UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Dario Šimić bientôt centenaire

S'il devrait débuter l'UEFA EURO 2008™ sur le banc, le défenseur central Dario Šimić espère devenir le premier Croate à franchir la barre de 100 sélections.

Dario Šimić vise la barre des 100 sélections
Dario Šimić vise la barre des 100 sélections ©Getty Images

"Beaucoup d'occasions"
Le compteur du joueur est bloqué à 98 depuis qu'il a perdu sa place de titulaire à la faveur de Josip Šimunić, pendant les matches de préparation de la Croatie. Cependant, Šimić entend jouer la carte de son expérience dans les grands tournois, et il est convaincu que sa chance viendra, même s'il ne joue pas dimanche contre l'Autriche dans le Groupe A. "Il ne s'agit pas que d'un seul match", explique-t-il. "Il y en aura deux autres dans la phase de groupes, et nous espérons atteindre au moins les quarts de finale, donc j'aurai beaucoup d'occasions de jouer un rôle."

Rester compétitif
Depuis qu'il a effacé le précédent record national de Robert Jarni (81 sélections), en affrontant le Japon à la Coupe du Monde de la FIFA 2006, Šimić a mis le cap sur la centaine. Y parvenir serait exceptionnel pour un pays qui a fêté son indépendance en 1991, mais c'est bien lui qui serait le plus ému. "Je suis très fier d'être le joueur croate le plus capé de l'histoire", confie-t-il. "Ce qui me rend fier, c'est l'énergie qu'il faut pour s'entraîner et jouer au plus haut niveau, année après année. Et chaque saison, de nouveaux joueurs arrivent, donc il faut rester compétitif. En plus, le peuple croate est très fier, à la base."

Comparaison avec 1998
Cette fierté a peut-être contribué au spectaculaire parcours de la Croatie à la Coupe du Monde 1998, où l'équipe avait décroché la troisième place pour son deuxième tournoi majeur seulement. Šimić était titulaire lors de tous les matches de ce tournoi en France, à une seule exception près, ce qui le place en bonne position pour comparer les deux époques. "Pendant France '98, nous avions une équipe vraiment à part, avec des joueurs de grand talent", décrit-il. "Elle était peut-être même plus spéciale que celle d'aujourd'hui. Les évènements sont allés dans notre sens, ce que soit avant la compétition ou pendant le tournoi. Cela nous a aidé à aller aussi loin et à remporter la troisième place." Cette année, la Croatie a fait match nul contre la Hongrie (1-1) pour son dernier match de préparation, mais il faudra se méfier d'une équipe capable de laisser Šimić sur le banc.