Michel Platini répond aux passionnés

Le Président de l'UEFA Michel Platini répond aux questions vidéo de grands passionnés des football, parfois célèbres.

Le Président de l'UEFA Michel Platini répond aux questions vidéo
Le Président de l'UEFA Michel Platini répond aux questions vidéo ©UEFA.com

Ils ont exprimé leurs interrogations, il a répondu. Le Président de l'UEFA Michel Platini s'est retrouvé face à une multitude de questions vidéo envoyées par des passionnés de football, des joueurs et des entraîneurs du monde entier. Il a enregistré ses réponses à la Maison du football européen à Lyon, en Suisse. L'interview est à voir aujourd'hui sur la chaîne YouTube officielle de l'UEFA.

Le présent, le passé et l'avenir de l'UEFA Champions League ont fait partie des sujets majeurs dont a discuté Michel Platini, quelques jours avant de se présenter pour un troisième mandat de Président de l'UEFA, à l'occasion du XXXIXe Congrès Ordinaire de l'UEFA à Vienne.

Répondant à une question d'un passionné de football sur la réduction du nombre d'équipes en UEFA Champions League, M. Platini a déclaré : "Réduire le nombre d’équipes empêcherait le football de se développer dans de nombreux pays. Si vous n’incluez pas de petites équipes, comme vous dites, en Champions League, elles ne bénéficieront jamais de l’argent de la Champions League, qui serait alors uniquement réparti entre les grandes équipes. Cet argent peut permettre le développement de nombreux championnats à travers l’Europe".

Michel Platini répond à Iker Casillas
Michel Platini répond à Iker Casillas

Gardien de but du Real Madrid et de l'équipe d'Espagne, le légendaire Iker Casillas a lui aussi envoyé une question. Il voulait demander au Président de l'UEFA s'il était content du format actuel du Championnat d'Europe de l'UEFA.

Les 5 plus beaux buts des éliminatoires de l'EURO
Les 5 plus beaux buts des éliminatoires de l'EURO

"Je suis très heureux qu’il y ait plus d’équipes qui puissent participer à la phase finale de l’EURO, mais cela n’a pas été une décision facile à prendre en 2010, parce qu’à ce moment-là, il était important de savoir si la qualité du football pratiqué resterait la même avec 24 équipes", a assuré M. Platini. "Mais après une grande réflexion, après l’EURO 2008, nous avons vu que nous pouvions avoir 24 bonnes équipes à l’EURO. C’est aussi un gros avantage pour les villes qui reçoivent l’EURO, parce qu’elles peuvent accueillir plus de trois matches. Et n’oublie pas une chose : c’est une grande avancée pour le développement du football en Europe."

Parmi les autres questions envoyées à M. Platini, figurait celle du joueur du FC Shakhtar Donetsk, Yaroslav Rakitskyi, qui voulait savoir ce que serait le football dans cinq ans.

Cinq buts décisifs célèbres en UEFA Champions League
Cinq buts décisifs célèbres en UEFA Champions League

"Je pense que nous avons changé certaines règles pour l’améliorer", a répondu M. Platini, "mais nous sommes confrontés à certains problèmes, comme le comportement des joueurs et des supporters."

"Pour les joueurs sur le terrain, je crois que beaucoup de personnes n’aiment pas la manière dont ils parlent aux arbitres, dont ils simulent... Parfois leur comportement n’est pas bon, et beaucoup n’aiment pas le football à cause de ça. Il faut aussi s’intéresser au comportement des supporters. Même s’il est plus facile de travailler sur le comportement des joueurs que sur celui des fans. Mais nous devons être plus tolérants. Nous devons travailler contre la discrimination, nous devons travailler contre le racisme, nous devons travailler contre la violence dans le monde."

Pendant cette interview, M. Platini a également été interpellé sur le fair-play financier, la propriété des joueurs par des tiers, l'élection présidentielle à la FIFA et le football féminin, entre autres.

Le président de l'UEFA sur les gains en UWCL
Le président de l'UEFA sur les gains en UWCL
Haut