Guardiola n'a pas de préférence

Les réactions de Josep Guardiola et Rui Vitória après la qualification du Bayern sur le terrain de Benfica pour les demi-finales.

See how Bayern overcame Benfica to reach the 2016 semi-finals.

Josep Guardiola, Bayern, entraîneur
Je félicite le club pour avoir atteint les demi-finales pour la cinquième saison d'affilée. Nous sommes satisfaits. Nous avons joué aussi bien que nous le devions, ce qui voulait dire que nous devions nous créer des occasions de marquer. Je veux féliciter tout le staff technique, mais surtout les joueurs. Nous avons quelques petits soucis en défense ces temps-ci, mais nous avons réussi. Nous voulons maintenant atteindre la finale.

Jusqu'à leur but, nous contrôlions le match. Ils ont réussi à marquer même en l'absence de Jonas et de (Kostas) Mitroglou. Cela démontre qu'en UEFA Champions League vous devez avoir une équipe renforcée pour être compétitif. Nous avons bien répondu à leur but. Nous sommes restés solidaires et Arturo Vidal nous a rassurés.

Récemment, on a dit que si nous ne gagnions pas cette UEFA Champions League ce serait un échec. Je ne peux rien faire face à ce que l'on dit. Nous avons remporté tellement de matches ces trois dernières saisons que les objectifs sont élevés.

Il est normal que Cristiano Ronaldo ait voulu jouer contre Benfica et soutienne cette équipe, puisqu'il est portugais. Nous, nous serons heureux de prendre n'importe quel adversaire.

Rui Vitória, Benfica, entraîneur
Nous voulions gagner, même si nous devons retirer le positif de cette double confrontation. Nous avons livré deux grands matches contre l'une des meilleures équipes au monde. Nous avons rivalisé jusqu'à la dernière minute.

Nous avons toujours cru en notre football. J'éprouve de la tristesse avec cette élimination, mais du bonheur devant ce que les joueurs ont fait contre l'adversaire aussi redoutable. Je pense que le public a lui aussi apprécié. Vous avez pu voir sa réaction.

Haut