Pas pareil sans Salpingidis

Malgré une entrée en cours de jeu, Dimitris Salpingidis a pris la tête de l'Indice Castrol Edge lors du match d'ouverture de l'UEFA EURO 2012.

Giannis Maniatis (à d.) suit de près le Polonais Rafał Murawski
Giannis Maniatis (à d.) suit de près le Polonais Rafał Murawski ©Getty Images

Il n'est entré qu'à la mi-temps mais avec un tel impact que le buteur grec Dimitris Salpingidis a été désigné meilleur joueur de l'Indice Castrol Edge dans une équipe réduite à dix. Grâce à lui, la Grèce a mis fin à une série de huit défaites consécutives en terres polonaises.

L'attaquant de l'Olympiacos FC a aidé la Grèce à obtenir ce qui semblait pratiquement impossible, le point du nul, en se voyant décerner un indice de 8.36. Il devance de peu son capitaine Giorgos Karagounis (8.34) qui, s'il n'avait raté son penalty en seconde période, aurait très certainement pris la tête.

Salpingidis a su apporter de ce tranchant qui manquait aux siens en première période. Avant lui, les hommes de Fernando Santos n'avait pas encore tiré au but. Six minutes après son entrée, il marquait, devenant par la même occasion le premier joueur grec à marquer en Coupe du Monde FIFA et en Championnat d'Europe de l'UEFA

L'éclair est venu d'un ballon habilement déposé par dessus la défense, et de la seule course en solo des Grecs à parvenir dans la surface de vérité. Wojciech Szczęsny commettait l'irréparable et se voyait expulsé. 

Giannis Maniatis (8.18) complète le triplé grec en tête de l'Indice .

Indice Castrol Edge : Pologne - Grèce

1. Dimitris Salpingidis (GRE) 8.36
2. Giorgos Karagounis (GRE) 8.34
3. Giannis Maniatis (GRE) 8.18
4. Ludovic Obraniak (POL) 7.98
5. Rafał Murawski (POL) 7.92

Les chiffres
1 – Dimitris Salpingidis a marqué sur le premier tir cadré de la Grèce.

2 – Nombre de cartons rouges. C'est la première fois que deux joueurs sont exclus dans un même match de Championnat d'Europe de l'UEFA depuis Espagne-Bulgarie à l'EURO '96.

9 – Les Grecs ont dû attendre leur neuvième tentative pour ne pas perdre sur terres polonaises.

11 – La Grèce est invaincue en 11 matches de compétition depuis son élimination en Coupe du Monde de la FIFA 2010 (2-0 contre l'Argentine).

90 – Le nombre de passes réussies par l'arrière central polonais Marcin Wasilewski, le meilleur total sur le terrain.

Dimitris Salpingidis, attaquant grec
Nous ne sommes pas satisfaits car la seconde période a été un autre match. En première période on a traversé de gros trous et eu beaucoup de malchance. Mais dans la seconde on a tout donné, on y a mis notre âme.  

Autres contenus