Défaite interdite pour Paris

Naples et le Paris Saint-Germain se retrouvent deux semaines après leur match nul au Parc des Princes suite à l'égalisation en fin de rencontre d'Ángel Di María.

Dries Mertens fête le deuxième but napolitain à Paris
Dries Mertens fête le deuxième but napolitain à Paris ©AFP/Getty Images

Un but parisien en fin de rencontre a privé Naples des trois points et de la tête du Groupe C, mais la formation de Carlo Ancelotti peut faire un grand pas vers la qualification en cas de victoire devant son public à l'occasion du match retour entre les deux équipes.

• Naples a mené à deux reprises au Parc des Princes le 24 octobre grâce à des buts signés Lorenzo Insigne (29e) et Dries Mertens (77e), mais Paris – qui ne compte qu'une victoire en 19 matches face à des formations italiennes – revenait au score grâce à un but contre son camp de Mário Rui (61e) puis sur une magnifique frappe d'Ángel Di María dans la troisième minute du temps additionnel.

• Les Italiens comptent donc cinq points, et se retrouvent à une longueur de Liverpool, leader du Groupe C, alors que Paris occupe la troisième place avec quatre points au compteur. Dernière, l'Étoile Rouge compte un point et est la seule équipe dont le sort peut être scellé au terme de la quatrième journée : une défaite à domicile face à Liverpool combinée à une victoire napolitaine éliminerait les Serbes de la course aux 8es de finale.

Antécédents
• Le seul duel entre les deux équipes remonte au 2e tour de la Coupe UEFA 1992/93, Paris s'imposant 2-0 à Naples au match aller grâce à un doublé de George Weah en première période. Les Français décrochaient leur billet pour le 3e tour après un match nul et vierge au Parc des Princes, pour échouer finalement en demi-finales face à la Juventus, futur vainqueur de la compétition cette année-là.

Repères
Naples
• Tenu en échec 0-0 sur la pelouse de l'Étoile Rouge en match d'ouverture, Naples décrochait sa première victoire de la campagne face à Liverpool lors de la deuxième journée, Lorenzo Insigne inscrivant l'unique but du match face aux finalistes de la saison dernière à la 90e minute de jeu à l'occasion de son premier match à domicile dans le Groupe C.

• Deuxième de Serie A en 2017/18, Naples dispute la cinquième phase de groupes de son Histoire – toutes sur les huit dernières saisons. Les Italiens ont atteint les 8es de finale en 2011/12 et 2016/17.

• Le club de Serie A a terminé troisième de son groupe la saison dernière – remportant deux de ses trois matches à domicile (une défaite) – pour finalement s'incliner en 16es de finale de l'UEFA Europa League face au RB Leipzig.

• Naples a perdu deux de ses quatre dernières rencontres européennes à domicile, dont un revers 1-3 contre Leipzig lors de leur dernière sortie devant leur public avant la venue de Liverpool. Les Napolitains n'ont cependant connu la défaite qu'à quatre reprises sur leurs 27 derniers matches européens à la maison (17 v., 6 n.).

• La victoire face à Liverpool était seulement la troisième de Naples sur ses sept derniers matches à domicile en UEFA Champions League (phase de groupes à la finale) ; les Italiens ont perdu trois matches à la maison durant cette période.

• Le Napoli reste sur deux victoires devant son public face à des clubs français, s'imposant notamment face à Nice 2-0 en barrages la saison dernière. La défaite face à Paris en 1992 est l'unique du club en cinq rencontres face à des clubs de Ligue 1 disputées à Naples (3 v., 1 n.).

Paris
• Battue 3-2 à Liverpool lors de la première journée – la troisième défaite consécutive du club à l'extérieur en Europe – la formation de Thomas Tuchel se reprenait en écrasant les débutants de l'Étoile Rouge 6-1 à l'occasion de sa deuxième sortie, grâce notamment à un triplé de Neymar. Auteurs de dix buts suite au nul 2-2 avec Naples, les Parisiens possèdent la meilleure attaque de la compétition cette saison, à égalité avec Barcelone.

• Champion de Ligue 1 pour la cinquième fois en six ans en 2017/18, et pour la septième fois de son histoire, Paris dispute sa septième phase de groupes d'UEFA Champions League de rang.

• Demi-finalistes en 1995, les Parisiens ont été éliminés au stade des huitièmes de finale lors des deux dernières saisons et en quarts les quatre saisons précédentes.

• Paris a marqué au moins un but lors de ses 19 derniers matches d'UEFA Champions League.

• Les Parisiens restent sur trois défaites consécutives à l'extérieur en Europe, encaissant à chaque fois trois buts : une défaite 3-2 à Liverpool lors de la première journée, et deux revers 3-1 chez le Real Madrid en 16es aller et au Bayern Munich en sixième journée de la dernière édition.

• Avant de s'imposer face à l'Étoile Rouge, Paris restait sur quatre défaites consécutives en Europe – la pire série de son Histoire, durant laquelle le club de la capitale a encaissé 11 buts.

• Cette victoire à Naples en 1992 est la seule de Paris en neuf déplacements en Italie (3 n., 5 d.)

• Les champions de France n'ont remporté que deux de leurs 18 rencontres face à des clubs italiens, à domicile comme à l'extérieur (7 n., 9 d.).

• Le club de la capitale a inscrit 25 buts lors de la phase de groupes 2017/18, un record en UEFA Champions League.

On se connaît ?
• Carlo Ancelotti entraînait Paris entre 2011 et 2013, le coach italien remportant le titre en Ligue 1 lors de la saison 2012/13.

