Tousart : "À la mi-temps, on se voit peut-être un peu trop beaux"

À l'image du milieu de terrain lyonnais, l'OL trouve rageant de s'être arrêté de jouer en deuxième période alors qu'il menait 2-0 et était en supérioté numérique.

Erreur lors de la lecture de la vidéo

message

Vidéo suivante

Lucas Tousart, milieu de terrain de l'OL :
"En première période, on a joué ensemble et on a eu les bonnes intentions. Ce qui nous a permis de rentrer aux vestiaires avec un avantage important. Ensuite, en seconde période, on s'est un peu trop relâchés. Sur 2-3 petites actions, on a payé nos erreurs cash et à la fin cela a fait but. On n'a pas su l'emporter à 11 contre 10, on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Il nous a manqué la chance devant le but pour aller marquer ce troisième but et faire le break. À 3-0, on tuait le match. Au contraire, on a vécu un petit moment de doute et de flottement. On aurait dû marquer ce troisième but qui nous aurait mis à l'abri. Déception et colère étaient présentes dans le vestiaire. On avait la possibilité de pratiquement se qualifier pour les 8es de finale et à la mi-temps, on se voit peut-être un peu trop beaux, on pense que le match est fini. Dans le foot, tout peut arriver. Les deux matches contre Hoffenheim auraient pu aboutir sur un scénario totalement différent. On obtient deux nuls alors qu'on aurait pu avoir déjà notre qualification. À nous d'aller la chercher lors des deux derniers matches."

Bruno Genesio, entraîneur de l'OL :
"Nous n'avons pas su faire le break et tuer le match, on a plusieurs opportunités de marquer le troisième but. Et puis, nous avons beaucoup trop reculé quand nous avons encaissé le premier but en voulant trop préserver notre résultat. Il n'y avait pas lieu de d'affoler, on avait le match en main et on jouait à 11 contre 10. On s'est exposé aux longs ballons et on a cédé sur un coup de pied arrêté sur lequel nous avons manqué d'agressivité et de concentration. Je ressens beaucoup d'agacement parce qu'on laisse filer deux points qui nous qualifiaient quasiment. Les joueurs sont les premiers déçus et frustrés de ce résultat. Il fallait continuer à attaquer mais le problème est l'efficacité. On s'est créé beaucoup d'occasions pour mettre le troisième but. On reste malgré tout en bonne position et bien placés pour la qualification."

Haut