Sergio Ramos, 600 matches avec le Real !

UEFA.com fête la 600e de Sergio Ramos avec le Real, face à l'Ajax en Champions League, en mettant en avant ses stats et les plus grands moments de sa carrière.

Sergio Ramos et un très bon ami à lui...
Sergio Ramos et un très bon ami à lui... ©Getty Images

Il est connu comme un spécialiste des buts de la tête à la dernière minute. Il est aussi célèbre pour ses interventions musclées devant son propre but. Sergio Ramos est devenu l'un des meilleurs joueurs de la planète, comme en témoigne son palmarès : quatre championnats de Liga, quatre UEFA Champions League, l'UEFA EURO 2008, l'UEFA EURO 2012, la Coupe du Monde de la FIFA 2010, entre autres. UEFA.com dépeint l'importance de Sergio Ramos au Real Madrid ... Et au-delà.

Ils disent...

"Ramos ne me surprend pas. C'est ce qui le caractérise : une énorme personnalité, et une présence de tous les instants. Il passe son temps à encourager ses coéquipiers, il ne baisse jamais la garde. Il n'abandonne jamais."
Zinédine Zidane, Real Madrid, coach

©AFP/Getty Images

"Il y a des défenseurs avec d'énormes qualités techniques, et d'autres avec d'extraordinaires qualités défensives, comme Cannavaro, qui marquait toujours son joueur à merveille. D'autres, comme Baresi, peuvent commander toute une défense, tandis que d'autres arrivent à avoir une influence grâce à leur forte personnalité. Si l'on met tous ces facteurs bout à bout, Sergio Ramos est le plus complet. Il a un peu de tout cela : la qualité technique, la force, le caractère et le leadership."
Carlo Ancelotti, Real Madrid, ancien coach

"Pour moi, Ramos est, aujourd'hui, le meilleur défenseur du monde. C'est mon opinion. Il défend bien, joue bien, et maîtrise toutes les facettes du jeu. C'est un footballeur très complet."
Thiago Silva, capitaine du PSG

"Sergio Ramos est l'adversaire le plus coriace contre qui j'ai joué. Il est très costaud, il a beaucoup d'expérience, c'est un joueur de haut niveau."
Luis Suárez, attaquant de Barcelone

©Getty Images

Sa carrière...

Internationale : 161 matches, 17 buts
En compétitions de clubs de l'UEFA : 128 matches, 14 buts
En compétitions espagnoles : 515 matches, 81 buts

Ses faits d'armes...

Espagne
• Il est devenu le plus jeune international espagnol depuis 55 ans en fêtant sa première sélection quatre jours avant ses 19 ans, lors des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2006.

• David de Gea ayant pris la place d'Iker Casillas, Ramos était capitaine de l'Espagne à l'UEFA EURO 2016. Il a gardé le brassard depuis.

©AFP

Séville et Real Madrid
• Son transfert de Séville au Real Madrid, en 2005, alors qu'il avait 19 ans, est un record pour un joueur de cet âge en Espagne (27 M€).

• Il a marqué lors de 15 saisons de Liga consécutives, un record pour un défenseur. Il compte pour l'instant 11 buts toutes compétitions confondues sur 2018/19, son meilleur total en une saison depuis le début de sa carrière.

• Il fait partie des rares défenseurs à avoir marqué lors de deux finales de Coupe d'Europe. Il est le seul à avoir réussi cet exploit depuis la création de l'actuel format de la compétition. Il a marqué en finale des éditions 2014 et 2016 de l'UEFA Champions League. Les deux autres défenseurs à avoir réussi cela sont Tommy Gemmell (1967 et 1970) et Phil Neal (1977 et 1984).

• Son but en Super Coupe de l'UEFA contre Séville a fait qu'il a marqué en finale d'UEFA Champions League, en finale de Coupe du Monde des clubs de la FIFA et en Super Coupe de l'UEFA. Pas mal pour un défenseur !

Le saviez-vous ?

• Il détient le record de cartons rouges récoltés avec le Real : 24.

©AFP/Getty Images

• Ramos est ambassadeur espagnol de l'UNICEF.

• Fan de chevaux, il possède un centre équestre en Andalousie, sa terre natale. L'un de ses chevaux, Silencio de Ramos, a été sacré champion d'Andalousie en 2016.

• Lors du 0-0 contre l'Athletic Club en décembre 2017, il a reçu un 19e carton rouge en Liga, battant ainsi le record de 18 précédemment détenu par Xavier Aguado et Pablo Alfaro.

Ses mots...

"Tous les jours, je me lève avec l'envie de progresser. C'est comme ça depuis que je suis petit. Je ne cherche pas la reconnaissance. Tout ce que je veux, c'est faire toujours mieux, oublier ce que nous avons gagné, et me fixer de nouveaux objectifs. Je continuerai comme ça tant que mon corps me le permettra."

"Mon grand-père et mon père m'ont toujours appris que tant qu'il restait une seconde, l'espoir était permis. C'est le comportement qu'il faut adopter en permanence, et c'est cette mentalité qui anime notre club depuis ses débuts."

"Si vous voulez donner l'exemple, il faut être bon, travailler dur, et tout donner. Il faut montrer aux plus jeunes de quoi il en retourne pour pouvoir leur demander la même chose. Je suis très heureux d'avoir la chance de mener cette équipe."

"Si je suis un modèle, alors j'en suis heureux. Je crois m'être battu et sacrifié comme il le fallait. De fait, quand je prendrai ma retraite, j'aurai la conscience tranquille, car j'aurai gagné tout ce qu'il y avait à gagner dans ce sport."

Ce qu'il peut encore accomplir...

Lorsqu'il disputera son 601e match avec le Real, il deviendra le quatrième joueur à avoir joué le plus de matches pour le club, à égalité avec Fernando Hierro et Paco Gento, et derrière Manolo Sanchís (710), Iker Casillas (725) et Raúl González (741).

©Getty Images

• Il peut dépasser Iker Casillas (167 sélections), recordman des sélections avec l'Espagne. À six matches de son ex-coéquipier à Madrid, l'espoir est plus que permis..

• Il pourrait devenir le premier défenseur à marquer lors de trois finales de C1.

VOIR MAINTENANT...

Le Real de Ramos champion d'Europe 2017
Le Real de Ramos champion d'Europe 2017


Sergio Ramos en action
Sergio Ramos en action
Regardez-le brandir le Super Coupe de l'UEFA
Regardez-le brandir le Super Coupe de l'UEFA
Regardez-le brandir la Champions League
Regardez-le brandir la Champions League
Haut