Thomas Tuchel : "Tout est nouveau pour moi"

En exclu pour UEFA.com, Thomas Tuchel raconte ses premiers pas à Paris et évoque sa confrontation avec le Liverpool de Jürgen Klopp.

Thomas Tuchel se plaît à Paris
Thomas Tuchel se plaît à Paris ©UEFA.com

Après avoir succédé à Unai Emery cet été sur le banc du Paris Saint-Germain, meilleure équipe de France, Thomas Tuchel entre dans le vif du sujet avec la phase de groupes de l'UEFA Champions League. Le technicien de 45 ans croque dans cette nouvelle expérience comme un junior.

UEFA.com : Qu'avez-vous pensé quand Paris vous a contacté ?
Thomas Tuchel :
C'était l'occasion d'entraîner un grand club, des joueurs très talentueux dans une ville très particulière. C'est un défi d'utiliser les différents talents, de répondre aux attentes. Quand j'ai eu l'opportunité d'aller à Paris, j'étais vraiment impatient de relever ce challenge. 

Êtes-vous bien installé à Paris ?
Oui, ma famille est arrivée il y a plusieurs semaines, nous avons trouvé une maison. J'aime avoir ma famille ici et ma famille profite de ce que Paris peut offrir. En dehors de cela, je passe beaucoup de temps au centre d'entraînement.

Quelles sont les attentes du club sur la scène européenne ? Et quelles sont les vôtres ? 
Je sens que toute la ville nous attend en huitièmes de finale de l'UEFA Champions League. Mais cela comporte aussi des risques. Nous avons un groupe très compliqué (avec Naples, Liverpool et l'Étoile Rouge de Belgrade). 

'Pas de cadeau' attendu à Liverpool
'Pas de cadeau' attendu à Liverpool©UEFA.com

Quelles sont les différences entre Paris et Dortmund ?
C'est totalement différent, l'approche est totalement différente. C'est un pays différent, une autre culture, tout est nouveau pour moi. Nous avons beaucoup de joueurs sud-américains, de joueurs français. Ces joueurs ne grandissent pas comme les joueurs allemands. À Paris, les attentes sont plus élevées, sur le résultat et la façon dont vous gagnez. À Dortmund, les attentes sont plus modestes, Dortmund est souvent outsider alors que Paris est favori à chaque match. 

Que pensez-vous du tirage au sort de l'UEFA Champions League ?
Le Napoli et Liverpool sont deux excellentes équipes. Les clubs italiens sont toujours très difficiles à jouer, Liverpool est peut-être l'un des tirages les plus compliqués actuellement. Je ne peux pas en dire beaucoup sur l'Étoile Rouge mais c'est un club qui a une grande histoire. Je connais ce club par rapport aux duels avec le Bayern en Coupe d'Europe mais évidemment, dans ce groupe, ils seront outsiders. C'est sympa de jouer ce genre de matches tout de suite mais nous devrons être concentrés à chaque instant. Par contre, si j'étais spectateur, je regarderais tous les matches de ce groupe... 

Liverpool, c'est l'équipe de votre compatriote Jürgen Klopp ? 
Nous n'aurons aucun cadeau contre Liverpool, ils vont tout donner sur ce premier match pour commencer avec une victoire à domicile. Tout le monde sait qu'il est difficile de jouer à Anfield, c'est notre travail de mettre de l'intensité sur le terrain mais aussi d'être préparés à l'ambiance. Je suis impatient et je pense que nous avons assez de qualités pour nous en sortir et jouer notre meilleur football dans cette ambiance.

Gianluigi Buffon est arrivé à Paris cet été. Quel effet a eu son arrivée dans le club ? 
C'est une légende et quand vous apprenez à le connaître, qu'il est votre joueur, que vous le voyez dans le vestiaire, vous comprenez tout de suite pourquoi. Il est toujours de bonne humeur, il est toujours prêt à s'entraîner. Quand Alphonse Areola joue, il encourage l'équipe depuis le banc. Il ne juge pas les joueurs selon leur âge, leur expérience, leur carrière, il traite tout le monde de la même façon. Il vit simplement comme un sportif de classe mondiale, c'est un grand professionnel, c'est une expérience incroyable pour moi de travailler avec lui.

Et avec Kylian Mbappé, c'est comment ? 
C'est juste incroyable, aussi. C'est un joueur très talentueux et qui a une faim inimaginable de victoire. Il a remporté le titre de champion avec Monaco puis avec Paris, il est champion du monde. Il a déjà cumulé beaucoup de trophées, il respire la victoire à chaque match mais contre des équipes moins huppées. Il cherche toujours à frapper au but, à marquer. Il a un tempérament phénoménal, il est incroyablement talentueux, c'est évidemment un joueur clé pour nous.

Comment vous préparez-vous pour la pression qui va arriver avec les matches de Champions League ?
J'espère que nous nous préparons tous les jours, ainsi la pression va diminuer quand ça arrivera. J'espère que nous réussirons cela au quotidien et quand la pression se fera sentir, nous arriverons à l'effacer et que cela aura un effet sur l'équipe. 

Quel est votre meilleur souvenir en tant que coach en Champions League ?
Ma première saison avec Dortmund, ma première saison en Champions League. Nous avons atteint les quarts de finale. Les deux matches nuls (2-2) contre le Real Madrid étaient très spéciaux, nous avions réussi à finir premiers de notre groupe. Le huitième de finale à domicile contre Benfica était aussi très particulier. 

Haut