Cavani, il "assume"

Edinson Cavani admet une part de responsabilité dans le résultat final de Paris face à Arsenal (1-1), après qu'il affirme lui même avoir galvaudé plusieurs occasions.

©AFP/Getty Images

Dans cette rencontre, le Matador, successeur désigné de Zlatan Ibrahimović à la pointe de l'attaque parisienne, a commencé de manière parfaite en trouvant le chemin des filets dès la 45e seconde, d'une splendide tête décroisée.

La suite fut plus difficile. Son entraîneur Unai Emery a dénombré "sept occasions franches" pour son équipe, dont Cavani évalue pour lui la proportion entre trois et cinq. L'Uruguayen, qui entame sa quatrième saison à Paris, a manqué de finition, mais le fait d'être en position de marquer si souvent contre une équipe comme Arsenal, lui donne aussi de quoi être satisfait.

"Je ne suis pas déçu ce soir", confie le joueur de 29 ans. "J'ai vu beaucoup de choses positives. J'ai manqué trois ou quatre occasions franches et j'assume ma responsabilité. D'un autre côté, je suis tombé sur un gardien qui ne voulait pas que je marque (David Ospina a réussi un grand match dans le but anglais). C'est le football. Le plus important, c'est de rester tranquille entre nous."

"Tous s'améliorer"

"On a la conviction qu'on va tous s'améliorer", dit encore Cavani. "Cette équipe travaille beaucoup et mérite beaucoup mieux. En ce moment, c'est compliqué. Il y a beaucoup de changements, une nouvelle philosophie de jeu (Unai Emery a remplacé Laurent Blanc sur le banc). Il faut encore un peu de temps pour s'y habituer. Ça va venir..."

"J'ai beaucoup de responsabilités. J'ai eu les occasions", reconnaît-il aussi. "J'aurais pu marquer 4 ou 5 buts. À la fin, cela se paie cher. Ce sont deux points très importants dans cette compétition qui s'envolent."

Haut