Herrera nous quittait il y a 20 ans ...

Le 8 novembre 1997, le premier entraîneur français vainqueur de l'UEFA Champions League nous quittait.. Retour sur le parcours hors normes du père du "catenaccio".

©Getty Images

Il y a vingt ans jour pour jour disparaissait Helenio Herrera. UEFA.com revient sur le parcours de cet homme titré en Italie et en Espagne, et qui fut le premier entraîneur français à remporter la Coupe des clubs champions européens, avec l'Inter.

Palmarès
• Avec l'Internazionale, il a remporté la Coupe d'Europe et la Coupe intercontinentale en 1964 et 1965.

• Privés de trophée depuis 1954, les Nerazzurri ont également raflé trois Scudetti et une Coppa Italia sous les ordres d'Herrera.

• Le Magicien avait gagné quatre titres de champion d'Espagne, deux avec l'Atlético Madrid et deux avec Barcelone, avant de rejoindre l'Italie.

Témoignages
"Il avait des années d'avance sur tout le monde. Il préparait nos cerveaux avant d'entraîner nos jambes. Quand il est arrivé en Italie, personne ne connaissait vraiment les noms des entraîneurs ; on ne parlait pas beaucoup d'eux dans la presse. Ils ne travaillaient que dans les vestiaires et sur le terrain. Avec lui, tout ça a changé."
Sandro Mazzola, ancien milieu de terrain de l'Inter

1964 : Mazzola mène l'Inter au sacre
1964 : Mazzola mène l'Inter au sacre

"Il a changé le football italien grâce à la psychologie. La couverture télé des matches n'était pas celle qu'elle est aujourd'hui, mais il savait tout de nos adversaires grâce à son réseau d'amis présents dans le monde entier. Il pensait football 24 heures sur 24 et il a réussi à transmettre son professionnalisme aux joueurs."
Giacinto Facchetti, ancien capitaine et président de l'Inter

"Tout comme José Mourinho, Herrera était un excellent communicant, même s'il ressemblait plus à un chef d'armée avec ses joueurs. Pour moi, il est l'un des meilleurs entraîneurs de tous les temps : il a fait de l'Inter une équipe de vainqueurs."
Massimo Moratti, ancien président de l'Inter

"Sa méthode repose sur la logique, l'implication, l'analyse et la confiance. Il n'existe personne au monde qui admire HH plus qu'il ne s'admire lui-même. Personne qui n'apprécie HH plus qu'il ne s'apprécie lui-même. Pour moi, ce qui ressort avant tout c'est qu'il n'est jamais hypocrite. Helenio Herrera est toujours vrai, même si ça ne nous plaît pas nécessairement."
Gianni Brera, journaliste footballistique italien

L'Inter, sacrée en 1964
L'Inter, sacrée en 1964©Getty Images

Méthode
La préparation athlétique et mentale était essentielle. Herrera parlait régulièrement de matches "remportés avant même de les jouer". Son 'catenaccio' impliquait de faire reculer un milieu de terrain qui agissait en tant que récupérateur (libéro) et d'avoir un joueur constamment au marquage, ce qui permettait à l'arrière gauche d'attaquer. Armando Picchi s'est imposé comme un libéro de classe mondiale sous les ordres d'Herrera, tandis que Giacinto Facchetti s'est illustré en devenant l'un des premiers arrières gauches offensifs, inscrivant 75 buts avec l'Inter. Herrera comptait sur des milieux techniques et des attaquants rapides pour mener à bien les contres.

1965 : L'âge d'or de l'Inter
1965 : L'âge d'or de l'Inter

Citations
"Si vous jouez pour vous-mêmes, vous jouez pour vos adversaires ; si vous jouez pour l'équipe, vous jouez pour vous-mêmes."

"Si vous avez peur d'essayer, dites-vous que si vous ne le faites pas, un quelconque imbécile le fera à votre place."

"Classe + Préparation + Intelligence + Physique = Scudetto"

Jair offre la victoire à l'Inter en 1965
Jair offre la victoire à l'Inter en 1965©AFP