Xavi, quelle carrière !

Alors qu'il vient d'annoncer sa retraite en fin de saison, retour sur l'immense carrière de Xavi en UEFA Champions League.

⬆ La vidéo hommage d'UEFA.com (avant la finale 2015) ⬆

#LdC, les derniers classements

Xavi, son interview exclusif à UEFA.com

Le Barça s'est imposé en finale 2015 face à la Juve
Le Barça s'est imposé en finale 2015 face à la Juve

L'arrivée à Barcelone à 11 ans...

Tout était nouveau pour moi. Je venais d'une école ordinaire de Terrassa, où il fallait tout emmener soi-même, ses habits, sa serviette, ses tongs... Ce fut un énorme changement d'aller à Barcelone. Là-bas, c'était comme une grande maison. Tout était grand : les installations, les vestiaires, les douches. On avait quatre ou cinq personnes aux petits soins pour nous. Nous avions tout ce dont nous avions besoin.

C'était comme vivre un rêve, vivre dans la plus belle maison du monde. En plus, j'étais supporter du Barça depuis tout petit, donc j'étais le garçon le plus heureux au monde. Le simple fait de porter l'écusson ou le survêtement du Barça, c'était un rêve pour moi. Je me sentais vraiment privilégié.

Les premiers jours au centre de formation et l'apprentissage du jeu catalan…

Je suis arrivé en 91. Barcelone avait déjà remporté le championnat et avait reçu le nom de "Dream Team". Le premier à sortir de La Masia était Guillermo Amor. C'était une référence, un joueur sorti du centre de formation et qui avait réussi à intégrer l'équipe première. Après il y a eu Guardiola, Chapi Ferrer, Sergi Barjuán et les Basques (Bakero, Beguiristain, Zubizarreta). Ils étaient tous des exemples à suivre pour nous.

Les formateurs aussi. À cette époque ils nous disaient : "Regardez la 'Dream Team', voyez comment ils jouent. Nous allons jouer comme eux. Un vrai 3-4-3, avec les joueurs principaux en possession du ballon. Nous allons confisquer le ballon." La philosophie était de s'en tenir à notre philosophie, quelle que soit l'équipe en face. On vous attribuait un numéro. Et si ce numéro était le quatre, vous étiez Guardiola. Donc, mon point de référence était Guardiola. Avant lui, Milla, et avant, Amor.

Sur Lionel Messi…

Les plus beaux buts de la Champions League 2014/15, remportée par Barcelone
Les plus beaux buts de la Champions League 2014/15, remportée par Barcelone

C'est le plus petit, mais aussi le meilleur, même de la tête. Messi est un phénomène. Je ne vous apprends rien. Ce que Leo réalise est incroyable. Même pour défendre c'est le meilleur ! Quand il met la pression sur les arrières latéraux, il chipe toujours le ballon. Il est le meilleur en tout.

Il crée toujours quelque chose. Avoir Messi dans l'équipe, ça signifie qu'il faut toujours le chercher, point final. Quand vous voyez Messi devant vous et que vous avez une autre possibilité de passe, vous la donnez à Leo. Vous savez que ce sera une occasion de but.

Les 151 matches d'UEFA Champions League…

Vous voulez gagner et bien faire les choses. Ensuite, vous prenez conscience des chiffres et des étapes franchies. Nous avons écrit l'histoire. Cette équipe a écrit l'histoire. Non seulement celle de Barcelone, mais aussi de la sélection. Collectivement, nous avons tout gagné. Nous avons joué le football que l'on nous avait appris à jouer en grandissant. Ce qui était enseigné en formation était retranscrit sur le terrain, pour Barcelone et l'Espagne. C'était merveilleux. J'ai pris du plaisir sur le terrain à un point que je ne peux pas expliquer.

Ce fut une joie immense de jouer des phases finales, des Coupes d'Europe, des Champions League, des Coupes du Monde.

Xavi brandit le trophée à Berlin
Xavi brandit le trophée à Berlin©Getty Images

Sur Andrés Iniesta, son fidèle coéquipier dans l'entrejeu…

Il est fantastique. C'est le joueur espagnol le plus doué de l'Histoire. C'est un joueur incroyable et un homme avec un grand cœur. Il est exemplaire en tout, dans sa façon de traiter les autres, dans le vestiaire, sur le terrain.

C'est un chef de file. Il veut toujours le ballon, il ne se cache jamais. C'est une qualité rare. J'ai pris énormément de plaisir à jouer à ses côtés.

Xavi Hernández – son palmarès

• Espagne : 1 Coupe du Monde de la FIFA, 2 Championnats d'Europe de l'UEFA
• Barcelone : 4 UEFA Champions Leagues, 2 Super Coupes de l'UEFA, 2 Coupes du Monde des Clubs de la FIFA, 8 Championnats, 3 Copas del Rey

Champions League, le club de 100

166 matches : Iker Casillas (Real Madrid 150, Porto 16)* 
151
 : Xavi Hernández (Barcelona, record pour un joueur de champ)
143 : Cristiano Ronaldo (Manchester United 52, Real Madrid 91)* 
142 : Raúl González (Real Madrid 130, Schalke 12)
141 : Ryan Giggs (Manchester United)
125
 : Andrés Iniesta (Barcelona)*
125 : Clarence Seedorf (Ajax 11, Real Madrid 25, AC Milan 89) 
124 : Paul Scholes (Manchester United) 
120 : Roberto Carlos (Real Madrid 107, Fenerbahçe 13)

Les 20 buts de Zlatan en Champions League pour Paris
Les 20 buts de Zlatan en Champions League pour Paris

119 : Xabi Alonso (Real Sociedad 8, Liverpool 39, Real Madrid 47, Bayern München 25)
119 : Zlatan Ibrahimović (Ajax 19, Juventus 19, Internazionale Milano 22, Barcelona 10, AC Milan 16, Paris Saint-Germain 33)*
118 : Lionel Messi (Barcelona)*
115
 : Carles Puyol (Barcelona)
112 : Thierry Henry (Monaco 9, Barcelona 26, Arsenal 77)
112 : Philipp Lahm (Stuttgart 7, Bayern München 105)
111 : Gianluigi Buffon (Parma 6, Juventus 105)* 
111 : Petr Čech (Sparta Praha 12, Chelsea 94, Arsenal 5)
109
 : Paolo Maldini (AC Milan) 

Terry, ses grands moments à Chelsea
Terry, ses grands moments à Chelsea

109 : Gary Neville (Manchester United) 
109 : John Terry (Chelsea) 
108 : Ashley Cole (Arsenal 45, Chelsea 60, Roma 3)
108 : Patrice Evra (Monaco 21, Manchester United 65, Juventus 22)
108 : Andrea Pirlo (Internazionale Milano 5, AC Milan 78, Juventus 25)
107 : David Beckham (Manchester United 77, Real Madrid 26, AC Milan 2, Paris Saint-Germain 2)
106 : Sergio Ramos (Real Madrid)*
106 : Víctor Valdés (Barcelona)
105
 : Frank Lampard (Chelsea 102, Manchester City 3)

Dani Alves, cinq grands moments à Barcelone
Dani Alves, cinq grands moments à Barcelone

103 : Dani Alves (Sevilla 8, Barcelona 80, Juventus 12, Paris 3)*
103 : Luís Figo (Barcelona 24, Real Madrid 58, Internazionale Milano 21) 
103 : Oliver Kahn (Bayern München)
100 : Arjen Robben (PSV 10, Chelsea 19, Real Madrid 11, Bayern 60)*
100 : Andriy Shevchenko (AC Milan 59, Chelsea 15, Dynamo Kyiv 26)