Quel "bizut" pour succéder à Zidane !

Qu'il s'agisse de Mauricio Pochettino (Tottenham) ou Jürgen Klopp (Liverpool), un nouvel entraîneur inscrira son nom au palmarès de la Champions League, le 1er juin à Madrid.

©AFP/Getty Images

Après les trois titres historiques de Zinédine Zidane avec le Real Madrid, en 2016, 2017 et 2018, un coach jeune, au palmarès vierge de tout titre européen sera consacré, à l'issue de la finale à... Madrid.

©AFP/Getty Images

Mauricio Pochettino
Date de naissance :
2 mars 1972
Nationalité : argentine
Carrière de joueur : CA Newell's Old Boys, RCD Espanyol (trois fois), Paris Saint-Germain, FC Girondins de Bordeaux
Carrière d'entraîneur : RCD Espanyol, Southampton FC, Tottenham Hotspur FC

• Défenseur central rugueux, Pochettino est formé aux Newell's Old Boys en Argentine où il évolue aux côtés du légendaire Diego Maradona au cours de ses cinq années au sein de l'effectif professionnel.

• Il prend la direction de l'Europe en 1994 pour rejoindre l'Espanyol, où il reporte la Copa del Rey en 2000, avant de s'engager à Paris en janvier 2001. Après un passage à Bordeaux, il retrouve l'Espanyol, initialement en prêt, avant de raccrocher les crampons en 2006 après avoir gagné une nouvelle Copa del Rey. Il compte 20 sélections avec l'Argentine, qu'il représente lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2002.

• Il devient entraîneur à l'Espanyol en janvier 2009, alors que le club occupe l'antépénultième place en Liga espagnole, et le mène à la dixième place. Sous les ordres de Pochettino, le club de Catalogne termine trois fois en milieu de tableau avant qu'une mauvaise entame de la saison 2012/13 n'entraîne son départ.

• Il réapparaît en Angleterre à Southampton en janvier 2013, succédant à Nigel Adkins ; il introduit un style offensif avec pressing haut qui aide le club à assurer le maintien. Lors de sa première saison complète, il offre aux Saints la huitième place avec 56 points, établissant le nouveau record du club.

• Il est nommé manager de Tottenham pour cinq ans en mai 2014 et conduit le club en finale de la Coupe de la Ligue anglaise lors de sa première saison, s'inclinant face au Chelsea FC en finale. Lors de la saison suivante, 2015/16, l'équipe de Pochettino est en course pour décrocher son premier titre de champion depuis 1961 jusqu'à un nul à Chelsea à deux journée du terme ; il termine troisième au final, scellant le retour du club en UEFA Champions League. En 2016/17, il gagnait encore une place en Premier League, terminant deuxième avant de terminer troiième la saison suivante.

©Getty Images

Jürgen Klopp
Date de naissance :
16 juin 1967
Nationalité : allemande
Carrière de joueur : Glatten, Ergenzingen, Pforzheim, Eintracht Frankfurt, Viktoria Sindlingen, Rot-Weiss Frankfurt, Mainz
Carrière d'entraîneur : Mainz, Borussia Dortmund, Liverpool 

• Après avoir écumé les divisions inférieures et avoir manqué de s'imposer à l'Eintracht, Klopp est devenu professionnel à Mayence en tant qu'attaquant, avant de se reconvertir en défenseur intransigeant. S'il n'a jamais goûté à l'élite, il a cumulé 325 matches de 2e division entre 1990 et 2001 (record du club), inscrivant 52 buts.

• "Kloppo", son surnom en Allemagne, devait assurer l'intérim à la tête de Mayence lorsqu'il a été nommé, le 28 février 2001, et sauver le club de la relégation en 3e division. Il s'est vu proposer un nouveau contrat et a fait en quelques années de Mayence l'un des meilleurs clubs de 2. Bundesliga ; il a manqué de peu la montée en 2002 puis en 2003, l'Eintracht devançant alors l'équipe d'un seul but.

• Mayence a fini par rejoindre l'élite pour la première fois en 2004 et s'est maintenu en Bundesliga jusqu'en 2007, Klopp le qualifiant même pour la Coupe UEFA 2005/06 via le classement du Fair-play de l'UEFA – l'équipe s'est inclinée au 1er tour face au futur vainqueur, le Sevilla FC.

