Chaud, le duel espagnol !

Diego Simeone (Atlético), attend un "match magnifique", malgré l'absence de Fernando Torres, face au Barça, un tenant en danger.

Gabi et Diego Simeone en conférence de presse, mardi
Gabi et Diego Simeone en conférence de presse, mardi ©AFP/Getty Images
  • Barcelone s'est imposé 2-1 à l'aller face à l'Atlético
  • En Liga espagnole, l'Atlético est revenu à trois points du leader barcelonais
  • Les COlchoneros ont perdu leurs sept matches contre le Barça de Luis Enrique
  • L'Atléti devra composer sans Fernando Torres, suspendu, et avec une défense centrale remaniée
  • Barcelone s'est hissé dans le dernier carré à sept reprises lors des huit dernières éditions

Compositions possibles
Atlético : Oblak ; Juanfran, Godín, Hernández, Filipe Luís ; Koke, Gabi, Augusto, Ñíguez ; Griezmann, Carrasco.
Absents : Tiago (fracture de la jambe), Torres (suspendu), Giménez (ischio-jambiers)
Incertain : Savić (pied)
Suspendu au prochain avertissement : Óliver Torres

Barcelone : Ter Stegen ; Alves, Piqué, Mascherano, Jordi Alba ; Busquets, Rakitić, Iniesta ; Messi, Neymar, Suárez
Absents : Mathieu (genou), Rafinha (adducteur), Sandro (ischio-jambiers), Vermaelen (mollet), Vidal (adducteur)
Incertain : aucun
Suspendu au prochain avertissement : Busquets, Mascherano

Diego Simeone, Atlético, entraîneur
C'est vrai qu'on essaie de progresser à chaque match contre le Barça, on essaie de trouver des alternatives pour les embêter et, surtout, pour gagner. On gagnera si on marque un but de plus qu'eux. Toute cette effervescence autour du match est magnifique, mais les joueurs du Barça ont l'habitude des matches à fort enjeu.

Évoluer à l'Atlético, c'est être persévérant, compétiteur, ne jamais lâcher et savoir qu'on peut tomber sur un adversaire plus fort tout en se sentant capable de faire jeu égal avec lui. À nous de faire au mieux sans Fernando [Torres] et de contenir un joueur aussi extraordinaire que Luis Suárez.

Luis Enrique, Barcelone, entraîneur
Nous abordons ce match comme n'importe quel quart de finale. Je n'ai pas le sentiment que c'est notre plus grand match de la saison. Nous avons petit avantage et on va essayer de gagner ici aussi pour assurer le résultat. Notre équipe a été bâtie pour disputer des matchs comme celui-ci. Oui, c'est toujours difficile contre l'Atlético, il va falloir faire bien les choses. C'est d'ailleurs ce que nous essayons de faire à chaque match. On va devoir jouer vraiment très bien.

Temps forts du match aller : Barcelone 2-1 Atlético
Temps forts du match aller : Barcelone 2-1 Atlético

Résultats du week-end
Espanyol 1-3 Atlético  (Diop 29e ; Torres 35e, Griezmann 58e, Koke 89e)
L'Atlético l'a emporté 3-1 sur le terrain de l'Espanyol. Fernando Torres a égalisé à la 29e minute après l'ouverture du score de Pape Diop. Sur une superbe passe de Koke, Antoine Griezmann fêtait la naissance de sa fille avec un 8e but en 7 matches de Liga. Koke était le dernier buteur.


Real Sociedad 1-0 Barcelone (Oyarzabal, 5e)
Anoeta reste un lieu maudit pour Barcelone, battu 1-0 sur le terrain de la Real Sociedad. Le champion d'Europe n'a plus gagné à Saint-Sébastien depuis 2007. Mikel Oyarzabal, 18 ans, a marqué de la tête le seul but du match. Munir El Haddadi, aligné à la place de Luiz Suarez, suspendu, a buté sur l'excellent gardien basque Gerónimo Rulli.

Barcelone n'a remporté qu'un de ses quatre derniers matches
Barcelone n'a remporté qu'un de ses quatre derniers matches©Getty Images

Le saviez-vous ?
Barcelone s'est qualifié 38 fois sur les 40 où il a remporté le match aller à domicile, en compétitions de l'UEFA. Retrouvez les deux exceptions dans notre large couverture de la rencontre.

Haut