UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Olivier Giroud : "Un régal"

Auteur d'un doublé dimanche face à l'Islande (5-2), Olivier Giroud est désormais le deuxième meilleur buteur de l'UEFA EURO 2016 avec 3 réalisations. Lundi, à Clairefontaine, l'attaquant des Bleus s'est confié en exclusivité à EURO2016.fr.

Olivier Giroud (France)
Olivier Giroud (France) ©Getty Images

EURO2016.fr : Olivier, en battant largement cette équipe d'Islande (5-2), dimanche, peut-on dire que vous avez envoyé un message fort à vos concurrents pour le sacre ?
Olivier Giroud : Oui, bien sûr. On a envoyé un beau message. Cela veut dire qu'on est prêt. On avait à coeur de bien commencer nos matches. Il fallait mettre le bleu de chauffe d'entrée. Patrice Evra a d'ailleurs pris la parole pendant l'échauffement pour nous réveiller afin qu'on soit efficace dès les premières minutes. On a été concentré et appliqué. On est content d'avoir corrigé notre pêché mignon.

EURO2016.fr : Vous avez par ailleurs réalisé une performance historique en devenant la première équipe à inscrire 4 buts en une mi-temps lors d'un EURO...
Giroud : C'est vrai qu'on a été très efficace offensivement. On a une belle complicité avec Dimitri et Antoine (10 buts à eux trois), ça marche bien entre nous. Mais c'est aussi le travail de toute une équipe. J'espère que cela continuer comme ça jusqu'à la finale. L'objectif est clair : gagner l'EURO 2016. On n'a pas envie de s'arrêter en demies.

EURO2016.fr : Dimanche, au Stade de France, vous êtes allés saluer le public avant le coup d'envoi, pendant l'échauffement. Pourquoi ?
Giroud : Pour leur montrer qu'on avait besoin d'eux. C'était important pour nous de nous sentir soutenus. Le public a répondu présent, il y a eu une très belle communion. On a pris beaucoup de plaisir sur le terrain. On en a également donné en dehors. Ce fut un régal.

EURO2016.fr : On a vu Dimitri Payet embrasser la chaussure d'Antoine Griezmann pendant la célébration du 4e but. Ça vous a donné des idées ?
Giroud : Embrasser les chaussures de mes coéquipiers, ce n'est pas trop mon truc (rires). Mais si l'un d'entre eux marque un doublé jeudi face à l'Allemagne, je peux faire l'effort (rires).

EURO2016.fr : L'Allemagne sera handicapée jeudi par plusieurs absences. Est-ce le moment ou jamais de renverser cette équipe que vous n'avez plus battue en phase finale d'un tournoi majeur depuis 1958 ?
Giroud : Ils seront diminués jeudi, mais ça reste les champions du monde. Ils nous ont éliminés il y a 2 ans au Brésil. On aura forcément envie de prendre notre revanche. L'Allemagne est un peu notre bête noire. On parvient à les battre lors des matches amicaux, mais on a plus de mal en phase finale. Il va falloir inverser la tendance. Ils sont favoris donc c'est eux qui auront la pression. Il va falloir faire un match fantastique pour les battre.

EURO2016.fr : L'objectif fixé par la FFF était d'atteindre les demi-finales. Du coup, peut-on dire que la France a déjà réussi son EURO 2016 ?
Giroud : Oui, on a fait un beau tournoi. Mais pour nous un tournoi réussi, c'est la gagne, c'est la victoire au bout. J'espère qu'on se reverra dimanche prochain pour une autre interview. À ce moment là, je vous dirai qu'on a vraiment réussi notre EURO.