Wolfsburg, les clés du succès

UEFA.com analyse en cinq points la défaite 2-0 du Real Madrid à Wolfsburg.

1. La surprise Henrique
Arrivé de Goiás en janvier, pour remplacer Bas Dost, blessé, Bruno Henrique n'avait fait que cinq entrées Bundesliga avant d'être titularisé pour la première fois contre le Real. Le joueur de 25 ans a déstabilisé la défense de Madrid en se plaçant entre les lignes. "On voulait les surprendre", déclarait le coach Dieter Hecking, "et si on l'a fait c'est en partie grâce à son jeu."

2. Prise de risque
Opéré récemment de l'épaule, Naldo était incertain en défense. L'un des symboles du club a débuté son premier match depuis le 27 février. Il avait dit à son entraîneur qu'il se sentait prêt pour une telle bataille. Le joueur de 31 ans a lui aussi donné pleine satisfaction

Diego Benaglio devant Cristiano Ronaldo
Diego Benaglio devant Cristiano Ronaldo©AFP/Getty Images

3. Le collectif
Le 4-5-1 allemand aura rarement tremblé face au club dix fois champion d'Europe. Diego Benaglio, le gardien de Wolfsburg, résume l'état d'esprit du collectif : " nous savions que si nous jouions solidaires, nous aurions une chance contre cette très grande équipe".

4. Imprenable
Le CSKA Moscou, le PSV Eindhoven, Manchester United, La Gantoise est maintenant le Real Madrid ont tous perdus des matchs en UEFA Champions League en Basse-Saxe cette saison. Sur sa pelouse, pose bornée a fait carton plein, ne l'oublions pas. Le bonus, comme le dit Benaglio, "c'est que Madrid n'a pas marqué à l'extérieur. Cela veut dire que nous avons une grande chance de nous qualifier"

Karim Benzema n'a pas terminé le match en raison d'une blessure
Karim Benzema n'a pas terminé le match en raison d'une blessure©Getty Images

5. La BBC ne répond plus
"Après que Madrid a eu un but refusé en début de match, je me suis vraiment dit 'Mon Dieu ! À quoi va-t-on avoir droit ce soir ?'", reconnaissait Maximilian Arnold suite au but hors-jeu de Cristiano Ronaldo. "Mais après cela, nous avons réussi à nous accrocher", ajoute le milieu de terrain.

Il était bien aidé par les errements de Ronaldo, Gareth Bale et Karim Benzema, la BBC, qu'il a mis en sourdine. Le Français est d'ailleurs sorti en cours de match sur blessure.

Regardez les temps forts de la rencontre
Regardez les temps forts de la rencontre
Haut