Instantané : les premiers vainqueurs du Bayern

Il a fallu un match d'appui pour permettre au Bayern de s'imposer contre l'Atlético en finale de la Coupe des champions 1974 à Bruxelles. Que sont-ils devenus ?

Ci-dessous les noms et les carrières de ces sacrés numéros
Ci-dessous les noms et les carrières de ces sacrés numéros ©Popperfoto/Getty Images

Feuille de match
Le Bayern vainqueur aussi en 1975 et 1976.

1. Sepp Maier
Il a été élu meilleur gardien allemand du XXe siècle et fut ensuite le mentor d'une autre grand joueur ganté : Oliver Kahn.

Uli Hoeness en 2016
Uli Hoeness en 2016©Getty Images

2. Uli Hoeness
Il prit sa retraite à 27 ans, mais fut de tous les grands titres du Bayern et de l'Allemagne. Il devint dirigeant au Bayern, mais fut emprisonné pour fraude fiscale en 2014. Il a été remis en liberté début 2016 et travaille toujours au club.

3. Hans-Georg Schwarzenbeck
"Mi-homme, mi-bête", selon un célèbre article paru dans la presse néerlandaise, celui qui compte 44 sélections avec l'Allemagne était l'alter ego de Franz Beckenbauer en défense. Après sa retraite il devint commerçant à Munich.

Sepp Maier et Franz Roth en 2014
Sepp Maier et Franz Roth en 2014©Getty Images

4. Franz Roth
"Le Bœuf" a surtout mérité son surnom au marquage du meneur de jeu adverse et pour ses frappes de balle. Il a mis un terme à sa carrière au milieu des années 1980 pour ouvrir un magasin de sport.

5. Johnny Hansen
Le défenseur danois a passé six ans au Bayern à couvrir les montées de Beckenbauer. Il a ensuite été champion dans son pays avec Vejle. Employé de sa ville, il a pris sa retraite il y a quelques années.

6. Conny Torstensson
Il est arrivé au Bayern après avoir marqué trois buts contre le club allemand pour Åtvidabergs au premier tour de la Coupe des champions 1973/74. Le Bayern se qualifiait aux tirs au but. Le Suédois gagnait aussi en 1975 et 1976 ; ses buts dans les grandes occasions lui valurent le surnom de M. Europe. Ingénieur de formation, il fit ensuite carrière dans l'industrie.

Haut