Le cauchemar des défenses

Avec neuf buts marqués lors du tout premier match du Championnat d'Europe de l'UEFA, UEFA.com revient sur les gros scores de l'histoire de l'EURO.

Le tout premier match du Championnat d'Europe de l'UEFA a accouché du plus gros score, mais depuis, il y a eu d'autres rencontres avec de nombreux buts. UEFA.com fait le tour de ces matches cauchemars pour les défenseurs.

Demi-finale 1960 : France 4-5 Yougoslavie
Le premier match du tournoi inaugural a produit un score jamais égalé depuis. Quelques occasions franches étaient manquées, puis la France menait 2-1 juste avant la mi-temps. Les Bleus doublaient leur avantage deux fois, de part et d'autre d'un but d'Ante Žanetić (55e), et menaient 4-2 à 15 minutes de la fin. Mais trois buts en cinq minutes venaient renverser le score de bien belle manière.

Demi-finale 1976 : Yougoslavie 2-4 RFA (a.p.)
Menés 2-0 au bout d'une demi-heure de jeu, les Allemands voyaient leur titre menacé. Mais les champions du monde 1974 d'Helmut Schön ne capitulaient pas, et ils égalisaient à 8 minutes de la fin grâce à Heinz Flohe et Dieter Müller. Pour ses débuts internationaux, Müller marquaient deux fois dans les six dernières minutes de la prolongation, et offrait ainsi une finale à la RFA face à la Tchécoslovaquie.

Phase de groupes 1996 : Russie 3-3 République tchèque
Un match à rebondissements qui était tout près de signifier la porte de sortie aux Tchèques. Menant 2-0 après 20 minutes de jeu, leur avance était annulée juste après la pause, puis ils étaient menés à cinq minutes du terme. Une défaite aurait arrangé l'Italie qui serait passée aux dépens des hommes de Dušan Uhrin, mais Vladimír Šmicer venait à la rescousse à deux minutes de la fin. Le début d'un tournoi mémorable pour les Tchèques.

Phase de groupes 2000 : Yougoslavie 3-3 Slovénie
Dire que l'affaire était mal engagée pour la Yougoslavie à 30 minutes de la fin serait un euphémisme. Non seulement la Slovénie menait 3-0 après des buts de Zlatko Zahovič (x2) et Miran Pavlin, mais elle jouait également à 11 contre 10 après l'expulsion de Siniša Mihajlović à l'heure de jeu. Mais la Yougoslavie ne baissait pas les armes et revenait à 3-3 grâce à des buts inscrits aux 67e, 70e et 73e minutes.

Phase de groupes 2000 : Yougoslavie 3-4 Espagne
L'Espagne semblait bien battue à l'approche de la fin de ce match. Les hommes de José Antonio Camacho devaient absolument gagner pour passer en quarts de finale, mais ils étaient menés 3-2 face à dix Yougoslaves dans le temps additionnel. Un coup franc de Gaizka Mendieta offrait l'égalisation à l'Espagne, mais il fallait encore marquer. Alfonso Pérez réalisait le doublé et l'Espagne se qualifiait, comme la Yougoslavie d'ailleurs.

Quarts de finale 2000 : Pays-Bas 6-1 Yougoslavie
Ce match dominé de la tête et des épaules par les Néerlandais est le seul au cours duquel une équipe a marqué six buts. Trois d'entre eux ont été inscrits par Patrick Kluivert, et deux par le rapide ailier Marc Overmars. Cependant, outre les individualités, c'est avant tout la destruction d'une équipe yougoslave si à l'aise en phase de groupes qui a été le point le plus impressionnant de la part des hommes de Frank Rijkaard.

Phase de groupes 2004 : Croatie 2-4 Angleterre
Après deux buts face à la Suisse lors du premier match de l'Angleterre, Wayne Rooney s'est révélé sur la scène européenne lors de ce match contre la Croatie. Les hommes de Sven-Göran Eriksson étaient rapidement menés, mais des buts de Rooney de part et d'autre d'une réalisation de Paul Scholes remettaient l'Angleterre sur de bons rails. Les deux équipes marquaient dans les 20 dernières minutes, mais l'influence de Rooney avait déjà assuré la qualification de l'Angleterre pour la première fois en terre étrangère.

Haut