"Ce n'est qu'un début" pour Jürgen Klopp

Jürgen Klopp annonce qu'il veut passer "à l'étape supérieure pour laisser une empreinte indélébile" avec les Reds, après le sacre de Madrid.

©AFP/Getty Images

Les prédictions de Jürgen Klopp avant le match se sont vérifiées : sa troisième tentative a été la bonne.

REVIVEZ LA FINALE

Tout proche de remporter l'UEFA Champions League avec le Borussia Dortmund en 2013 et avec les Reds à Kyiv il y a 12 mois, le technicien allemand a enfin décroché le trophée, samedi à l'Estadio Metropolitano.

Vingt-quatre heures plus tôt, Klopp avait plaisanté quand on lui avait fait remarquer qu'il était le recordman des victoires en demi-finales. Car c'est peur dire que ce record a peu de saveur à côté d'un succès dans la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Les temps forts de la finale
Les temps forts de la finale

"Incroyable ! Enfin ! J'ai enfin réussi", s'est-il réjoui sur UEFA.com. "(Gagner le trophée) est infiniment plus agréable que de passer tout près. Je suis très, très heureux pour tous mes joueurs, nos supporters, nos propriétaires et pour ma famille. La saison a été intense et sa conclusion est la plus belle que je puisse imaginer."

On n'a certes pas eu droit à une prestation de "heavy-metal" comme Klopp les affectionne. Il faut dire que les Reds ont pris l'avantage d'entrée sur un penalty transformé par Mohamed Salah et ont surtout démontré leur solidarité en seconde période pour résister aux assauts de Tottenham, avant la délivrance offerte par la frappe chirurgicale de Divock Origi en fin de partie. De quoi exorciser les démons de 2018.

"Je ne pourrais pas être plus fier", a poursuivi Klopp. "(Les joueurs) le méritent. Ce sont tous des vainqueurs de la Champions League. Quoi qu'il advienne à l'avenir, personne ne pourra leur enlever ce titre."

"(Après la finale de l'an dernier), nous avons eu le mérite de retenter notre chance et d'atteindre à nouveau (la finale). On a eu des soucis épineux à résoudre ces deux dernières semaines, mais on a eu la tête suffisamment froide pour faire le boulot. Je suis très heureux."

Le capitaine Jordan Henderson, qui a fondu en larmes au coup de sifflet final, à l'issue d'une nouvelle débauche d'énergie incroyable, a rendu hommage à son manager en soulignant que ce nouveau chapitre dans l'illustre histoire européenne du club aurait été "impossible" s'il n'y avait eu au bout de la plume le natif de Stuttgart.

Jürgen Klopp porté en triomphe par ses joueurs
Jürgen Klopp porté en triomphe par ses joueurs©AFP/Getty Images

"On traverse des moments compliqués au cours d'une saison, mais ce qu'il a accompli depuis son arrivée est incroyable", a témoigné Henderson. "Notre vestiaire est extraordinairement solidaire, et tout le mérite en revient au manager."

"C'est le plus beau moment de ma vie. J'en rêve depuis que je suis gamin. À présent, il faut continuer."

Klopp a fait écho à son capitaine en insistant sur le fait que Liverpool devait désormais collectionner les trophées.

"Ce n'est qu'un début", a-t-il clamé. "Ce club a la victoire dans les veines. (Ce triomphe) est très important, vous l'imaginez bien. Il va énormément compter dans notre développement. À nous de passer à l'étape supérieure pour laisser une empreinte indélébile. C'est magnifique."

Haut