• La promotion à nouveau manquée d'un rien en 2007/08, Klopp a pris la direction de Dortmund. Sixième à l'issue de sa première saison, il a mené le club en UEFA Europa League la saison suivante ; avec son équipe pleine de jeunes talents prometteurs, Dortmund a empoché le titre de champion en 2010/11 et réussi le doublé en 2011/12 avec une victoire en Coupe d'Allemagne contre le Bayern (5-2).

• Sa saison 2012/13 est encore meilleure puisque Dortmund se qualifie pour la finale de l'UEFA Champions League à Wembley, une finale perdue face au Bayern. Dortmund atteint à nouveau la finale de la Coupe nationale en 2014 mais bute encore sur le Bayern.

• En avril 2015, il annonce qu'il quitte Dortmund à la fin de la saison et succède à Brendan Rodgers à Liverpool en octobre 2015. Il mène les Reds jusqu'en finale de l'UEFA Europa League en 2016, écartant notamment Dortmund en quarts, lors de sa première saison. Il s'incline une nouvelle fois dans une finale européenne, celle de l'UEFA Champions League 2017/18 contre le Real Madrid, à Kyiv.

 

Tous les coaches vainqueurs de la C1

Saison Coach Club Score Finaliste Stade Spectateurs
2018/19    Tottenham  - Liverpool Metropilotano, Madrid  
2017/18 Zinédine Zidane (FRA) Real Madrid 3-1 Liverpool Stade Olympique, Kyiv 60 000
2016/17 Zinédine Zidane (FRA) Real Madrid 4-1 Juventus National Cardiff City Stadium 70 000
2015/16 Zinédine Zidane (FRA) Real Madrid 1-1 (5-3t.a.b.) Atlético Stadio San Siro, Milan 71 942
2014/15 Luis Enrique (ESP) Barcelone 3-1 Juventus Olympiastadion, Berlin 70 442
2013/14 Carlo Ancelotti (ITA) Real Madrid 4-1 (a.p.) Atlético Estádio do Sport Lisboa e Benfica, Lisbonne 60 976
2012/13 Jupp Heynckes (GER) Bayern 2-1 Dortmund Londres Stadium, Londres 86 298
2011/12 R. Di Matteo (ITA) Chelsea 1-1 (4-3t.a.b.) Bayern Fußball Arena München, Munich 62 500
2010/11 Josep Guardiola (ESP) Barcelone 3-1 Man. United Londres Stadium, Londres 87 695
2009/10 José Mourinho (POR) Internazionale 2-0 Bayern Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 73 490
2008/09 Josep Guardiola (ESP) Barcelone 2-0 Man. United Stadio Olimpico, Rome 62 467
2007/08 Alex Ferguson (SCO) Man. United 1-1 (6-5t.a.b.) Chelsea Stadion Luzhniki, Moscou 67 310
2006/07 Carlo Ancelotti (ITA) Milan 2-1 Liverpool OAKA Spiros Louis, Athènes 63 800
2005/06 Frank Rijkaard (NED) Barcelone 2-1 Arsenal Stade de France, Saint-Denis 79 610
2004/05 Rafael Benítez (ESP) Liverpool 3-3 (3-2t.a.b.) Milan Atatürk Olimpiyat Stadium, Istanbul 69 600
2003/04 José Mourinho (POR) Porto 3-0 Monaco Arena AufSchalke, Gelsenkirchen 53 053
2002/03 Carlo Ancelotti (ITA) Milan 0-0 (3-2t.a.b.) Juventus Old Trafford, Manchester 63 300
2001/02 V. del Bosque (ESP) Real Madrid 2-1 Leverkusen Hampden Park, Glasgow 50 499
2000/01 Ottmar Hitzfeld (GER) Bayern 1-1 (5-4t.a.b.) Valencia Stadio San Siro, Milan 79 000
1999/00 V. del Bosque (ESP) Real Madrid 3-0 Valencia Stade de France, Saint-Denis 80 000
1998/99 Alex Ferguson (SCO) Man. United 2-1 Bayern Camp Nou, Barcelone 90 245
1997/98 Jupp Heynckes (GER) Real Madrid 1-0 Juventus Amsterdam ArenA, Amsterdam 48 500
1996/97 Ottmar Hitzfeld (GER) Dortmund 3-1 Juventus Olympiastadion, Munich 64 000
1995/96 Marcello Lippi (ITA) Juventus 1-1 (4-2t.a.b.) Ajax Stadio Olimpico, Rome 67 000
1994/95 Louis van Gaal (NED) Ajax 1-0 Milan Ernst-Happel-Stadion, Vienne 49 700
