Lewandowski: "(Klopp) m'a fait passer un cap"

Avec le Bayern, Robert Lewandowski affronte le Liverpool de Jürgen Klopp, un entraîneur très particulier pour lui. Il en parle en exclusivité pour UEFA.com.

©Getty Images

L’attaquant polonais de 30 ans a marqué 102 buts en 186 matches sous les ordres de Jürgen Klopp à Dortmund entre 2010 et 2014. En 2013, Lewandowski menait le Borussia de Klopp en finale de la Champions League pour s’incliner face au... Bayern.

UEFA.com : Quelle a été votre première réaction après le tirage au sort qui vous a donné Liverpool comme adversaire ?
Robert Lewandowski : La première impression c’est que nous étions tombés contre une équipe très forte et que cela nous donne l’opportunité de démontrer notre valeur. Bien sûr, lorsque vous entendez au tirage que vous allez jouer contre Liverpool, vous savez que ce ne sera pas facile qu’il faudra être prêt à se donner à 110 %.

Quel est le plus gros danger lorsque l’on affronte cette équipe ?
Je pense que la défense est très forte, c’est une équipe solide qui a énormément de bons joueurs. Les joueurs sont aussi tournés vers l’attaque. La transition entre la défense et l’attaque est très rapide ; il y a cette volonté de marquer des buts. Vous savez que tout est possible lorsque vous affrontez des joueurs de cette qualité, de cette nature, de ce calibre.

Vous allez rencontrer Jürgen Klopp, qui fut votre entraîneur à Dortmund, comment abordez-vous ces retrouvailles ?
Je suis pressé de vivre cela parce que chaque fois que je vois Jürgen, nous trouvons un peu de temps pour échanger. Peut-être que ce ne sera pas le cas cette fois, que nous n’aurons pas le temps de bavarder, mais on s’apprécie. Il fut l’entraîneur qui m’a énormément fait progresser et il a fait avancer ma carrière. Je dois le remercier pour tout ce que nous avons réussi ensemble. On a grandi ensemble et si j’en suis là aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à lui. Je suis tout simplement heureux de connaître un entraîneur tel que Jürgen.

Qu’est-ce qui vous a apporté exactement ?
Il y a le côté tactique, c’est une chose, mais je pense que j’ai appris de sa part que je pouvais évoluer au plus haut niveau. Il a révélé en moi l’instinct du buteur qui m’a permis de franchir un cap. Je ne savais pas que j’avais un tel potentiel. Il a vu en moi quelque chose que je ne voyais pas moi-même. C’est lui qui m’a fait prendre conscience de cela.

 

Haut