Giménez voyait "le but à 50m"

Réactions des joueurs de l'Atlético et du milieu du PSV Andrés Guardado après la qualification des Espagnols aux tirs au but pour les quarts de finale.

1503_ATL-PSV_AMB

José María Giménez, Atlético, défenseur
J'ai dû tirer un penalty pendant la séance fatidique, ce fut le moment le plus compliqué du match pour moi. J'avais l'impression que le but était à 50 m du point de penalty. Par chance, le gardien est parti du mauvais côté et j'ai marqué. J'ai ressenti un grand soulagement quand j'ai vu le ballon faire trembler les filets

Augusto Fernández, Atlético, milieu
Ce résultat et la manière vont nous donner un coup de pouce. Il va falloir bien profiter de cette qualification avant de penser au match de samedi. Un match à élimination directe, c'est toujours difficile. Nos adversaires se sont bien regroupés en défense. Il y avait peu d'espace. Maintenant, nous nous tournons vers le tirage au sort.

 

Matías Kranevitter, Atlético, milieu
Ce fut une grande soirée qui nous a permis de nous qualifier pour les quarts de finale, ce qui était notre objectif. On a fourni beaucoup d'efforts jusqu'à la dernière seconde, mais l'important maintenant, c'est d'être qualifié. Aux tirs au but, les deux équipes auraient pu passer. Nous nous sommes entraînés pour cela.

Andrés Guardado, PSV, milieu
Nous rentrons à la maison avec un intense sentiment de tristesse. Nous sommes passés si proches des quarts de finale que c'en est très douloureux. Mais dans le vestiaire, nous nous sommes dit qu'il y avait quand même de la fierté au vu des deux matches que nous avons livrés et des efforts que nous avons consentis. Après le tirage au sort, personne ne nous voyait nous qualifier, mais nous sommes passés très proches de les éliminer. Nous avons démontré que nous pouvions rivaliser avec une équipe comme l'Atlético. Ce qui nous a manqué, c'est probablement d'être en mesure d'oser davantage en attaque. Nous avons laissé l'Atlético avoir la maîtrise du ballon et créer le danger.

Haut