L'Équipe du tournoi 2004

La Grèce, le Portugal et la République tchèque ont placé chacun trois représentants dans l'équipe-type de l'UEFA EURO 2004.

L'Équipe du tournoi 2004
©Getty Images

La Grèce, le Portugal et la République tchèque ont placé chacun trois représentants dans l'équipe-type de l'UEFA EURO 2008.

©Getty Images

Gardien : Petr Čech (République tchèque)
Véritable révélation pour son premier tournoi majeur, Čech avait accepté de quitter Rennes pour Chelsea juste avant l'EURO. Le portier de 22 ans allait éblouir la Premier League de sa classe, aider les Blues à remporter en 2004/05 leur premier titre de champion en 50 ans, conserver sa couronne la saison suivante et réaliser le doublé coupe-championnat en 2009/10. Joueur clé du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2002 remporté par la République tchèque, Čech a également gagné trois fois la FA Cup avec Chelsea, ainsi que de nombreuses récompenses individuelles. Et tout cela malgré une blessure à la tête intervenue en 2006 qui l'oblige depuis à porter un casque de style rugby.

©AFP

Défenseur : Traianos Dellas (Grèce)
Relativement inconnu avant l'UEFA EURO 2004, le grand défenseur axial était au cœur de tous les débats après le sacre de la Grèce d'Otto Rehhagel qui encaissait seulement quatre buts dans le tournoi. Omniprésent au Portugal, Dellas a enchaîné les prestations mémorables et marqué de la tête un but d'argent (son unique but en 53 sélections) lors de la demi-finale contre la République tchèque. Après avoir passé les deux années précédentes à l'AS Roma, il retournerait à l'AEK Athènes en 2005. Handicapé par des blessures, il parvenait tout de même à remporter une deuxième Coupe de Grèce en 2011, dix ans après sa première.

©AFP

Défenseur : Ricardo Carvalho (Portugal)
Nouveau venu en équipe du Portugal, Carvalho est titularisé par Luiz Felipe Scolari pour le deuxième match de phase de groupes, contre la Russie. Depuis, il n'a jamais déçu et a enchaîné des matches exceptionnels. Vainqueur de l'UEFA Champions League et de la Coupe UEFA avec Porto, il suit José Mourinho à Chelsea pour 30 M€ et devient incontournable au poste de défenseur central. Il contribue aux deux titres consécutifs des Blues puis au doublé coupe-championnat en 2009/10, avant de suivre à nouveau Mourinho au Real Madrid.

©Getty Images

Défenseur : Giourkas Seitaridis (Grèce)
L'arrière droit Seitaridis fait partie des trois Grecs sélectionnés dans l'équipe type de l'UEFA EURO 2004. Solide derrière face à Thierry Henry et Milan Baroš, il a su apporter sa contribution en attaque, notamment dans le premier match face au Portugal. Le titre européen est venu couronner une superbe saison pour le latéral, déjà vainqueur du doublé coupe-championnat avec le Panathinaikos. Au lendemain du tournoi, il signe à Porto, puis pose ses valises au Dinamo Moscou et à l'Atlético Madrid, avant de revenir au Panathinaikos en 2010.

©Getty Images

Défenseur : Gianluca Zambrotta (Italie)
Malgré l'élimination prématurée de l'Italie à l'UEFA EURO 2004, impossible de blâmer le latéral gauche Zambrotta, irrésistible dans le nul 1-1 contre la Suède. Après avoir troqué son couloir gauche contre le couloir droit, il prendra sa revanche en Coupe du Monde de la FIFA 2006 en jouant un rôle clé dans le triomphe de l'Italie. Au terme d'un séjour de sept saisons avec la Juventus, il signe à Barcelone puis à l'AC Milan.

