UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

JPP : "La France a un coup à jouer!"

Jean-Pierre Papin se régale de la ferveur populaire autour de cet UEFA EURO 2016. Mais le ballon d'or 1991 aux 54 sélections et 30 buts sous le maillot tricolore donne aussi son avis sur les Bleus !

JPP : "La France a un coup à jouer!"
JPP : "La France a un coup à jouer!" ©Getty Images

EURO2016.fr : Pouvez-vous nous raconter votre plus beau souvenir d’un EURO en tant que joueur de l’équipe de France?
Jean-Pierre Papin
: C’est l’EURO 1992 en Suède. Déjà, nous avions remporté nos huit rencontres de qualification. Dans notre groupe, il y avait quand même l’Espagne (ainsi que la Tchécoslovaquie, l’Islande et l’Albanie). Et en phase finale, c’est moi qui égalise face à la Suède (1-1 score final) lors du match d’inauguration.

EURO2016.fr : Après la phase de groupes et les huitièmes de finale, que retenez-vous de cet UEFA EURO 2016 organisé en France ?
J’ai beaucoup aimé la ferveur populaire. J’apprécie aussi cette idée de fanzone à laquelle je ne croyais pas trop au départ. En fait, ça me semble vraiment pas mal. J’aime aussi beaucoup les stades pleins un peu partout. Et sur un plan purement sportif, j’ai beaucoup aimé les Islandais, pour leur fraîcheur.

EURO2016.fr : Partagez-vous l’idée de plus en plus répandue que l’Allemagne est l’immense favorite pour remporter l’EURO ?
Sur les équipes qui restent en quart de finale, j’ai plutôt tendance à dire oui. Mais avec juste un tout petit avantage sur l’équipe de France.

Jean-Pierre Papin n'a pas oublié son égalisation à l'EURO 1992, avec la France, lors du match d'ouverture, contre la Suède
Jean-Pierre Papin n'a pas oublié son égalisation à l'EURO 1992, avec la France, lors du match d'ouverture, contre la Suède©Getty Images

EURO2016.fr : Comment imaginez-vous le futur Allemagne-France en demi-finale ?
S’il a lieu déjà ! Car les Italiens sont tellement surprenant. Ils pourraient même constituer une belle surprise dans leur partie de tableau.

EURO2016.fr : Et de l’autre côté du tableau ?
Le Portugal me semble pas mal. Les Portugais n’encaissent pas énormément de buts. Mais les Belges ont aussi un bon coup à jouer.

EURO2016.fr : Vous qui connaissez si bien l’équipe de France, comment voyez-vous le cru actuel ?
Je la trouve en difficultés mais courage ! On n’a pas eu un match facile depuis le départ. En revanche, je dois lui reconnaître une force de caractère et un état d’esprit irréprochables.

EURO2016.fr : Pensez-vous que c’est ça qui leur permettra de ne pas tomber dans le piège islandais comme les Anglais ?
À ce stade de la compétition, ce n’est plus un problème de les prendre de haut ou pas. C’est plutôt : sont-ils prêts à se battre ou pas ? Pour éliminer les Islandais, avant de penser à jouer il va falloir penser à se battre. Car ils imposent un défi physique terrible.

EURO2016.fr :Aujourd’hui, on a l’impression qu’une équipe sans trop de talent mais terriblement bien préparée est en mesure d’ennuyer n’importe qui. Qu’en pensez-vous ?
Bien préparée mais aussi bien organisée ! L’organisation défensive de l’Islande force le respect. Elle a quand même joué des cadors. Et ils se sont tous cassés les dents. Après, c’est vrai que sur les talents purs, il n’y en a pas énormément. Mais il y en a suffisamment pour bien jouer au football. Et puis n’oublions pas la qualité de leurs touches qui sont pratiquement de véritables coups de pieds arrêtés.

Après avoir atteint la finale avec Marseille, Papin a remporté la Champions League avec le Milan
Après avoir atteint la finale avec Marseille, Papin a remporté la Champions League avec le Milan©Bob Thomas/Getty Images

EURO2016.fr : À votre époque en équipe de France, on avait un peu le sentiment que vous étiez un peu isolé dans le secteur offensif mais la défense était hors du commun. Aujourd’hui, on a le sentiment que c’est totalement l’inverse n’est-ce pas ?
Ça résume bien les générations. Sachant que la France a remporté la Coupe du Monde pratiquement sans attaquant. Alors où est la vérité ? C’est la question qu’il faut se poser... Une bonne attaque ou une bonne défense en priorité ? Tout moyen mais très équilibrée comme l’Islande ? Dans cet EURO, aucune sélection ne me semble équilibrée et très bonne sur les quatre lignes. Il y a toujours une ligne qui est plus forte que l’autre… Et c’est là que l’équipe de France a un bon coup à jouer. Car je trouve que son rapport force-équilibre sur toutes les lignes n’est pas mal du tout !