Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

L'Histoire du côté de Bale

L'attaquant gallois Gareth Bale a rejoint le club fermé des joueurs ayant marqué lors des trois matches de groupe de l'EURO. Un bon présage ?

Alan Shearer fête son but face à la Suisse en match d'ouverture de l'EURO '96
Alan Shearer fête son but face à la Suisse en match d'ouverture de l'EURO '96 ©Getty Images

Buteur lors de la victoire 3-0 face à la Russie lundi soir, l'attaquant gallois Gareth Bale est devenu seulement le septième joueur à avoir marqué lors des trois matches de groupe de l'EURO. Mais qu'ont ensuite fait ces six prédécesseurs ?

Michel Platini, 1984
Le meneur de jeu de l'équipe de France ouvrait le score en fin de match face au Danemark avant de s'offrir deux triplés consécutifs lors des succès 5-0 contre la Belgique et 3-2 face à la Yougoslavie. Buteur décisif en demi-finale face au Portugal à Marseille, il s'offrait un neuvième but, un record, en ouvrant le score lors du succès 2-0 sur l'Espagne en finale.

Hristo Stoichkov, 1996
Après avoir fait mouche à dix reprises en éliminatoires, l'attaquant de Parme faisait trembler les filets lors du nul 1-1 avec l'Espagne avant d'inscrire l'unique but de la victoire contre la Roumanie. Le Bulgare frappait aussi lors du revers 3-1 des siens face à la France. Malgré une élimination avant la phase à élimination directe, il terminait tout de même deuxième meilleur buteur à égalité.

Alan Shearer, 1996
Shearer lançait son EURO à domicile en maquant face à la Suisse et l'Écosse puis en s'offrant un doublé lors du carton 4-1 face aux Pays-Bas. Muet lors du succès aux tirs au but face à l'Espagne en quarts, il s'offrait le titre de meilleur buteur avec cinq buts en ouvrant le score de la tête face à l'Allemagne avant un défaite aux tirs au but aux portes de la finale.

Savo Milošević, 2000
Le buteur du Real Saragosse inscrivait deux buts pour permettre à sa Yougoslavie de signer un nul 3-3, contre la Slovénie, en match d'ouverture, après avoir été mené 3-0. Il marquait ensuite l'unique but de la victoire sur la Norvège avant d'ouvrir une nouvelle fois le score lors du revers 4-3 face à l'Espagne. Milošević réduisait finalement la marque dans les arrêts de jeu d'une défaite 6-1 face aux Pays-Bas en quarts, pour partager le Soulier d'Or avec Patrick Kluivert.

Ruud van Nistelrooy, 2004
Redoutable renard des surfaces avec Manchester United, le Néerlandais était rapidement très en vue à l'occasion de son premier tournoi majeur. Il égalisait tout d'abord en fin de match face à l'Allemagne avant de faire mouche lors du revers 3-2 contre la République tchèque et de s'offrir un doublé lors d'un succès 3-0 contre la Lettonie. Buteur lors de la séance de tirs au but en quarts face à la Suède, il s'inclinait avec les Pays-Bas 2-1 contre le Portgual en demies.

Milan Baroš, 2004
Décevant lors des deux saisons précédentes à Liverpool, l'attaquant tchèque était LA surprise de ce tournoi. Bizarrement, Baros inscrivait ses trois buts en phase de groupes entre les 70e et 80e minutes des victoires 1-0 contre la Lettonie, 3-1 contre les Pays-Bas et 2-1 contre l'Allemagne. Il inscrivait un doublé en quarts face au Danemark avant de chuter en prolongation contre la Grèce, en demies. Prix de consolation pour Baroš : le titre de Soulier d'Or de l'UEFA EURO 2004.

Autres contenus

Haut