Salah, Ronaldo, Benzema, Morientes... ces joueurs qui ont éliminé leur ancien club

Ils ont souvent célébré en sourdine, mais ils ont réussi à éliminer leur ancien club. Qui sont-ils ?

©UEFA.com

Les 8es de finale de l’UEFA Champions League débutent. Ángel Di María rencontre son ancien club de Manchester United, Leroy Sané s’attaque à Schalke, Klaas-Jan Huntelaar au Real Madrid et Samuel Umtiti à Lyon.

UEFA.com en profite pour ouvrir son livre de souvenirs à la page J’ai éliminé mon ancien club.

Mohamed Salah, Liverpool 7-6 Roma, 2017/18, demi-finales

Lorsque la Roma a cédé le contrat de Salah à Liverpool en 2017, qui aurait pu imaginer que l’Égyptien exploserait comme il l’a fait en Angleterre, avec 44 buts marqués pour sa première saison chez les Reds ? Parmi ces réalisations, deux face aux Giallorossi lors d’une mémorable victoire 5-2 en demi-finale aller, deux buts que Salah n’a pas voulu célébrer.

Le but de Morata à Madrid en 2015
Le but de Morata à Madrid en 2015

Álvaro Morata, Juventus 3-2 Real Madrid, 2014/15, demi-finales

Morata a marqué à domicile et à l'extérieur pour la Juventus, qui a sorti le Real Madrid en 2014/15. Des buts "importants mais au goût un peu amer", déclarait le joueur. "J’aurais préféré marquer contre une autre équipe."

David Luiz n’a pu s’empêcher de fêter son but contre Chelsea
David Luiz n’a pu s’empêcher de fêter son but contre Chelsea©Getty Images

David Luiz, Paris 3-3 Chelsea (Paris qualifié aux buts à l’extérieur), 2014/15, 8es de finale

Le Brésilien quittait Chelsea pour Paris en juin 2014, mais il était de retour neuf mois plus tard à Stamford Bridge pour barrer aux Blues la route des quarts de finale. La tête de Gary Cahill à la 81e minute semblait pourtant avoir donné leur billet aux Anglais. David Luiz, marquait sur corner cinq minutes plus tard envoyant les deux équipes dans une prolongation que Paris allait remporter sur un but d’anthologie de Thiago Silva.

Cristiano Ronaldo, Real Madrid 3-2 Manchester United, 2012/13, 8es de finale

Quatre ans après avoir quitté l’Angleterre pour l’Espagne, Ronaldo retrouvait les Red Devils. Il égalisait à l’aller à Bernabéu et marquait aussi au retour à Old Trafford alors que le Real se qualifiait face à une équipe réduite à dix. "Je me sens heureux que Madrid passe au tour suivant, mais par contre je me sens un peu triste, car il n’est pas facile d’oublier cette maison", disait-il, après avoir reçu une émouvante ovation de son ancien stade.

Karim Benzema, Real Madrid 4-1 Lyon, 2010/11, 8es de finale

Madrid n’avait jamais marqué au stade de Gerland jusqu’à ce que Benzema, natif de Bron, trouve la faille à Gerland après seulement quelques minutes. L’attaquant ne célébrait pas ce but et faisait de même lorsqu’il récidivait dans la capitale espagnole. "Pourquoi fêter ces buts ?", questionnait-il. "J’ai grandi à Lyon et ma famille est toujours là-bas, de même que mes amis. C’est grâce à Lyon que je joue au Real."

Morientes face au Real Madrid
Morientes face au Real Madrid

Fernando Morientes, Monaco 5-5 Real Madrid (Monaco qualifié aux buts à l’extérieur), 2003/04, quarts de finale

Associé à Raúl González, Morientes avait remporté trois fois la Champions League en six ans dans la capitale espagnole. Il marquait dans les deux matches pour le club de la Principauté où il était prêté, alors que Monaco réussissait l’exploit de se qualifier après avoir été battu 4-2 à l’aller chez le grand favori. "Je suis Madridiste, mais je suis aussi professionnel", clamait Moro. "Je sais que c’est dur pour mon ancienne équipe."

Haut