Schalke pour se reprendre

Le Real n'avait fait qu'une bouchée du FC Schalke 04 lors des 8es l'année passée – ce sera probablement différent cette fois-ci.

Schalke a tiré les leçons de sa campagne européenne passée
Schalke a tiré les leçons de sa campagne européenne passée ©Getty Images

Le Real Madrid CF et le FC Schalke 04 se rencontrent en UEFA Champions League pour la deuxième saison consécutive. La saison dernière, les Allemands s'étaient inclinés 9-2 sur l'ensemble des deux matches. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts...

La saison passée
Schalke accueillait le match aller au Stadion Gelsenkirchen et n'avait pu que constater la suprématie des Madrilènes qui, à la pause, menaient déjà 0-2. Le trio d'attaque de Madrid formé par Karim Benzema, Gareth Bale et Cristiano Ronaldo allourdissait le score avant que Klaas-Jan Huntelaar ne sauve l'honneur des siens : 1-6.

Joel Matip et Gareth Bale lors du match retour
Joel Matip et Gareth Bale lors du match retour©Getty Images

Au match retour, les Madrilènes pouvaient se permettre quelques changements dans l'équipe et malgré le but de Tim Hoogland au Santiago Bernabéu, les hommes de Carlo Ancelotti se qualifiaient pour les quarts de finale grâce à Ronaldo et Álvaro Morata pour le 3-1.

Points positifs
Malgré ce score sans appel, la formation allemande avait pu trouver des points positifs en analysant ces deux matches.

Premièrement, le public du Stadion Gelsenkirchen avait été fantastique. Enthousiasmée à l'idée de voir les talents de Madrid en action, la foule était venue en nombre soutenir ses couleurs, même après le 0-6.

Les Allemands n'étaient pas passés loin de l'ouverture du score non plus avec le capitaine Benedikt Höwedes et les choses auraient pu alors se passer bien différemment.

Qu'est-ce qui a changé
Le changement le plus évident concerne l'entraîneur. Roberto Di Matteo a succédé à Jens Keller en octobre et a réussi à mener les siens dans le quatuor de tête de la Bundesliga.

Il faut ajouter à cela l'épanouissement d'Eric Maxim Choupo-Moting, attaquant recruté cet été, puissant et polyvalent, ainsi que le nouveau venu cet hiver de Manchester City FC, le défenseur Matija Nastasić. Schalke peut désormais compter sur un noyau plus fort, dont plusieurs éléments doivent encore revenir de blessure.

L'entraîneur
Di Matteo avait reçu un accueil mitigé de la part des supporters allemands, qui ne le croyaient pas vraiment capable d'apporter de nouvelles idées. Depuis, ils ont été agréablement surpris. Schalke offre désormais une défense compacte et organisée.

2012: Roberto Di Matteo soulève le trophée à Munich
2012: Roberto Di Matteo soulève le trophée à Munich©Getty Images

Le parcours de Di Matteo en UEFA Champions League permet un certain optimisme également, puisqu'il a remporté ce prestigieux tournoi avec le Chelsea FC en 2012, se débarrassant du FC Barcelona en demi-finale avant de l'emporter sur le  FC Bayern München en finale.

Tactique
Di Matteo a imposé une défense à trois en novembre et depuis, les siens n'ont essuyé qu'un seul revers en six matches de Bundesliga avant la trêve hivernale. Le stage au Qatar a permis d'apporter encore quelques ajustements et l'équipe est plus forte qu'avant.

Trois arrières centraux, derrière un milieu défensif, aidés par deux ailiers offensifs : voilà la formule qui rend fous les attaquants adverses.

Dans ses récents matches de Bundesliga, Schalke a pratiquement laissé la possession à ses adversaires, tout en réussissant à garder ses filets inviolés. Madrid devra se méfier de cette tactique.

Talents individuels
Nastasić, prêté par Manchester City avec une option d'achat à la clé, est venu renforcer la défense de Schalke.

En attaque, Choupo-Moting est une véritable révélation depuis son arrivée du 1. FSV Mainz 05.  Huntelaar, pour sa part, suspendu depuis un bon moment en Bundesliga, attend impatiemment de se frotter à son ancien club.

Matija Nastasić a renforcé la défense de Schalke
Matija Nastasić a renforcé la défense de Schalke©AFP/Getty Images

Sead Kolašinac, Leon Goretzka, Jefferson Farfán et Julian Draxler devraient bientôt revenir de blessure et pourraient être prêts pour les 8es. Face à un Madrid décimé par les blessures (Pepe, Sergio Ramos, Sami Khedira et James Rodríguez, entre autres), Schalke aura peut-être une occasion unique de prendre l'avantage.

État de forme
Schalke aborde ce 8e de finale sur le bilan d'une défaite 1-0 à l'Eintracht Frankfurt. Une bonne performance, néanmoins et un bon match, exception faite de ce moment d'hésitation du jeune gardien Timon Wellenreuther qui se paye cash. Pour le reste, les Allemands semblent imprenables, enregistrant des victoires 1-0 contre les Hannover 96 et Gladbach et, plus encourageant encore, forçant au match nul 1-1 le Bayern.

Conclusion
Compte tenu de la solide défense de Schalke, un nouveau 6-1 semble peu probable, même si les Allemands ne partent pas favoris. Di Matteo voudra saisir sa chance pour s'illustrer face aux meilleurs du continent, en gardant les filets allemands inviolés le plus longtemps possible, tout en tentant d'arracher un petit but en face. Une tâche qui ne s'annonce pas facile, certes, mais pas impossible non plus.

Haut