Entrée bénéfique de López

FC Barcelone - Chelsea FC 2-1
Des buts de Maximiliano López et Samuel Eto'o ont permis au Barça de refaire son retard sur Chelsea.

Par Graham Hunter au Camp Nou

Mené au score après le but contre son camp de Juliano Belletti en première période, le FC Barcelona de Frank Rijkaard a su inverser la tendance pour battre un Chelsea FC réduit à dix, grâce à des débuts rêvés de Maximiliano López en UEFA Champions League.

Sans Drogba
L'expulsion de Didier Drogba onze minutes après le début de la deuxième période faisait basculer la rencontre et après l'égalisation du remplaçant barcelonnais López, Samuel Eto'o donnait l'avantage à l'équipe locale et la plaçait en position légèrement favorable avant le match retour à Londres.

Entame rêvée
Le Barça aurait pu ouvrir le score trois fois au cours des dix premières minutes. Eto'o se procurait les deux meilleures occasions de but mais manquait à chaque fois le cadre. Ronaldinho adressait ensuite une magnifique ouverture pour lui-même et enroulait une frappe qui contournait un défenseur avant de passer de peu à côté du montant gauche de Petr Cech.

Chelsea en tête
Puis la surprise anglaise survenait contre le cours du jeu. La troupe de Rijkaard était pressée haut et lorsque Frank Lampard récupérait le ballon, il cherchait l'occasion de faire mouche. Duff, qui avait contre toute attente démarré la rencontre avec Chelsea, déboulait à toute vitesse côté droit et l'international anglais adressait une passe aérienne du droit dans la course de son partenaire.

Football châtoyant
Duff contrôlait le cuir dans sa course et servait rapidement Joe Cole dans l'axe, en embuscade pour marquer, d'une passe éblouissante. Belletti se jetait et tentait d'intercepter le ballon mais il ne pouvait que dévier celui-ci sous sa propre barre transversale, pour le plus grand bonheur des supporters visiteurs.

Occasion manquée
La seule anicroche des joueurs de José Mourinho venait de leur attaquant Drogba, de retour de blessure. Averti une première fois pour une faute sur Rafael Márquez, l'ancien Marseillais se procurait ensuite une bonne occasion de doubler la mise et, peut-être, de sceller le sort de la double confrontation. Cette fois-ci, neuf minutes après la pause, c'est une passe appuyée de Claude Makelele qui servait Drogba en profondeur, à la limite du hors-jeu. Mais l'Ivoirien ratait l'immanquable en tirant hors cadre, et ses déboires ne faisaient que commencer.

Second avertissement
La seconde période ressemblait en tout point à la première lorsque les locaux décidaient de prendre le jeu à leur compte. Le cours de la rencontre basculait une nouvelle fois lorsque Belletti se retrouvait en dangereuse position devant son propre but. Annihilant une longue transversale, le Brésilien tentait de donner la sphère à son gardien, Victor Valdés. Le ballon était perdu et Drogba, en embuscade, lançait son pied mais il touchait le portier local. L'arbitre Anders Frisk sortait immédiatement un second avertissement pour l'attaquant londonien.

Remplacement décisif
Ce fait de jeu avait un effet électrique sur l'équipe catalane. Rassérénés et remotivés, les Blaugrana étaient renforcés par la puissance physique et aérienne de la nouvelle recrue López. L'Argentin n'avait pas encore marqué pour son nouveau club, depuis son arrivée à Noël. Mais quatre minutes seulement après son entrée en jeu à la place de Ludovic Giuly, López se jouait de Gallas avant de marquer d'une frappe puissante du droit, après 67 minutes.

Chelsea tient bon
Six minutes plus tard, le Barça avait pris l'avantage lorsque López décochait un tir audacieux devant le but qu'Eto'o était le plus prompt à reprendre à huit mètres. Le match se muait dès lors en bombardement devant les cages de Chelsea. Ricardo Carvalho et John Terry devaient tous deux multiplier les petits miracles pour briser les élans adverses. Le club anglais tenait bon et conservait cette défaite 2-1. Tout reste possible.

Haut