1993/94 Fabio Capello (ITA) Milan 4-0 Barcelone OAKA Spiros Louis, Athènes 70 000
1992/93 R. Goethals (BEL) Marseille 1-0 Milan Olympiastadion, Munich 64 400
1991/92 Johan Cruyff (NED) Barcelone 1-0 (a.p.) Sampdoria Londres, Londres 70 827
1990/91 Ljubo Petrovic (SRB) Crvena zvezda 0-0 (5-3t.a.b.) Marseille San Nicola, Bari 51 587
1989/90 Arrigo Sacchi (ITA) Milan 1-0 Benfica Ernst-Happel-Stadion, Vienne 57 558
1988/89 Arrigo Sacchi (ITA) Milan 4-0 Steaua Camp Nou, Barcelone 98 000
1987/88 Guus Hiddink (NED) PSV 0-0 (6-5t.a.b.) Benfica VfB Arena, Stuttgart 64 000
1986/87 Artur Jorge (POR) Porto 2-1 Bayern Ernst-Happel-Stadion, Vienne 57 500
1985/86 Emeric Ienei (ROU) Steaua 0-0 (2-0t.a.b.) Barcelone Estadio Ramón Sánchez Pizjuán, Séville 70 000
1984/85 G. Trapattoni (ITA) Juventus 1-0 Liverpool King Baudouin Stadium, Bruxelles 58 000
1983/84 Joseph Fagan (ENG) Liverpool 1-1 (4-2t.a.b.) Roma Stadio Olimpico, Rome 69 693
1982/83 Ernst Happel (AUT) Hamburg 1-0 Juventus OAKA Spiros Louis, Athènes 73 500
1981/82 Anthony Barton (ENG) Aston Villa 1-0 Bayern Feijenoord Stadion, Rotterdam 46 000
1980/81 Bob Paisley (ENG) Liverpool 1-0 Real Madrid Parc des Princes, Paris 48 360
1979/80 Brian Clough (ENG) Nottm Forest 1-0 Hamburg Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 51 000
1978/79 Brian Clough (ENG) Nottm Forest 1-0 Malmö Olympiastadion, Munich 68 000
1977/78 Bob Paisley (ENG) Liverpool 1-0 FC Bruges Londres, Londres 92 500
1976/77 Bob Paisley (ENG) Liverpool 3-1 Mönchengladbach Stadio Olimpico, Rome 52 078
1975/76 Dettmar Cramer (GER) Bayern 1-0 St-Étienne Hampden Park, Glasgow 54 670
1974/75 Dettmar Cramer (GER) Bayern 2-0 Leeds Parc des Princes, Paris 48 374
1973/74 Udo Lattek (GER) Bayern 4-0 Atlético King Baudouin Stadium, Bruxelles 23 283
1972/73 Stefan Kovacs (ROU) Ajax 1-0 Juventus Stadion Rajko Mitić, Belgrade 89 484
1971/72 Stefan Kovacs (ROU) Ajax 2-0 Internazionale Feijenoord Stadion, Rotterdam 61 354
1970/71 Rinus Michels (NED) Ajax 2-0 Panathinaikos Londres, Londres 83 179
1969/70 Ernst Happel (AUT) Feyenoord 2-1 (a.p.) Celtic Stadio San Siro, Milan 53 187
1968/69 Nereo Rocco (ITA) Milan 4-1 Ajax Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 31 782
1967/68 Matt Busby (SCO) Man. United 4-1 (a.p.) Benfica Londres, Londres 92 225
1966/67 Jock Stein (SCO) Celtic 2-1 Internazionale Nacional, Lisbonne 45 000
1965/66 Miguel Muñoz (ESP) Real Madrid 2-1 Partizan King Baudouin Stadium, Bruxelles 46 745
1964/65 Helenio Herrera (ARG) Internazionale 1-0 Benfica Stadio San Siro, Milan 77 000
1963/64 Helenio Herrera (ARG) Internazionale 3-1 Real Madrid Ernst-Happel-Stadion, Vienne 71 333
1962/63 Nereo Rocco (ITA) Milan 2-1 Benfica Londres, Londres 45 715
1961/62 Béla Guttmann (HUN) Benfica 5-3 Real Madrid Olympisch, Amsterdam 61 257
1960/61 Béla Guttmann (HUN) Benfica 3-2 Barcelone Wankdorf, Bern 26 732
1959/60 Miguel Muñoz (ESP) Real Madrid 7-3 Frankfurt Hampden Park, Glasgow 127 621
1958/59 Luis Carniglia (ARG) Real Madrid 2-0 Reims VfB Arena, Stuttgart 72 000
1957/58 Luis Carniglia (ARG) Real Madrid 3-2 (a.p.) Milan King Baudouin Stadium, Bruxelles 67 000
1956/57 José Villalonga (ESP) Real Madrid 2-0 Fiorentina Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 124 000
1955/56 José Villalonga (ESP) Real Madrid 4-3 Reims Parc des Princes, Paris 38 239


