Bayern dominateur mais pas qualifié

"Nous avons dominé pendant 150 minutes", déclare le capitaine bavarois Philip Lahm, amer après une troisième élimination consécutive en demi-finale.

Les joueurs du Bayern ont tout donné mais ça n'a pas suffi
Les joueurs du Bayern ont tout donné mais ça n'a pas suffi ©AFP/Getty Images

Éliminés aux portes de la finale pour la troisième saison consécutive, les hommes de Pep Guardiola peuvent toutefois "être fiers de leur performance", d'après le capitaine bavarois Philip Lahm. "Nous avons fait le pressing du début à la fin, nous avons dominé notre adversaire pendant 150 minutes."

Après la victoire 1-0 des Colchoneros à l'aller grâce à un but extraordinaire de Saul Niguez, le Bayern a commencé le match comme il fallait, en ne laissant aucune chance à son adversaire d'espérer sortir de son camp. Le coup franc frappé par Xabi Alonso et détourné par Juanfran venait logiquement récompenser la première demi-heure pleine d'abnégation des Allemandes. Et si Jan Oblak n'avait pas sorti le penalty de Thomas Müller trois minutes plus tard, l'avantage de deux buts aurait lui aussi été mérité. "Nous devions marquer ce penalty", se lamentait le tireur après l'élimination. "Ça aurait fait 2-0."

Au lieu de réussir le break et de filer vers une place en finale, le Bayern retournait au vestiaire avec un but d'avance seulement, permettant à l'Atlético de rester en vie. En début de seconde période, les Colchoneros marquaient un but capital par Antoine Griezmann. "C'est dur à encaisser", reconnaissait Robert Lewandowski, buteur ensuite pour la neuvième fois cette saison. "Nous méritions d'aller en finale."

Cet avis sera peut-être partagé par nombre d'observateurs, mais ne pas avoir trouvé le chemin des filets à Madrid coûte peut-être plus cher que les rares erreurs du retour à l'Allianz Arena. Et Pep Guardiola va quitter le club après trois saisons sans finale alors qu'il était arrivé à l'été 2013 chez le champion d'Europe...

Haut