Cocu : "J'éprouve une grande fierté"

Réactions des deux entraîneurs, Phillip Cocu et Leonid Slutski, après la victoire des Néerlandais du PSV Eindhoven sur les Russes du CSKA Moscou.

Les joueurs du PSV fêtent la qualification au coup de sifflet final
Les joueurs du PSV fêtent la qualification au coup de sifflet final ©AFP/Getty Images

Phillip Cocu, PSV, entraîneur
Nous étions en permanence au courant de la situation de l'autre match. Pendant la première heure de jeu, nous avons été dangereux et nous avons réussi à entrer dans la surface, mais le CSKA est une équipe très dure à bouger. J'éprouve de la fierté par rapport à mes joueurs, nous y avons cru et nous sommes venus ici pour gagner. Bien sûr, ce ne fut pas facile. Il faut y croire, il faut être motivé et il faut avoir confiance.

Nous avons obtenu de grands résultats dans cette phase de groupes, comme la victoire contre Manchester United. Cela nous a donné confiance. Nos supporters ont été fantastiques. Ils n'ont pas arrêté de chanter et de nous soutenir pendant 90 minutes. Cela donne un coup de pouce à tout le monde et les adversaires le ressentent. Avec une telle ambiance, cela apporte un plus à l'équipe. Après avoir été menés, les joueurs ont réagi de manière immédiate. Nous avons démontré que nous ne baissons jamais les bras, et je prends un grand plaisir à savourer ce moment

Leonid Slutski, CSKA, entraîneur
Pendant tout le match, les deux équipes se sont tenues. Ce qui a été crucial, ce fut le premier but marqué par le PSV. Mes joueurs se sont battus pour obtenir un bon résultat, mais ils n'ont pas réussi. Oui, c'est une déception. Nous avions cette année la possibilité de nous qualifier, peut-être plus que les années précédentes. Après le tirage au sort, nous pensions vraiment que nous pourrions accéder au tour suivant.

Haut