Tirage des groupes de la Champions League : chapeau 4

Tout savoir sur les équipes du chapeau quatre dans le tirage des groupes de la Champions League?

Les équipes du chapeau 4
Les équipes du chapeau 4 ©UEFA.com

 

Lokomotiv Moscou (RUS)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 54
Comment l'équipe s'est qualifiée : 2e en Russie
Meilleur résultat en C1 : 8es (2003/04)

Que faut-il en attendre : des progrès pour un retour dans les groupes après 14 ans d'absence. Les Cheminots avainet alors perdu cinq de leurs six matches. Peu de changement cet été pour une équipe qui devrait être encore meilleure que la saison dernière.

Genk (BEL)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 60
Comment l'équipe s'est qualifiée : championne de Belgique
Meilleur résultat en C1 : groupes (deux fois, le plus récemment en 2011/12)

Que faut-il en attendre : quart de finaliste en Europa League en 2016/17, Geke n'a plus joué les groupes depuis 2011/12.

Galatasaray (TUR)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 68
Comment l'équipe s'est qualifiée : championne de Turquie
Meilleure performance en C1 : demi-finales (1988/89)

À quoi faut-il s'attendre : Ryan Babel et Jean Michaël Seri ont renforcé les Lions cet été. Mais le club stambuliote n'est plus sorti des poules depuis 2013/14.

RB Leipzig (GER)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 69
Comment l'équipe s'est qualifiée : 3e en Allemagne
Meilleure performance en C1 : groupes (2017/18)

À quoi faut-il s'attendre : Leipzig est allé chercher des jeunes prometteurs cet été, y compris sur le banc puisque son recrutement le plus significatif est le coach de 32 ans Julian Nagelsmann. Leipzig a suffisamment de potentiel pour attirer l'attention, si le collectif est de la partie.

Atalanta (ITA)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 92
Comment l'équipe s'est qualifiée : 3e en Italie
Meilleure performance en C1 : n'a jamais joué la compétition

À quoi faut-il s'attendre : Cette équipe presse haut et joue offensif. Elle a marqué  77 buts en Serie A la saison dernière (record du club). Duván Zapata en a mis 23 à lui seul. Sur le plan du style de jeu, l'Atalanta a été comparé à l'Ajax ces derniers temps.

Slavia Prague (CZE)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 73
Comment l'équipe s'est qualifiée : championne de République tchèque, vainqueur en barrages
Meilleure performance en C1 : groupes (2007/08)

À quoi faut-il s'attendre : Le Slavia a terminé à une respectable troisième place lors de son unique précédente campagne de groupes et a prouvé qu'il pouvait rivaliser en Europe en donnant du fil à retordre à Chelsea, futur vainqueur, en quarts de finale de l'UEFA Europa League la saison dernière. Son succès en barrages face aux Roumains de Cluj met les Tchèques en confiance pour cette phase de groupes.

Étoile Rouge (SRB)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 88
Comment l'équipe s'est qualifiée : championne de Serbie, vainqueur en barrages
Meilleure performance en C1 : vainqueur (1990/91)

À quoi faut-il s'attendre : L'Étoile Rouge n'a remporté qu'un de ses matches de phases de groupes à l'automne dernier, mais quelle victoire ! Son succès 2-0 à domicile face au futur vainqueur de Liverpool a couronné sa première apparition en phase de groupes et a rappelé qu'il s'agit d'une équipe à ne jamais négliger, surtout à Belgrade.

LOSC (FRA)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 114
Comment l'équipe s'est qualifiée : 2e en France
Meilleure performance en C1 : 8es (2006/07)

À quoi faut-il s'attendre : Dauphin surprise du PSG la saison dernière, le LOSC a dû se séparer de pas mal de ses pépites à l'intersaison, à l'image de son joueur maheur, Nicolas Pépé, parti à Arsenal. Mais le coach Christophe Galtier et le génial recuteur Luis Campos ont plus d'un tour dans leur sac, comme ce pari de relancer Renato Sanches, le champion d'Europe arrivé du Bayern fin août. Objectif, rester en Europe en février que ce soit en Europa League, ou pourquoi pas en Champions League pour rééditer la belle aventure de 2006/07, prélude au doublé de 2010/11.


Haut