Oblak soulagé après un match fou

Jan Oblak, l'un des héros de l'Atlético, se réjouit de retrouver la finale deux ans après celle perdue en 2014 contre le Real.

Jan Oblak se détend idéalement sur le penalty de Müller
Jan Oblak se détend idéalement sur le penalty de Müller ©Getty Images

Le gardien de 23 ans, avec plusieurs arrêts dont un penalty repoussé contre le Bayern, a pris une grande part dans le qualification de l'Atlético pour la finale de la Champions League, le 28 mai à Milan.

"Ce match a été très difficile", a déclaré le joueur slovène à UEFA.com. "Surtout en première période, nous n'étions pas bien organisés et nous avons eu beaucoup de problèmes. On a eu de la chance de n'être menés que d'un but à la pause." De la chance et certainement le talent du gardien qui a repoussé le penalty de Thomas Müller à la 34e minute. "Nous avons perdu le match, mais le plus important c'est que nous soyons en finale."

Revoir les temps fort du retour
Revoir les temps fort du retour

La deuxième période et le changement d'attitude de l'Atlético est également la clé de cette qualification pour Fernando Torres. "Nous avons été beaucoup plus incisifs, nous les avons pressés plus haut", a déclaré le joueur espagnol, qui a lui aussi raté un penalty. "Nous avons pu placer davantage de contres et nous avons fini par marquer."

Les temps forts de l'aller
Les temps forts de l'aller

Haut