Ça se complique pour Monaco

Un doublé de Vincent Aboubakar et un troisième but signé Miguel Layún placent Monaco dans une situation délicate après deux journées de Ligue des Champions.


Watch the best of the action from UEFA Champions League 2017/18 matchday two

Battu sur sa pelouse du Louis II, la campagne européenne de l'AS Monaco se complique un peu plus.

La première banderille de la soirée était pourtant l'oeuvre de l'inévitable Radamel Falcao, trouvé dans la surface mais qui ne pouvait ajuster Iker Casillas (4e). Quelques minutes plus tard, l'attaquant colombien, touché à l'arcade suite à un choc avec l'ancien niçois Ricardo Pereira, retrouvait le terrain crane bandé, ce qui ne l'empêchait pas de multiplier les appels.

Mais au cœur de la domination monégasque et malgré une double parade de grande classe, Diego Benaglio finissait par s'incliner face à Vincent Aboubakar, qui le fusillait à bout portant (31e). Une réalisation qui contraignait Leonardo Jardim a modifié ses plans à l'amorce de la deuxième période. Un ton en-dessous de ses équipiers, Adama Diakhaby cédait sa place à Guido Carillo.

Seulement, les Princes n'allaient jamais trouver la solution et c'est même Moussa Marega, parti dans le dos de la défense, qui n'était pas loin de doubler la mise à l'heure de jeu. Et neuf minutes plus tard, les Portugais n'allaient cette-fois pas manquer l'occasion du break. Aboubakar, encore lui, était parfaitement servi dans la surface pour s'offrir le doublé (69e).

Miguel Layún, bien aidé par la défense monégasque, donnait à l'orée du temps additionnel un peu plus d'ampleur encore au succès portugais (89e).

Une victoire qui relance la formation portugaise et complique un peu plus la tâche de l'ASM, qui sera dans l'obligation de s'imposer face au Besiktas sous peine de voir son aventure en Ligue des Champions tourner court.

Haut