs balle au pied et nous pas assez incisifs dans les duels."