Valerón : "(À 40 ans) Je me sens fort"

Plus vieux joueur des grands championnats européens, Juan Carlos Valerón (Las Palmas, Espagne) n'a pas encore l'intention de s'arrêter.

Juan Carlos Valerón a passé 13 saisons au Deportivo La Corogne
Juan Carlos Valerón a passé 13 saisons au Deportivo La Corogne ©Getty Images

UEFA.com : Est-ce que tu abordes l'année 2016 dans le même état d'esprit que tu as abordé l'année 1996 ?

Juan Carlos Valerón : Je veux avant tout prendre du plaisir cette année, figurer dans l'équipe pour pouvoir l'aider. Je suis conscient que je suis en train de vivre les dernières années de ma carrière, peut-être même la dernière, mais ce sont les circonstances qui décident si tu joues ou pas. Je me sens fort. Le plus important pour Las Palmas, c'est de se maintenir. Je suis complètement concentré sur cet objectif.

UEFA.com : Tu as disputé 21 saisons sans être expulsé une seule fois. Est-ce que tu te considères comme un exemple à suivre pour les jeunes joueurs sur un terrain ?

Valerón : J'ai toujours essayé de me comporter de manière honnête, en essayant de faire de mon mieux pour ceux qui sont autour de moi. J'ai toujours essayé de ne jamais me mentir à moi-même. Il est important que ceux qui sont autour de moi apprécient ma manière d'être et mon comportement.

Juan Carlos Valerón, fringant quadragénaire en action
Juan Carlos Valerón, fringant quadragénaire en action©AFP/Getty Images

UEFA.com : En 2000, tu as rejoint le Deportivo La Corogne et tu y es resté pendant 13 saisons. Quels sont tes souvenirs de cette époque ?

Valerón : Ce fut incroyable. Être dans cette équipe, avec ces joueurs, se battre pour les premières places du championnat d'Espagne, venir à bout de certains clubs historiques en UEFA Champions League… Je m'en souviendrai toute ma vie. Ces années à La Corogne, c'est tout ce que je voulais vivre quand j'étais jeune footballeur, que ce soit sur le plan personnel ou pour les gens de cette ville.

UEFA.com : Quel joueur t'a le plus impressionné à l'époque ?

Valerón : Pour sa mentalité de leader et pour sa manière de se conduire, Mauro Silva m'a fait forte impression. Il était champion du monde. Il s'entraînait exactement comme il jouait ; il entrait toujours sur le terrain avec la même motivation avec la même attitude. Nous l'observions s'amuser réciter son football et on pensait : "Voilà ce qui compte. Que de qualités !".

Regardez le retour d'anthologie du Deportivo contre le Milan
Regardez le retour d'anthologie du Deportivo contre le Milan

UEFA.com : On se souvient du phénoménal retour 4-0 contre Milan en quarts de finale de l'UEFA Champions League 2003/04. S'agit-il du temps fort de cette période pour toi ?

Valerón : Il y en a eu plusieurs, mais ce match, on en a beaucoup parlé. Autant pour l'adversaire, le résultat que le scénario, après la défaite 4-1 du match aller... Ce fut un retour spectaculaire. Nous avons fait de belles choses pendant cette période sur le plan européen. Cependant, accéder aux demi-finales, c'était très particulier. Ce qui s'est passé ce soir-là au Riazor, c'était incroyable.

Francesco Totti
Francesco Totti©AFP/Getty Images

Joueurs les plus âgés des grands championnats cette saison
Espagne : Juan Carlos Valerón (Las Palmas) – 17 juin 1975
Portugal : Nilson (Moreirense) – 26 décembre 1975
Italie : Francesco Totti (Roma) – 27 septembre 1976
Angleterre : Kelvin Davis (Southampton) – 29 septembre 1976
France : Vitorino Hilton (Montpellier) – 13 septembre 1977
Allemagne : Claudio Pizarro (Werder) – 3 octobre 1978

Haut