• Ángel Di María et Ancelotti ont remporté l'UEFA Champions League ensemble avec le Real Madrid en 2013/14.

• Ancelotti était l'entraîneur de Gianluigi Buffon à Parme entre 1996 et 1998.

• Edinson Cavani a marqué 78 buts en 104 matches de Serie A avec Naples entre 2010 et 2013 avant son départ pour Paris, l'Uruguayen remportant la Coppa Italia en 2011/12.

• Ils ont joué en Italie :
Gianluigi Buffon (Parme 1995–2001, Juventus 2001–18)
Thiago Silva (AC Milan 2009–12)
Marquinhos (AS Roma 2012–13)
Dani Alves (Juventus 2016/17)
Marco Verratti (Pescara 2008–12)

• Ils ont joué en France:
David Ospina (Nice, 2008–14)
Kévin Malcuit (Monaco 2010–12, Vannes 2012, Fréjus 2012–14, Niort 2014–15, Saint-Étienne 2015–17, LOSC Lille 2017-18)
Kalidou Koulibaly (Metz 2010–12)
Faouzi Ghoulam (Saint-Étienne 2010–14)
Adam Ounas (Bordeaux 2015–17)

• Ils ont joué ensemble :
José Callejón, Raúl Albiol et Lassana Diarra, Ángel Di María (Real Madrid 2011–13)
Simone Verdi et Thiago Silva (Milan 2009–11)

• Coéquipiers en sélection :
Dries Mertens et Thomas Meunier (Belgique)
José Callejón et Juan Bernat (Espagne)
Simone Verdi, Lorenzo Insigne et Gianluigi Buffon, Marco Verratti (Italie)
Amin Younes et Julian Draxler (Allemagne)

Autour du match

Naples
• Naples avait gagné ses cinq premiers matches à domicile toutes compétitions confondues cette saison, avant d'être tenu en échec 1-1 par la Roma le 28 octobre (Dries Mertens assurant le point du nul en marquant à la dernère minute).

• Le Belge a été l'auteur d'un triplé, vendredi, lors de la victoire 5-1 contre Empoli à Naples, la plus large victoire Partenopei cette saison.

• Mertens a marqué lors des quatre derniers matches toutes compétitions confondues, et a inscrit sept buts sur ses sept derniers matches de Serie A et sept sur ses dix derniers matches en tout.

• Lorenzo Insigne, de son côté, reste le meilleur buteur napolitain cette saison avec sept buts en dix matches de Serie A et deux en trois matches d'UEFA Champions League.

• Contre la Roma, le Napoli a décroché son unique nul de la saison en onze matches (8 v., 2 d.).

• Naples n'a pas trouvé le chemin des filets au terme d'un seul match cette saison (défaite 3-0 sur la pelouse de la Sampdoria le 2 septembre).

• Marek Hamšík a joué son 511e match avec Naples contre la Roma. Il a égalé le record du club, qu'il co-détient avec l'ancien défenseur Giuseppe Bruscolotti. 

• Simone Verdi n'a plus joué depuis sa blessure à la cuisse contre l'Udinese le 20 octobre. Adam Ounas souffre du même problème et n'a plus joué depuis le 16 octobre, il était sur le banc vendredi.

• Le gardien Alex Meret n'a toujours pas joué avec Naples car il s'est fracturé le bras peu de temps après son arrivé à l'intersaison. Faouzi Ghoulam s'est fait opérer du genou en juillet et n'a pas joué depuis le 1e novembre 2017. Il est resté sur le banc contre la Roma et Empoli.

• La nouvelle recrue Amin Younes s'est fait opérer d'une rupture du tendon d'Achille. Vlad Chiricheş a souffert d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche contre le Montenegro le 7 septembre.

Paris
• Lors de la troisième journée, Neymar a joué son 50e match d'UEFA Champions League (et de compétition UEFA).

• Paris a remporté ses 12 premiers matches de Championnat en s'imposant dans un sommet de la Ligue 1, vendredi, contre Lille (2-1), effaçant le record de Tottenham (1960/61), meilleur début de saison d'un club des cinq meilleurs championnats européens.

• Kylian Mbappé, qui a ouvert le score au Parc des Princes. Il compte 11 buts en 8 matches de Ligue 1 cette saison et a marqué dans les quatre derniers matches de Paris.

• Neymar compte neuf buts en dix matches de Championnat cette saison.

• La victoire 2-0 contre Marseille le 28 octobre était la première fois cette saison que Paris ne marquait pas au moins trois buts en championnat. Paris a marqué 41 buts en 12 matches de Ligue 1.

• Le 7 octobre, Kylian Mbappé est devenu le plus jeune joueur auteur d'un quadruplé en Ligue 1, lors de la victoire sur Lyon 5-0. Il a frappé quatre fois en 14 minutes, autre record.

• Le 11 octobre, Mbappé est devenu le premier joueur de moins de 20 ans à marquer 10 buts avec l'équipe de France, lors du nul 2-2 contre l'Islande à Guingamp.

• Thiago Silva (tendon d'Achille) et Edinson Cavani (ischio) étaient absents contre Marseille. Le premier est revenu contre Lille.

• Dani Alves (genou droit) et Layvin Kurzawa (dos) n'ont pas encore joué cette saison, même si le Brésilien a repris l'entraînement le 11 septembre.

• Le 31 octobre, Paris et Ángel Di María ont prolongé leur contrat pour deux ans, jusqu'en juin 2021.

• Paris a remporté le Trophée des Champions pour la sixième année consécutive, battant Monaco 4-0 le 4 août. Di María a marqué deux buts, Christopher Nkunku et Timothy Weah ont aussi fait trembler les filets.

Haut