Six folles demi-finales de l'EURO

Il ne reste plus que trois matches et l'EURO 2016 sera terminé. L'occasion de revenir sur les demi-finales les plus mémorables dans l'histoire de la compétition.

Philipp Lahm a marqué le but de la victoire pour l'Allemagne en fin de match contre la Turquie en 2008
©Getty Images

France 4-5 Yougoslavie, 1960
Le premier match d’une phase finale de l’EURO a placé la barre très haute en matière de suspense. François Heutte avait donné l’avantage au score à la France avant la pause avant d’offrir le but du 4-2 aux Bleus, qui croyaient alors avoir fait le plus dur. Malheureusement pour eux, la Yougoslavie, qui semblait battue, inscrit trois buts en l’espace de cinq minutes pour remporter le match le plus prolifique de l’histoire.

Yougoslavie 2-4 Allemagne de l’Ouest, 1976
Le tenant du titre se dirigeait vers une défaite jusqu’à ce qu’Helmut Schön ne réalise le meilleur coaching de l’histoire. Danilo Popivoda et Dragan Džajić avaient donné deux buts d’avance aux hôtes qui restaient solides malgré la réduction du score signée Heinz Flohe. Tout a changé lorsque Schön a décidé de lancer Dieter Müller, alors vierge de sélection, à 11 minutes de la fin. Le débutant arrachait une prolongation sur son premier ballon avant de marquer à deux reprises durant celle-ci. Il récidivera en finale lors de la défaite allemande face à la Tchécoslovaquie. 

Les neuf buts de Michel Platini lors de l'EURO 1984
Les neuf buts de Michel Platini lors de l'EURO 1984

France 3-2 Portugal (a.p.), 1984
De retour sur ses terres, la France a cherché de nouveau à se hisser en finale pour la première fois depuis 24 ans. Dominateurs et emmenés par Michel Platini, les Bleus ouvraient le score par Jean-François Domergue mais le Portugal revenait grâce à Rui Jordão à la 74e minute. Le même joueur donnait l’avantage aux Portugais en prolongation avant que Platini et Domergue n'entrent en action, le capitaine des Bleus libérant le Vélodrome à la dernière minute.

Allemagne de l'Ouest 1 - 2 Pays-Bas, 1988
Son but en finale est entré dans l’histoire, mais Marco van Basten a aussi joué un rôle essentiel en demi-finale. Déterminés à prendre leur revanche sur la défaite en finale de la Coupe du Monde 1974, les Oranjes se retrouvaient sous la menace d’une nouvelle défaite après l’ouverture du score de Lothar Matthaüs. Mais ils ont répondu grâce à un but de Ronald Koeman avant que Van Basten leur évite la prolongation.

Italie 0-0 Pays-Bas, (a.p. ; Italie s'impose 3-1 aux tab), 2000
L'Italie réduite à dix en première période après l’exclusion de Gianluca Zambrotta, la finale semblait promise aux Pays-Bas lorsqu’ils obtenaient un penalty quelques instants plus tard. Mais Francesco Toldo avait d’autres idées. Il repoussait la tentative de Franck de Boer avant que Patrick Kluivert ne trouve le poteau sur un second penalty obtenu par les Oranjes. Le score nul et vierge, les Pays-Bas perdaient leurs illusions lors de la séance de tirs au but, Toldo sortant le tir de Paul Bosvelt.

Allemagne 3 - 2 Turquie : les meilleurs moments
Allemagne 3 - 2 Turquie : les meilleurs moments

Allemagne 3 - 2 Turquie, 2008
Spécialiste du but dans les derniers instants, la Turquie a été prise à son propre jeu. Entre blessures et suspensions, le sélectionneur Fatih Terim ne pouvait compter que sur 14 joueurs mais la Turquie ouvrait le score par Uğur Boral avant de se faire reprendre puis doubler par l’Allemagne. La Turquie revenait au score en fin de match par Semih Şentürk mais Philipp Lahm donnait la victoire aux Allemands à la 90e minute.

Haut