Enrique : "Suárez est à moitié catalan"

Réactions des deux entraîneurs après la victoire de Barcelone sur l'Atlético.

Luis Enrique : "Certains ont pu avoir peur..."
Luis Enrique : "Certains ont pu avoir peur..." ©Getty Images

Luis Enrique, Barcelone, coach
Lorsque vous jouez contre l'Atlético, il faut être très précis, il faut avoir un bon rythme, un bon positionnement et un contrôle du ballon parfait. Peut-être que nous n'avons pas fait tout ça en première période. L'Atlético s'est créé de belles occasions et a bien profité de nos erreurs pour marquer un but et prendre l'avantage.

L'expulsion (de Fernnado Torres) a changé la donne. À la pause, nous avons abordé le contrôle du tempo de la rencontre et nous nous sommes dit que nous devions attaquer davantage collectivement, plus qu'individuellement. En seconde période, je pense que nos supporters ont dû se régaler. Nous avons réussi à confiner l'Atlético dans sa propre surface de réparation.

Regardez les temps forts du match
Regardez les temps forts du match

Je suis content du match et je suis content de gagner à nouveau. Certaines personnes ont peut être eu peur (après l'ouverture du score de l'adversaire), mais pas nous ; les joueurs évoluent avec beaucoup de confiance en eux. Nous sommes pressés de nous retrouver pour le deuxième match à Calderón

Dans ce match, Suárez n'a pas eu beaucoup d'espace. Il a essayé de demander le ballon, mais ce fut difficile parce qu'il était seul contre deux arrières centraux. C'est la raison pour laquelle il était important pour nos joueurs d'aile d'écarter le jeu. Suárez apporte de l'activité, et l'activité est la marque de fabrique de cette équipe, en plus de la finition. Il s'est intégré de manière incroyable. On peut dire qu'il est maintenant à moitié catalan.

Diego Simeone, Atlético, coach
Je me sens fier de mes joueurs et je suis heureux du travail qu'ils ont accompli. Ils donnent tout ce qu'ils ont à chaque match. Ils peuvent se remettre de n'importe quelle situation. Quel que soit l'obstacle, ils essaient de le surmonter. Ils ne cherchent aucune excuse.

©AFP/Getty Images

nous avons livré un grand match jusqu'à l'expulsion. Bien sûr, Barcelone s'est créé beaucoup d'occasions en seconde période et nous a acculé devant notre but. Les joueurs sont très forts. Ils veulent continuer à mouiller ce maillot.

Nous sommes encore en vie. Ils se sont créé des occasions, ils auraient pu marquer davantage de buts, mais ils ne l'ont pas fait alors cela génère des espoirs pour nous, à domicile, au match retour.

Haut