Fenerbahçe tient sa revanche

Fenerbahçe SK - Manchester United FC 3-0
Fenerbahçe, promis à la Coupe UEFA, venge sa défaite du match aller.

Par Steve Bryant au stade Sükrü Saraçoglu

Le Fenerbahçe SK a pris sa revanche sur la lourde défaite que le Manchester United FC lui avait infligé lors de la 2e journée à Old Trafford, en l'emportant grâce à un coup du chapeau de son attaquant feu follet, Tuncay Sanli.

Lyon dame le pion à MU
Manchester avait déjà assuré sa qualification au sein du Groupe D, mais le club anglais termine à la seconde place, suite à sa première défaite en Turquie, alors que l'Olympique Lyonnais a écrasé l'AC Sparta Praha, lanterne rouge, 5-0. Pour Fenerbahçe, cette victoire vient compenser la lourde défaite 6-2 qu'il avait subi à Old Trafford, et lui permet de faire le plein de confiance avant d'être reversé en Coupe UEFA.

Manchester relooké
Le manager de MU, Sir Alex Ferguson, avait décidé de laisser plusieurs joueurs de son équipe type au repos, à la veille d'une période de Noël particulièrement chargée. Les Mancunéens évoluaient en 4-4-1-1, avec David Bellion en fer de lance. Cristiano Ronaldo, le seul joueur aligné lors de la victoire du week-end dernier face au Southampton FC, évoluait sur le flanc droit, collé à la touche, alors que Liam Miller jouait derrière Bellion.

Nobre aligné
Fenerbahçe, qui ne pouvait plus prétendre aux deux premières places qualificatives pour la suite de l'UEFA Champions League, et malgré un derby stambouliote crucial, dimanche prochain, contre le Galatasaray SK, avait pourtant choisi de ne pas faire tourner son effectif. Son entraîneur, Christoph Daum, pouvait compter sur Márcio Nobre, bien remis d'une grippe, pour mener l'attaque turque, assisté de son compatriote brésilien Alex, le titulaire habituel, Pierre van Hooijdonk étant absent sur blessure au talon d'Achille. Deniz Baris blessé, c'est Önder Turaci qui occupait le poste d'arrière-droit.

Occasions en début de match
Ce sont les locaux qui semblaient sûrs d'eux lors des premières minutes de la rencontre. Son capitaine et arrière-gauche, Ümit Özat, menait une série d'offensives dans son couloir, et c'est sur un de ses débordements que Tuncay Sanli trouvait l'espace pour tenter sa chance, à la 6e minute, mais Tim Howard se saisissait du ballon sans difficulté.

Bellion tente sa chance
Manchester parvenait ensuite à faire reculer le Fener pendant une période, réussissant à mettre la pression sur le but turc et provoquant une série de coups-francs dangereux. Bellion se procurait une occasion à la 11e minute dans une surface de réparation surpeuplée, mais son tir passait à côté du cadre.

Pression turque
Mais le Fenerbahçe était en confiance et bien déterminé à effacer la défaite, subie en Angleterre au match aller. Les Turcs maintenaient une pression continue sur la surface de United, mais ne parvenaient pas à convertir la série de coups-francs qu'ils obtenaient. C'est Alex qui se procurait la meilleure occasion sur un coup-franc brossé qui passait au-dessus du mur anglais, mais Howard s'interposait bien.

Fenerbahçe prend la tête
Cependant, Fenerbahçe obtenait une ouverture du score méritée deux minutes après la pause, sur une reprise de volée pleine de grâce de Tuncay Sanli, tir qui allait se ficher juste sous la barre. Une minute plus tard, Marco Aurélio frappait hors cadre, mais le Fener, en pleine confiance et orchestré par Alex au milieu du terrain, étrillait la défense anglaise.

Le raté de Richardson
La jeune équipe de Manchester, alignée ce soir, semblait décontenancée, mais elle se créait une très bonne occasion à la 55e minute. Bellion avait choisi de ne pas tenter sa chance et de servir Richardson, mais ce dernier tirait dans le petit filet à bout portant.

Un avantage doublé
Fenerbahçe mettait de nouveau la pression, quelques minutes plus tard, lorsque Tuncay Sanli se précipitait dans la surface pour reprendre un coup-franc d'Alex, et propulsait le ballon au fond des buts de Howard, impuissant. Tuncay Sanli frappait une nouvelle fois à la deuxième minute des arrêts de jeu. La victoire de Lyon, ce soir, signifie que Manchester devra affronter une équipe issue du premier chapeau lors des huitièmes de finale, mais l'équipe de Sir Alex avait déjà assuré l'essentiel lors des cinq premières journées.

Haut