UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Un frémissement printanier

Dans la publication officielle de l'UEFA, "UEFA•direct", le président de l'instance dirigeante du football européen Michel Platini fête une époque de l'année où les compétitions européennes bourgeonnent.

Michel Platini, président de l'UEFA
Michel Platini, président de l'UEFA ©AFP

On aime à répéter qu'il n'y a plus de temps mort dans l'activité du football international et c'est assurément vrai tant sont variés les sujets qui le concernent, de l'organisation des rencontres à la formation des jeunes joueurs en passant par les questions financières ou encore la modernisation des infrastructures.

Il n'empêche que, quand les jours s'allongent, que la température s'élève progressivement et que la nature reprend vie, ce frémissement printanier s'accompagne, pour l'amateur de football, d'un autre frisson particulier, celui que suscite l'approche des grands rendez-vous du football interclubs européen. De la reprise des compétitions en février, avec le début de la phase à élimination directe, jusqu'aux finales de mai, la tension ne va cesser de s'accroître pour culminer au moment des finales de Londres et de Dublin, qui, une fois encore, devraient combler les attentes de tous les passionnés de football.

Parallèlement, les équipes nationales reprennent en mars le cours des rencontres de qualification de l'EURO 2012, en quête d'un billet pour le tour final en Pologne et en Ukraine. On notera au passage qu'avant cette reprise, une bonne nouvelle est venue de la réunion de l'International FA Board, qui a autorisé à étendre au tournoi de l'EURO 2012 l'expérience avec deux arbitres assistants supplémentaires. Voilà à coup sûr un gage de qualité pour l'arbitrage de ce point culminant du football des équipes nationales.
Et puis, n'oublions pas, dans ce programme alléchant, le tour final du Championnat d'Europe des moins de 21 ans, qui permettra de voir à l'œuvre au Danemark quelques-uns des plus prometteurs espoirs du football européen. En Europe également, mais couvrant une plus large échelle, le tour final de la Coupe du monde féminine ne manquera pas de souligner, cet été en Allemagne, que le football féminin, s'il ne peut prétendre représenter à lui seul l'avenir du football, en sera certainement une composante majeure.

Ces prochains mois s'annoncent effectivement bien prometteurs...