Grandes équipes : Ajax 1971–73

Le "football total" instillé par Rinus Michels à l'AFC Ajax a créé deux légendes : Johan Cruyff et le football néerlandais des années 1970.

Johan Cruyff et ses coéquipiers ramènent le trophée à Amsterdam en 1972
Johan Cruyff et ses coéquipiers ramènent le trophée à Amsterdam en 1972 ©AFP

L'âge d'or
Nommé entraîneur en 1965, Rinus Michels transforme les candidats à la relégation en terreur européenne : son "Football total" écrira la légende de l'Ajax et des Johan Neeskens, Piet Keizer, Sjaak Swart, Wim Suurbier, Barry Hulshoff, Gerrie Mühren, Johnny Rep, Ruud Krol, Velibor Vasović et, dernier mais non des moindres, Johan Cruyff.

Battu en finale de Coupe européenne des clubs champions en 1969, l'Ajax voit son pire rival, Feyenoord, devenir le premier club néerlandais à décrocher le titre majeur en 1970. Il deviendra le second l'année suivante face au Panathinaikos FC, battu 2-0 à Londres. Michels part dans la foulée au FC Barcelona : "J'ai accompli tout ce que je pouvais – je ne peux pas faire mieux."

Son successeur, Stefán Kovács, lui donne tort. Cruyff marque deux fois face au FC Internazionale Milano lors de la finale 1972 à Rotterdam. En battant la Juventus 1-0 en 1973 à Belgrade, les "Fils des Dieux" réaliseront la passe de trois.

Le passage de témoin
Cette finale marque l'apogée du club: l'Ajax a sorti consécutivement le FC Bayern München en quarts et le Real Madrid CF en demies avant de terrasser la Juve d'une tête de Johnny Rep en finale.

Elle marque aussi la fin d'un cycle. Cruyff part rejoindre Michels à Barcelone. Les deux font la paire en 1974, où les Pays-Bas atteignent la finale de Coupe du Monde. Du côté de l'Ajax, il faudra attendre 22 ans le quatrième titre. Il viendra de Louis van Gaal en 1995, en UEFA Champions League.

Première victoire en finale
Première victoire en finale

Une nouvelle philosophie de jeu
Le "football total" s'appuyait sur un 4-3-3 plaçant ses attaquants sur les ailes. Les offensives partaient du gardien, avec une transmission de balle rapide et des défenseurs et des milieux aspirés par l'avant, ce qui rendait les joueurs de l'Ajax impossibles à marquer. Un pressing sans relâche et une maîtrise parfaite du hors-jeu assuraient au Néerlandais une grosse possession.

"On avait un style de jeu pas très normal pour notre époque en Europe", resitue Cruyff. "On jouait notre propre style – quelque chose qu'on ne voyait nulle part ailleurs."

Rinus Michels
Rinus Michels©Getty Images

Le génie tactique
Buteur dur au mal à la carrière écourtée par une blessure au dos, 'Le général' a encore plus fait pour son sport en devenant entraîneur. "Il existe un art de la composition, de l'équilibre entre joueurs créatifs et joueurs redoutables, qui exige de ne jamais oublier la qualité de l'adversaire et les pressions propres à chaque rencontre", déclarait Michels.

Ses choix à l'Ajax approchaient la perfection, et il s'est montré presque aussi efficace à Barcelone, avec un titre de Liga en 1973/74 avant de reprendre la sélection néerlandaise. Si la finale de Coupe du Monde 1974 fut une belle réussite, la victoire au Championnat d'Europe de l'UEFA 1988 fut un couronnement.

"Ce qui me rend particulièrement heureux, c'est d'avoir rendu le style de jeu néerlandais connu dans le monde entier", s'est réjoui un jour Michels. "Si j'avais une queue, je la remuerais."

Cruyff, promo 1972
Cruyff, promo 1972

Une galerie de stars
Johan Cruyff :
Un attaquant doué de qualités techniques et d'une aura hors-normes, Cruyff fut l'emblème du 'football total'. "Bien entendu, je possédais mes propres qualités, mais une équipe se compose de joueurs aux qualités différentes – aucun joueur ne fait l'équipe seul. Ensuite, une fois que chaque joueur est prêt à tout donner tn s'appuyant sur ses qualités propres, alors les résultats tombent tout seul."

Johan Neeskens : 'Johan le Second' était un milieu en acier trempé, infatigable coureur de ballons à la technique léchée qui savait mettre le cuir au fond - et Cruyff sur orbite. Un des premiers milieux "box-to-box", il ne lâchait pas l'adversaire avant d'avoir récupéré le ballon. "Il en vaut deux dans l'entrejeu", disait de lui Sjaak Swart.

Piet Keizer : Cet ailier gauche de génie à la patte plutôt habile savait aussi pourvoir Cruyff en balles de but. Hommme d'un club, l'Ajax (1961–74), il y inscrira 146 buts en 365 matches de championnat. "Quand je ne jouais pas, j'allais assister aux matches de l'Ajax juste pour voir Keizer", le pommade Wim van Hanegem, milieu du Feyenoord à la même époque.

L'Ajax soulève le trophée en 1973
L'Ajax soulève le trophée en 1973©Getty Images


Haut