Emery : "J'ai vu une équipe avec une âme"

Toutes les réactions après PSG-Arsenal (1-1) qui a vu les deux équipes phares du groupe A se neutraliser au terme d'un match intense.

©Getty Images

Arsène Wenger, coach d'Arsenal
On a laissé passer l'orage sans paniquer, puis on s'est repris en seconde période. On s'est créé des occasions et on est revenu. C'est un bon point pour nous. J'ai trouvé le PSG agressif et déterminé, rapide dans les contres. Ils nous ont mis une très forte pression physique. On a été un peu surpris par la vitesse de leurs enchainements. Ospina a été très bon. Il a montré ce soir à ceux qui doutaient de lui qu'il était un grand gardien. Quand je l'ai fait jouer en Ligue des champions l'an dernier, il avait fait une erreur et tout le monde lui était tombé dessus. Ce soir il a remis les pendules à l'heure.

Unai Emery, coach du PSG
Pour moi le plus important, c'est que le PSG s'est créé de nombreuses occasions. Tactiquement, je veux une équipe agressive qui met la pression sur l'adversaire. Je suis content, parce qu'aujourd'hui, j'ai vu une équipe qui correspond à mes attentes. J'ai vu une équipe avec une âme. C'est un bon match sur lequel on va s'appuyer pour construire l'identité de cette équipe. Mais il ne faut pas s'en contenter. Il faut s'améliorer car on a mené 1-0 nos deux derniers matches, et on s'est fait rejoindre à chaque fois. Il faut améliorer la gestion de nos émotions sur le terrain. Ben Arfa ? J'ai choisi les meilleurs joueurs pour affronter Arsenal.

 

 

David Ospina, gardien de but d'Arsenal
Ce n'était pas facile. On est tombé sur une grande équipe du PSG. Pourtant, on était venu ici pour prendre les trois points. On repart avec un nul. On a été solide. Ce n'est que le début. J'ai su que j'allais être titulaire ce matin. Je travaille dur tous les jours pour montrer ce que je sais faire. Je dois continuer à travailler et montrer le meilleur de moi-même lorsque je joue. C'est toujours un plaisir de revenir en France. Ce pays, c'est ma deuxième maison.

Alphonse Aréola, gardien de but du PSG
Notre objectif est d'aller le plus loin possible dans cette compétition. On est là pour gagner. C'est donc frustrant de laisser filer la victoire. On a pourtant su imposer notre jeu dès les premières secondes, on a mis du rythme et on a marqué d'entrée. C'est le football. Il faut être vigilant jusqu'au coup de sifflet final. Je regarderai le but d'Arsenal à tête reposée pour voir ce qui aurait pu être amélioré.

©AFP/Getty Images

Edinson Cavani, attaquant du PSG
Je ne suis pas déçu ce soir. J'ai vu beaucoup de choses positives. J'ai manqué 3 ou 4 occasions franches et j'assume ma responsabilité. D'un autre côté, je suis tombé sur un gardien qui ne voulait pas que je marque. C'est le football. Le plus important, c'est de rester tranquille entre nous.

On a la conviction qu'on va tous s'améliorer. Cette équipe travaille beaucoup et mérite beaucoup mieux. En ce moment, c'est compliqué. Il y a beaucoup de changements, une nouvelle philosophie de jeu. Il faut encore un peu de temps pour s'y habituer. Ça va venir...

Adrien Rabiot, milieu de terrain du PSG
Vu la qualité de notre adversaire et vu le nombre d'occasions qu'on a réussi à se créer, c'est un match plutôt réussi. Deux sentiments dominent : la satisfaction et la déception. Déception car le résultat est frustrant. On méritait de gagner. On est tombé sur l'adversaire le plus fort de la poule. On va continuer à travailler, je pense que ça va aller de mieux en mieux pour nous. Je ne suis pas inquiet.

Haut