Real Madrid - Roma, faits et stats

Le Real Madrid a remporté les trois dernières édition mais arbore un nouveau visage pour affronter la Roma.

Sergio Ramos et le trophée à Kyiv
Sergio Ramos et le trophée à Kyiv ©Getty Images

Le Real Madrid a remporté les trois dernières édition mais arbore un nouveau visage pour affronter la Roma.

Premier club à conserver l'UEFA Champions League en 2016/17, Madrid a porté sa série à trois succès de rang la saison dernière.

Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo, deux des figures de la trilogie victorieuse du Real, ont quitté le navire castillan.

La Roma a atteint les demi-finales, la saison dernière, écartant notamment le FC Barcelone en quarts de finale, à l'issue d'un retour fameux.

Rome s'est incliné contre Liverpool en demi-finales, la saison dernière.

Prédécents
Depuis septembre 2001, ces deux équipes se sont rencontrées 10 fois : six fois dans les groupes, la Roma a aussi éliminé le Real en 8es en 2007/08 (tot. 2-1). Madrid prenait sa revanche au même stade en 2015/16 (2-0).

Real Madrid
Madrid, recordman des victoires (13 trophées) a toujours terminé dans le dernier carré sur les huit dernières saisons.

C'est la 49e campagne européenne du Real, un record. 23e phase de groupes après la 3e place en Liga 2017/18.

Placé sous les ordres de Julen Lopetegui, le club Merengue a perdu 4-2 contre l'Atlético de Madrid en Super Coupe de l'UEFA à Tallinn, le 15 août.

Le Real a remporté 34 de ses 42 derniers matches en UEFA Champions League à domicile (2 défaites – 4-3 contre Schalke en 8es 2014/15 et contre la Juventus la même saison, tout en remportant ces deux tours).

Roma
Troisième de Serie A, la Roma joue les groupes pour la 11e fois, la 4e en cinq ans.

La Roma, finaliste 1983/84, avait remporté son groupe l'année dernière devant Chelsea et l'Atlético de Madrid.

Les Giallorossi ont perdu lors de quatre de leurs cinq derniers voyages en Espagne.

On se connaît ?
Lopetegui était à la tête de Porto en 2014/15, entraînant Iván Marcano aujourd'hui à la Roma, et Casemiro.

Romains ayant joué en Espagne :
Iván Marcano (Real Racing Club 2006–09, Villarreal 2009/10, Getafe 2010/11)
Steven N'Zonzi (FC Séville 2015–18)
Federico Fazio (FC Séville 2007–14 et 2016)
Diego Perotti (FC Séville 2008–14)

N'Zonzi était dans l'équipe du FC Séville battue 3-2 par Madrid en Super Coupe de l'UEFA 2017

Coéquipiers en sélection
Luka Modrić et Ante Ćorić (Croatie)
Raphaël Varane et Steven N'Zonzi (France)
Casemiro, Marcelo et Juan Jesus (Brésil)

Transferts à Madrid
Arrivées :
Vinícius Júnior (Flamengo), Andriy Lunin (Zorya Lugansk)*, Álvaro Odriozola (Real Sociedad), Thibaut Courtois (Chelsea), Mariano Díaz (Lyon)
Départs : Omar Mascarell (Schalke), Cristiano Ronaldo (Juventus), Achraf Hakimi (Dortmund, prêt), Mateo Kovačić (Chelsea, prêt), Theo Hernández (Real Sociedad, prêt), Martin Ødegaard (Vitesse, prêt), Raúl de Tomás (Rayo Vallecano, prêt), Andriy Lunin (Leganés, prêt), Fábio Coentrão (libéré), Borja Mayoral (Levante, prêt)
*Absent du groupe en Champions League

Transferts à Rome
Arrivées : Iván Marcano (Porto), Ante Ćorić (Dinamo Zagreb), Bryan Cristante (Atalanta), Justin Kluivert (Ajax), Antonio Mirante (Bologna), Davide Santon (Inter), Javier Pastore (Paris), William Bianda (Lens)*, Nicolò Zaniolo (Internazionale), Daniel Fuzato (Palmeiras)*, Robin Olsen (København), Steven N'Zonzi (FC Séville)
Départs : Radja Nainggolan (Inter), Marco Tumminello (Atalanta), Arturo Calabresi (Bologna), Lukasz Skorupski (Bologna), Bruno Peres (São Paulo, prêt), Alisson Becker (Liverpool), Gerson (Fiorentina, prêt), Grégoire Defrel (Sampdoria, prêt), Leandro Castán (released), Maxime Gonalons (FC Séville, prêt), Kevin Strootman (Marseille)

Haut