©Getty Images

Milieu : Maniche (Portugal)
Pour beaucoup, l'infatigable Maniche a été le meilleur joueur du tournoi, après un doublé coupe-championnat et un triomphe en UEFA Champions League la même saison avec Porto. Auteur d'un but capital en phase de groupes contre la Russie, d'un penalty déterminant en quart de finale face à l'Angleterre et du but victorieux contre les Pays-Bas en demi-finale, Maniche a connu une carrière agitée après son départ de Porto en 2005, posant ses valises au Dinamo Moscou, à Chelsea, à l'Atlético Madrid, à l'Internazionale Milano, au FC Cologne puis au Sporting CP.

©Getty Images

Milieu : Pavel Nedvěd (République tchèque)
Tenant du titre de meilleur joueur européen, Nedvěd a illuminé la compétition de son talent avant de se blesser en demi-finale face à la Grèce. Il sortira de sa retraite internationale deux ans plus tard pour la Coupe du Monde 2006, où il sera à la hauteur de sa réputation malgré l'élimination des siens au premier tour. Auteur de 18 buts internationaux, il s'est épanoui en Italie où il a remporté un Scudetto à la Lazio avant de devenir l'un des joueurs phares de la Juventus.

©Getty Images

Milieu : Theodoros Zagorakis (Grèce)
Non content de soulever le trophée Henri Delaunay, le capitaine grec Zagorakis a également été désigné meilleur joueur de la compétition par l'UEFA. S'il n'a pas marqué en phase finale, le milieu a été le véritable poumon de son équipe. Après des séjours au FC Kavala, au PAOK et à Leicester City, Zagorakis n'aurait sans doute jamais imaginé une telle carrière internationale. Crédité de 120 capes, il a mis fin à sa carrière en 2007. Son seul autre titre majeur est une Coupe de Grèce 2002.

©Getty Images

Milieu : Cristiano Ronaldo (Portugal)
Ronaldo a explosé lors de l'UEFA EURO 2004, s'illustrant pendant la campagne du Portugal, finaliste de la compétition. Formé au Sporting CP, Ronaldo a aidé Manchester United à rafler trois titres nationaux de rang ainsi que l'UEFA Champions League en 2008. Une saison mémorable pour lui puisqu'il a marqué 42 buts en 49 matches, ce qui lui a valu le titre de Joueur de l'année de l'UEFA, celui de Ballon d'Or ainsi que le trophée de Joueur FIFA de l'année. Il a signé au Real Madrid pour un montant record de 92 M€. En 2010/11, il a inscrit 40 buts en Liga, nouveau record.

Attaquant : Milan Baroš (République tchèque)
Baroš a terminé meilleur buteur de l'UEFA EURO 2004, avec cinq réalisations. Le seul match où il n'a pas fait trembler les filets est le seul où la République tchèque n'a pas gagné : la demi-finale contre la Grèce. L'attaquant a réalisé un tournoi fabuleux, alors qu'il se remettait d'une fracture de la jambe, et son palmarès allait s'enrichir d'une UEFA Champions League la saison suivante, avec Liverpool. Il poursuivrait sa carrière à Aston Villa, à l'Olympique Lyonnais (où il remportait la Ligue 1) et à Galatasaray. Vainqueur de la FA Cup 2008 avec Portsmouth, il a maintenu une moyenne d'un but tous les deux matches.

©Getty Images

Attaquant : Wayne Rooney (Angleterre)
Après avoir dominé l'UEFA EURO 2004, Rooney s'est blessé au pied en quarts de finale contre le Portugal, précipitant la chute de l'Angleterre. À tout juste 18 ans, l'attaquant a excellé face à la France, la Suisse et la Croatie. Rooney a encore joué de malchance à la Coupe du Monde de la FIFA 2006 : victime d'une fracture à un autre métatarse, il n'avait pas retrouvé son meilleur niveau et quittait la compétition dans un autre quart de finale face au Portugal. Quatre fois champion l'Angleterre avec Manchester United (qu'il a rejoint en provenance d'Everton après l'UEFA EURO 2004), Rooney a aidé son équipe à remporter l'UEFA Champions League 2008.

Haut