Champions League, tirage des groupes : chapeau 3

Tout savoir sur les équipes de Chapeau 3.

Les équipes du chapeau 3
Les équipes du chapeau 3 ©UEFA.com

Lyon (FRA)

Classement UEFA (fin 2018/19): 27
Comment il s'est qualifié : troisième de Ligue 1
Meilleure performance en C1 : demi-finale (2009/10)

Que faut-il en attendre : l'arrivée sur le banc de Silvinho, double vainqueur de la compétition en tant que joueur et celle en tant que directeur sportif de Juninho, pure légende de l'OL, a été l'événement de la saison estivale. Les deux Brésiliens travaillent dur pour faire progresser une équipe qui a déjà montré de belles choses lors des premières rencontres de la saison.

Bayer Leverkusen (GER)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 28
Comment l'équipe s'est qualifiée : 4e en Allemagne
Meilleur résultat en C1 : finale (2001/02)

Que faut-il en attendre : Leverkusen a perdu Julian Brandt, mais gagné Nadiem Amiri et Kerem Demirbay. Le jeu développé est plaisant et l'objectif est un8e de finale.

Salzbourg (AUT)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 29
Comment l'équipe s'est qualifiée : championne d'Autriche
Meilleur résultat en C1 : groupes (1994/95)

Que faut-il en attendre : Marco Rose est parti entraîner Mönchengladbach, laissant la plase à Jesse Marsch à la tête d'une équipe très remaniée, très jeune et pleine d'ambition. À ne pas sous-estimer.

Olympiacos (GRE)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 35
Comment l'équipe s'est qualifiée : vice-championne de Grèce, passée par les barrages
Meilleur résultat en C1 : quarts (1998/99)

Que faut-il en attendre : tombé sur la Juventus et Barcelona en 2017/18, l'Olympiacos avait peu de chances de passer. Une surprise est-elle possible cette saison ? La troupe très portugaise de Pedro Martins l'espère. Elle avait réussi à le faire en Europa League la saison dernière et reste sur cinq matches sans prendre de but en quaiifications.

FC Bruges (BEL)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19): 37
Comment il s'est qualifié : vice-champion de Belgique, barrages
Meilleure performanche en C1 : finaliste (1977/78)

À quoi faut-il s'attendre : après avoir perdu ses six matches de poule en 2016/17, le FC Bruges a fait mieux la saison dernière avec six points marqués. Les joueurs de Philippe Clément, qui représenta le club dans les années 2000, espèrent voir le printenmps.

Valence (ESP)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 39
Comment l'équipe s'est qualifiée : 4e en Espagne
Meilleur résultat en C1 : finale (à deux reprises, les dernière fois en 2000/01)

Que faut-il en attendre : Valence, c'est avant tout un collectif qui défend avec espertise. Maxi Gómez est arrivé en attaque pour rendre ce secteur du jeu encore plus efficace.

Internazionale Milano (ITA)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 46
Comment l'équipe s'est qualifiée : 4e en Italie
Meilleur résultat en C1 : vainqueur (à trois reprise, la dernière fois en 2009/10)

Que faut-il en attendre : de la fougue ! Antonio Conte va apporter sa grinte sur la banc à cette équipe de l'Inter qui a recruté Romelu Lukaku devant et les milieux Stefano Sensi et Nicolò Barella. Les Nerazzurri devraient être pénible à manœuvrer avec Diego Godín dérigeant une défenseur à trois très rugueuse.

Dinamo Zagreb (CRO)

Classement au coefficient UEFA (fin 2018/19) : 51
Comment l'équipe s'est qualifiée : championne de Croatie, vainqueur en barrages
Meilleure performance en C1 : groupes (six fois, le plus récemment en 2016/17)

À quoi faut-il s'attendre : Le Dinamo voudra oublier sa dernière apparition en phase de groupes : les Croates ont perdu leurs six rencontres en 2016/17, ne parvenant pas à marquer le moindre but. Cependant, après avoir franchi trois tours de qualification (éliminant Rosenborg en barrages), ils devraient être prêts à se mesurer aux grosses écuries européennes.

Haut