Le PSV veut sa revanche sur l'Atlético

Le PSV a été sèchement battu lors de ses précédentes rencontres avec l'Atlético, mais les deux équipes se sont neutralisées au match aller.

Filipe Luís (Atlético, à gauche) et Luciano Narsingh (PSV) au match aller
Filipe Luís (Atlético, à gauche) et Luciano Narsingh (PSV) au match aller ©AFP/Getty Images

Battu deux fois par le Club Atlético de Madrid en 2008/09, le PSV Eindhoven espère bien se faire pardonner pour son retour en phase à élimination directe de l’UEFA Champions League, après sept ans d’absence.

• Cette fois, les deux équipes se retrouveront en Espagne suite au match nul 0-0 lors de l'aller à Eindhoven le 24 février.


Précédents
• En phase de groupes 2008/09, l'Atlético s'était imposé 2-1 en Espagne, grâce aux buts de Simão et Maxi Rodríguez. Danny Koevermans avait réduit le score en seconde période.

• Voici les compositions de ce match disputé le 26 novembre 2008 au Vicente Calderón :
Atlético : Coupet, Seitaridis, Pernía, Heitinga (Pablo Ibáñez 51e), Ujfaluši, Raúl García (Paulo Assunção 80e), Maniche, Maxi Rodríguez, Simão, Agüero, (Sinama Pongolle 66e), Forlán.
PSV : Isaksson, Salcido, Rodríguez, Bréchet, Pieters (Culina 46e), Simons, Méndez (Nijland 86e), Dzsudzsák, Koevermans, Afellay (Bakkal 28e), Lazović.

• L'Atlético avait auparavant ramené la victoire 3-0 de son déplacement à Eindhoven.

Repères

Atlético
• Le finaliste de l’édition 2014 a perdu son premier match de la saison à domicile face au SL Benfica (2-1), son premier revers au Vicente Calderón depuis février 2013 et une défaite 2-0 face au FC Rubin Kazan.

• L'Atlético a ensuite remporté ses deux autres matches à domicile, face aux FC Astana et Galatasaray AŞ, pour remporter le Groupe C.

• La saison dernière, les Colchoneros ont battu le Bayer 04 Leverkusen 1-0 en 8es de finale retour, après avoir perdu sur le même score à l'extérieur, avant de s'imposer aux tirs au but. En quarts de finale, ils tenaient en échec le Real Madrid CF 0-0, avant de s'incliner 1-0 à Santiago Bernabéu.

• L'Atlético a perdu ses quatre double-confrontations face aux clubs néerlandais, mais il a remporté quatre des cinq matches à domicile.

• Cette unique défaite intervenait en quarts de finale de l'UEFA Champions League 1996/97, un revers 3-2 à domicile contre l'AFC Ajax, après un nul 1-1 aux Pays-Bas.

• Les Madrilènes battaient cette même équipe 1-0 à domicile en demi-finale 1970/71, mais s'inclinaient au score cumulé (3-1).

• Bilan total de l'Atlético contre des adversaires néerlandais : 5 victoires, 2 nuls, 4 défaites.

• L'Atlético a gagné 10 de ses 12 duels européens après avoir fait match nul à l'extérieur au match aller. Les exceptions : contre le Derby County FC, au 2e tour de qualification de la Coupe UEFA 1974/75 (2-2 à l'ext., 2-2 à dom., 6 tirs au but à 7) et l'AFC Ajax en quarts de finale de l'UEFA Champions League 1996/97 (1-1 à l'ext., 2-3 à dom.).

• Les deux fois où il a fait 0-0 à l'extérieur au match aller, le club espagnol s'est imposé au retour, que ce soit face au Celtic FC, en demi-finale de la Coupe des clubs champions européens 1973/74 (2-0 à domicile) ou contre le SC Bastia, au 1er tour de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1972/73 (2-1 à domicile).

• L'Atlético a remporté une seule de ses quatre séances de tirs au but en compétitions européennes :
6-7 contre Derby County FC, 2e tour de la Coupe UEFA 1974/75
1-3 contre l'ACF Fiorentina, 1er tour de la Coupe UEFA 1989/90
1-3 contre Villarreal, finale de la Coupe UEFA Intertoto 2004
3-2 contre Leverkusen, 8es de finale de l'UEFA Champions League 2014/15

PSV
• Les champions des Pays-Bas retrouvent les 8es de finale pour la première fois depuis 2006/07, où ils avait éliminé l’Arsenal FC (1-0 à domicile, 1-1 en Angleterre), avant de s’incliner face au Liverpool FC en quarts de finale (3-1 aux Pays-Bas, 3-1 à l’extérieur).

• Dans le Groupe B, le PSV n'a gagné aucun de ses déplacements, avec deux défaites (3-2 chez le PFC CSKA Moskva et 2-0 au VfL Wolfsburg) et un match nul 0-0 au Manchester United FC, ce qui ne l'a pas empêché de glaner la deuxième place avec 10 points. 

• Il s'agit du 13e match à l'extérieur du PSV contre un club espagnol, mais le club néerlandais attend toujours sa première victoire. Bilan en Espagne : 0 victoire, 4 nuls, 8 défaites. Bilan total contre les clubs espagnols : 4 succès, 11 nuls, 10 revers.

• Ses cinq déplacements à Madrid se sont soldés par quatre défaites et un nul, contre le Real Madrid, en demi-finale de la Coupe d'Europe 1987/88. Le PSV se qualifiait grâce à un 0-0 au match retour, avant de battre Benfiva aux tirs au but en finale.

• En compétitions UEFA, lorsque le PSV a fait match nul à domicile à l'aller, il a ensuite enregistré 3 qualifications et 9 éliminations. Ces trois qualifications ont fait suite à un match nul 0-0 à l'aller, mais ce résultat nul et vierge s'est aussi soldé par trois éliminations. 

• Le PSV a gagné 3 de ses 5 séances de tirs au but en compétitions UEFA :
6-5 contre Tottenham Hotspur FC, 8es de finale de l'UEFA Europa League 2007/08
4-2 contre l'Olympique Lyonnais, 8es de finale de l'UEFA Champions League 2004/05
4-5 contre Feyenoord, quarts de finale de la Coupe UEFA 2001/02
6-7 contre Club Nacional, Coupe européenne/sud-américaine 1988
6-5 contre SL Benfica, finale de la Coupe d'Europe 1987/88

On se connaît ?
• Simeone était le capitaine de l’Argentine battue 2-1 par les Pays-Bas de Cocu en quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1998 à Marseille.

• Cocu a disputé 292 matches pour le FC Barcelona entre 1998 et 2005.

• Il a rencontré l’Atlético à six reprises (2 v., 2 n., 2 d.). Lors de leur confrontation de septembre 2003 en Liga, Cocu avait expulsé alors que Fernando Torres et Germán Burgos (actuel entraîneur adjoint) étaient titulaires pour les Rojiblancos, tandis que Simeone était remplaçant.

• Joueurs ayant évolué en Espagne : Hector Moreno, RCD Espanyol (2011-15) ; Andrés Guardado, Deportivo La Coruña (2007-12) et Valence (2012-14).

• Coéquipiers en sélection : Yannick Carrasco et Maxime Lestienne (Belgique Espoirs)

• Anciens coéquipiers : Yannick Carrasco et Nicolas Isimat-Mirin (AS Monaco)

• Gastón Pereiro (Uruguay) et Ángel Correa (Argentine) se sont affrontés en finale du Championnat d’Amérique du Sud junior 2015. Pereiro avait ouvert le score, avant que Correa n’offre la victoire 2-1 aux Argentins.

Haut