Hampden Park s’apprête à vibrer

Passion, fierté et allégresse seront de la partie à Glasgow lors de l’EURO 2020.

Hampden Park s’apprête à vibrer
©UEFA.com

C’est un Alex Ferguson rayonnant de fierté qui, en octobre 2016, avait assisté au lancement du logo de ville hôte officielle de l’EURO 2020. Le célèbre entraîneur ne pouvait pas rater le début d’une aventure qui verra Hampden Park, le stade mythique de Glasgow, accueillir trois matches de groupe et un huitième de finale en juin 2020.

Mais revenons en 2019 : les travaux vont bon train pour organiser un festival de football qui reflète la passion de l’Écosse pour le ballon rond. Ian Maxwell, le directeur général de l’Association écossaise de football (SFA), a levé une partie du voile sur ses plans afin de rendre cet EURO inoubliable pour Glasgow, et pour toute l’Europe : « Je crois que les habitants de Glasgow pourront être fiers. Nous regardons plus de football que n’importe quelle autre nation européenne et c’est grisant de pouvoir offrir des matches d’un tel niveau au public de Glasgow. »

Ian Maxwell
Ian Maxwell©UEFA.com

Une passion nationale
Ancien footballeur professionnel, Ian Maxwell est bien placé pour mesurer la place de ce sport dans l’identité nationale : « L’Écosse et le peuple écossais ont la réputation d’être passionnés de football et Glasgow est une ville de football bien connue. Faire venir l’EURO à Hampden Park est une véritable aubaine. »

Le football est un fondement de la culture écossaise, et le sport le plus populaire du pays. Plusieurs secteurs y affichent une croissance soutenue, notamment le football féminin et le football de base, et les investissements visant à accroître la participation restent une priorité pour la SFA.

Tartan Army
Sur le terrain, tout se présente sous les meilleurs auspices pour les hommes d’Alex McLeish, qui ont terminé en tête du groupe C1 de la Ligue des nations et pourront donc, si nécessaire, disputer les barrages en vue de l’EURO en mars 2020. Comme l’explique Ian Maxwell, la qualification est en ligne de mire pour permettre aux supporters écossais – la fameuse « Tartan Army » – d’encourager leur équipe et pour faire honneur à la ville hôte.

« Où qu’elle aille, la “Tartan Army” est toujours bien reçue, et Glasgow prouvera qu’elle sait se montrer tout aussi hospitalière, affirme Ian Maxwell. Nous n’avons plus atteint de phase finale majeure de Championnat d’Europe depuis l’EURO 96. Il y a donc toute une génération qui n’a jamais vu l’Écosse se hisser au plus haut niveau. Nous sommes déterminés à y remédier et à faire en sorte de briller à Hampden Park pendant l’EURO 2020. »

« Notre mission est de faire battre le cœur de toute une nation pour le football, et nous avons une occasion de le faire. Des joueurs de grand talent vont fouler le terrain et il est de notre ressort, en tant qu’association, d’en tirer parti pour accroître la participation et l’engagement pour le football dans le pays. »

Hampden Park a accueilli la finale 2002 de la Ligue des champions, qui avait vu Real Madrid brandir le trophée le plus convoité du football interclubs européen après avoir vaincu Bayer Leverkusen 2-1. Cette finale palpitante, qui a montré que Glasgow sait recevoir, reste gravée dans les mémoires de Ian Maxwell et des supporters écossais.

Une ville hôte aux qualités reconnues
 « Ce fut surtout un match incroyable, sublime, marqué par l’extraordinaire but en reprise de volée de Zidane, se souvient Ian Maxwell. Il a offert un coup de projecteur à la ville, à notre stade. Des gens du monde entier sont venus à Glasgow assister au match et nous en sommes extrêmement fiers. »

Glasgow
Glasgow©UEFA.com

Si la réputation de cordialité, de ferveur et de gaieté des Écossais n’est plus à faire, l’organisation d’un événement sportif de grande envergure demande aussi de la concertation et une vision. La SFA, avec ses partenaires à Glasgow et dans tout le pays, met tout en œuvre pour que cet EURO soit unique, tel un diamant serti dans la couronne de la ville, désignée parmi les cinq meilleures villes organisatrices d’événements sportifs en 2018.

« L’Écosse a prouvé sa capacité à organiser des événements majeurs et l’association a été un acteur clé en la matière, dit Ian Maxwell. Nous avons accueilli des finales de Ligue des champions, et d’autres matches. La décision de l’UEFA de répartir l’EURO à travers l’Europe est très courageuse. C’est une manière idéale de célébrer le 60e anniversaire de la compétition, de l’ouvrir au plus grand nombre possible de supporters et de mettre le football d’élite à la portée du plus grand nombre possible de supporters sur le continent. J’applaudis cette initiative. »

Susciter l’engagement
La SFA souhaite que l’ambiance festive créée par l’EURO se communique à l’ensemble de la communauté, y compris aux personnes âgées ou menacées par l’isolement social.

« Il y aura évidemment des zones de supporters. Mais nous avons aussi imaginé un projet novateur, “Football Memories”, à l’intention des personnes atteintes de démence ou de maladies similaires, qui vise à utiliser le football pour les aider à rétablir les liens sociaux. Nous comptons aussi nous appuyer sur les jeunes, les écoles, les familles et les clubs pour faire en sorte que chacun puisse y être associé, et les sensibiliser à tous les bénéfices que procure le football. »

« Glasgow et l’Écosse réserveront un accueil chaleureux à tous les visiteurs. Il n’y a aucun doute à avoir là-dessus. Tous les supporters seront accueillis à bras ouverts, surtout parce que c’est le football qui les amène. Et je suis sûr que le spectacle sera au rendez-vous », conclut-il.

Glasgow
La plus grande ville d’Écosse, souvent citée parmi les plus chaleureuses du monde, est internationalement reconnue pour son énergie, sa fougue, son humour et sa richesse culturelle. Le magnifique Kelvingrove Art Gallery and Museum, la très pointue Gallery of Modern Art et le Riverside Museum sont des institutions de première classe, accessibles gratuitement qui plus est. Le patrimoine architectural de Glasgow mêle vestiges médiévaux, splendeurs victoriennes, réalisations du génie de l’Art nouveau Charles Rennie Mackintosh et chefs-d’œuvre contemporains. Porte d’entrée idéale vers les éblouissants paysages écossais, Glasgow peut également se targuer d’être un bastion du football. Hampden Park, où se joueront des matches de l’EURO 2020, a été pendant des décennies le plus grand stade de la planète. Il a accueilli les finales de Coupe des clubs champions européens/Ligue des champions en 1960, 1976 et 2002, et est connu pour son fameux « Hampden Roar ».

Hampden Park
Capacité de 51 000 places

MATCHES
15 juin : match du groupe D
19 juin : match du groupe D
23 juin : match du groupe D
30 juin : huitième de finale

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n°183

Haut