Lucas : "Le ballon a toujours été mon meilleur ami"

Héros de Tottenham en demi-finales de la Champions League avec un triplé déjà legendaire, Lucas Moura se tourne vers la finale contre Liverpool lors de cette interview exclusive pour UEFA.com.

Lucas Moura et son fameux ballon
Lucas Moura et son fameux ballon ©UEFA.com

En trois coups de pattes à Amsterdam, Lucas a fait de Tottenham la 40e équipe à jouer une finale de Champions League, le 1er juin à 21 heures, à Madrid contre Liverpool. L'ancien Parisien, 26 ans, est en même temps entré dans la légende de la Champions League, où il espère s'installer en permettant aux Spurs de remporter leur premier titre dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs.

UEFA.com : Que pensez-vous de l'équipe de Liverpool que vous affrontez en finale ?
Lucas Moura : C'est une équipe qui est très forte, qui a de grands joueurs, qui vit aussi une grande saison et ce sera un match difficile. Nous représentons deux équipes qui se connaissent très bien, mais je pense que c'est assez équilibré et que nous avons assez de talent et de qualité pour remporter ce titre. Il ne nous reste qu'un match, le plus important de nos vies, et on va tout donner pour ramener ce titre.

Quel regard portez-vous sur votre saison européenne ?
Je pense que nous avons vécu des moments remarquables, des moments vraiment particuliers pendant cette UEFA Champions League. Nous nous sommes qualifiés contre Barcelone pour les 8es finale dans un match vraiment difficile au retour (1-1 au Camp Nou). Mais nous avons aussi eu des matches compliqués contre Dortmund, City et l'Ajax. Le chemin était tortueux. Nous y avons toujours cru et on a bossé dur. Ensuite, j'ai cette bénédiction contre l'Ajax. Je peux marquer ces trois buts et nous voilà ici grâce au travail collectif dur que nous avons fourni. Nous méritons de jouer cette finale. C'est un moment très particulier dans ma vie et dans la carrière, cela ne fait aucun doute. C'est le meilleur moment de ma carrière.

Pouvez-vous nous raconter l'histoire de ce ballon après le triplé que vous avez réussi contre l'Ajax ?
Après le match, je voulais fêter cela et (Harry) Kane m'a dit de prendre le ballon. J'y avais pensé, bien sûr, mais avant ça je voulais fêter ce résultat avec mes amis et ne prendre le ballon qu'après. Mais je l'ai eu dans mes bras, je l'ai gardé. C'est clair que c'est un ballon très particulier, je vais en prendre le plus grand soin. C'est le plus important de ma carrière et je l'ai gardé avec moi depuis. Je vais demander à tous les joueurs de le signer parce qu'il occupe une place très particulière dans ma carrière.

Quel est le ballon le plus important ou le match le plus important de votre carrière ?
C'est clair que ce match retour contre l'Ajax était le plus important et le plus chargé en émotions pour moi. J'ai toujours rêvé de jouer l'UEFA Champions League et de la gagner. Jouer une première demi-finale et marquer trois buts de cette manière, ce fut très particulier, ce fut plein d'émotions. J'ai l'impression que c'est un rêve et maintenant j'ai occasion de gagner la finale, c'est un autre moment fantastique.

Pouvez-vous nous parler un peu plus votre enfance et de votre passion pour le football, et en particulier pour le ballon ?
Je pense que le ballon a toujours été mon meilleur ami. Lorsque j'étais petit, je dormais avec. Le football, c'est ma vie. Le football a toujours été l'une de mes passions alors j'ai toujours un ballon près de moi.

Est-ce que vous vous rappelez de votre premier ballon ?
Je pense que c'était pour Noël quand mes parents l'ont déposé au pied du sapin. Je me suis réveillé et j'ai vu ce ballon. J'étais très heureux. Ensuite, j'ai voulu jouer avec tout le temps. Voilà mon premier souvenir.

Mais vous dormiez vraiment avec ?
Bien sûr. Je ne le quittais pas, je jouais dans la maison, j'ai cassé toutes sortes de vitres et d'objets en verre. J'ai toujours voulu dormir avec lui près de moi.

Lorsque vous pensez à tout ce que le football vous a apporté dans votre vie, qu'est-ce que cela signifie pour vous ?
Le football, c'est tout pour moi. C'est ma vie, c'est ce que j'aime faire. Ça a toujours été mon rêve d'enfant de devenir footballeur professionnel, de rendre ma famille et mes amis fiers, de jouer en UEFA Champions League. Le football coule dans mes veines, je suis vraiment passionné de ce sport.

Est-ce que votre relation avec le ballon a changé depuis votre enfance ?
Aujourd'hui, j'ai toujours la même passion, il y a toujours la même envie, le même amour du football que quand j'étais enfant. Lorsque je joue, je pense d'abord à m'amuser sur la pelouse. Je veux montrer à tout le monde l'amour que j'ai de jouer au ballon, le talent que Dieu m'a donné pour cela et je prends du plaisir chaque jour.

Haut