Le jour où l'Europe découvrait Shevchenko

À l'occasion des doubles confrontations des 3e et 4e journées, retour sur celle qui fut l'une des plus spectaculaires. Il y a 19 ans, une bande de jeunes Ukrainiens ridiculisait le grand Barça.

©Getty Images

UEFA Champions League, saison 1997/98, la compétition change de format et invite alors les vice-champions des huit meilleurs championnats à y prendre part. Après un second tour de barrage relativement géré par le FC Barcelone, le club catalan est placé dans le Groupe C aux côtés des Anglais de Newcastle, des Néerlandais du PSV et du petit poucet du groupe, le Dynamo Kyiv, arrivé en phase de groupe après avoir franchi deux tours de barrage.

Vainqueur aux Pays-Bas puis accroché à domicile, c’est en leader du groupe que les joueurs du maître Valeriy Lobanovskiy accueillent un Barça déjà en recherche de points après une défaite et un nul lors des deux premières journées. Ce que l’on pense alors être une double confrontation sans réel danger pour les Catalans vire à la leçon.

Le Dynamo Kyiv
Le Dynamo Kyiv

Le match aller tourne mal pour le Barça. Sous un froid polaire, les hommes de Louis Van Gaal explosent à l’Olimpiyskiy, dépassés par un duo d’attaquant qui fait régner la terreur sur le plan national mais que l’Europe ne connaît pas encore : Serhiy Rebrov et Andriy Shevchenko. Le premier ouvre le score d’entrée de partie, le second, intenable, est de tous les bons coups, faisant expulser Ruud Hesp à l’heure de jeu avant d’offrir à son capitaine Yuriy Kalitvintsev le but du 3-0. On pense alors à un accident de parcours, il n’en est rien.

Quinze jours plus tard, le Camp Nou entend bien mettre au pas les impudents. Le Barça de Vitor Baia, Fernando Couto, Luis Figo et Rivaldo n’a désormais plus le choix, il doit s’imposer pour se relancer dans le groupe.

Serhiy Rebrov évoquait pour nous Shevchenko en 2012
Serhiy Rebrov évoquait pour nous Shevchenko en 2012

Malheureusement pour lui, le duo Rebrov–Shevchenko n’a pas encore fini de le maltraiter. En une mi-temps, l’Europe va alors découvrir ce jeune attaquant de 21 ans propulsé héritier de Blokhin au pays.

Le Barça humilié

Deux têtes, un penalty provoqué et transformé, celui que l’on appellera ensuite Sheva s’offre un triplé en 45 minutes, coule le FC Barcelone puis provoque une mauvaise relance de Vitor Baia pour permettre à son compère de l’attaque de sceller le score en seconde période. Le Dynamo s’impose 4-0 au Camp Nou, le Barça de Van Gaal est humilié, il subit alors sa pire défaite européenne.

Le Dynamo remportera son groupe mais tombera en quarts de finale face à la Juventus. L’année suivante, Shevchenko reste à Kiev et conduit les siens en demi-finale après avoir dominé à lui tout seul le Real Madrid, tenant du titre, en quarts de finale. Il s’envolera ensuite pour l’Italie, écrire sa légende en rouge et noir. Jamais l’Europe n’oublie qu’un soir de novembre 1997, un futur Ballon d’Or venait de naître.

Les doubles confrontations les plus prolifiques en 3e et 4e journées

VOIR MAINTENANT...

Shevchenko et l'EURO 2012
Shevchenko et l'EURO 2012

 

Shevchenko, il est aujourd'hui sélectionneur de l'Ukraine, engagée dans les éliminatoires européens
Shevchenko, il est aujourd'hui sélectionneur de l'Ukraine, engagée dans les éliminatoires européens©AFP

 

Haut