De son côté, le Real Madrid est le premier club à gagner trois finales de C1 d'affilée pour la deuxième fois depuis que le club Merengue a atteint (et gagné) les cinq premières finales entre 1956 and 1960, seuls cinq autres clubs ont fait trois finales en trois ans : Benfica, Ajax, Bayern, AC Milan et Juventus. Le Real est donc la première équipe à réussir deux fois cet exploit.

  • Équipes ayant joué trois finales

C1

Real Madrid
2016 : v. 1-1 (a.p. ; 5-3 t.a.b) c. Atlético Madrid, Milan
2017 : v. 4-1 c. Juventus, Cardiff
2018: v. 3-1 c. Liverpool, Kyiv

1998: la Juve tombe devant le Real
1998: la Juve tombe devant le Real

Juventus
1996 : v. 1-1 (a.p., 4-2 t.a.b.) c. Ajax, Rome
1997 : d. 1-3 c. Borussia Dortmund, Munich
1998 : d. 0-1 c. Real Madrid, Amsterdam

AC Milan
1993 : d. 0-1 c. Marseille, Munich
1994 : v. 4-0 c. Barcelone, Athènes
1995 : d. 0-1 c. Ajax, Vienne

Bayern München
1974 : v. 1-1/4-0 (match d'appui) c. Atlético Madrid, Bruxelles
1975 : v. 2-0 c. Leeds United, Paris
1976 : v. 1-0 c. St-Étienne, Glasgow

Ajax
1971 : v. 2-0 c. Panathinaikos, Londres
1972 : v. 2-0 c. Internazionale Milano, Rotterdam
1973 : v. 1-0 c. Juventus, Belgrade

1963: Benfica stoppé par Milan
1963: Benfica stoppé par Milan

Benfica
1961 : v. 3-2 c. Barcelone, Berne
1962 : v. 5-3 c. Real Madrid, Amsterdam
1963 : d. 1-2 c. AC Milan, Londres

Real Madrid
1956 : v. 4-3 c. Stade de Reims, Paris
1957 : v. 2-0 c. Fiorentina, Madrid
1958 : v. 3-2 (a.p.) c. Milan, Bruxelles
1959 : v. 2-0 c. Stade de Reims, Stuttgart
1960 : v. 7-3 c. Eintracht Frankfurt, Glasgow

C2

Anderlecht
1976 : v. 4-2 c. West Ham United, Bruxelles
1977 : d. 0-2 c. Hambourg, Amsterdam
1978 : v. 4-0 c. Austria Wien, Paris

C3

FC Séville
2014 : v. 0-0 (a.p., 4-2t.a.b.) c. Benfica, Turin
2015 : v. 3-2 c. Dnipro Dnipropetrovsk, Varsovie
2016 : v. 3-1 c. Liverpool, Bâle

Multi-compétitions

Juventus
1995 Coupe UEFA : d. 0-1a/1-1h (1-2 tot.) c. Parma
1996 UEFA Champions League : v. 1-1 (a.p., 4-2 t.a.b.) c. Ajax, Rome
1997 UEFA Champions League : d. 1-3 c. Borussia Dortmund, Munich
1998 UEFA Champions League : d. 0-1 c. Real Madrid, Amsterdam

Parme bat la Juve en 1995
Parme bat la Juve en 1995

Parme
1993 Coupe des coupes : v. 3-1 c. Anvers, Londres
1994 Coupe des coupes : d. 0-1 c. Arsenal, Copenhague
1995 Coupe UEFA : v. 1-0h/1-1a (2-1 tot.) c. Juventus

Juventus
1983 Coupe des champions : d. 0-1 c. Hambourg, Athènes
1984 Coupe des coupes : v. 2-1 c. Porto, Bâle
1985 Coupe des champions : v. 1-0 c. Liverpool, Bruxelles

Liverpool
1976 Coupe UEFA : v. 3-2 (dom.)/1-1 (ext.) (4-3 tot.) c. FC Bruges
1977 Coupe des champions : v. 3-1 c. Borussia Mönchengladbach, Rome
1978 Coupe des champions : v. 1-0 c. FC Bruges, Londres

Haut