Lopetegui espère avoir le ballon

Alors que Porto rend visite au FC Bâle, son coach Julen Lopetegui analyse déjà la rencontre. Il n'est pas favori mais s'attend à dominer.

©AFP/Getty Images

Alors que le FC Porto rend visite au FC Basel 1893, en 8es de finale aller de l'UEFA Champions League, le coach espagnol de l'équipe portugaise, Julen Lopetegui, analyse déjà la rencontre. Il n'est pas favori mais s'attend à dominer.

Sur la performance de Porto en phase de groupes...
"L'équipe a fait de bonnes choses, elle a été courageuse à chaque match. Nous avons eu la chance de pouvoir marquer énormément. Je pense que nous avons été solides dans diverses situations pendant ces matches. On va essayer de continuer à faire cela. Chaque match était différent. Chaque équipe que nous avons rencontrée avait vraiment un style de jeu très particulier.

(Concernant le retour face au FC Shakhtar Donetsk et le nul en Ukraine lors de la deuxième journée après avoir été mené deux buts à zéro) cela nous a donné beaucoup de confiance. Je pense que ce fut le match décisif."

Sur le FC Bâle...
"C'est une équipe qui mérite sa qualification pour les huitièmes de finale dans un groupe où elle a devancé (le) Liverpool (FC). Cette équipe a donné du fil à retordre au Real Madrid (CF) en Suisse. Elle a de l'expérience et elle a fait aussi de très bonnes choses la saison dernière. C'est une équipe bourrée de talent. Nous devrons être à notre maximum en ce qui concerne l'intensité et la concentration si on veut avoir une chance de se qualifier."

Favori ?
"Les journalistes aiment beaucoup ce mot de favori, plus que nous. Ça ne recouvre aucune réalité. Notre adversaire a ses points forts, nous avons les nôtres. Les deux équipes ont fait une belle phase de groupes. On veut se qualifier et savoir qui est le favori n'aidera personne."

Porto a remporté une belle victoire sur le Shakhtar
Porto a remporté une belle victoire sur le Shakhtar©AFP/Getty Images

Sur la longue trêve hivernale pour les deux équipes...
"Notre adversaire a eu la chance de pouvoir se concentrer sur des choses très particulières. Il a aussi joué des matchs amicaux contre des équipes du plus haut niveau. Récemment, cette équipe affrontait Fribourg et on a vu qu'elle était déjà dans le rythme. L'autre point positif, c'est qu'elle a réussi à se renforcer avec des joueurs qui sont de retour de blessure."

Un 2e quart après celui de 2004 ?
"Cela générerait beaucoup d'enthousiasme. Tout le monde au club veut ce quart de finale. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes passés aussi par un tour de barrages très exigeant (contre le LOSC Lille). L'équipe a commencé au mois d'août sa saison. Mais la signification d'un quart de finale, ce serait fantastique. Moi-même, les joueurs, tout le monde. Nous avons une équipe très jeune, sans aucun doute la plus jeune de la compétition.

 Nous pensons que nous aurons la maîtrise du ballon, nous aurons l'occasion d'attaquer plus que notre adversaire. Mais quand vous avez le ballon, le problème est de savoir comment vous allez utiliser. Ce sont les questions auxquelles vous essayez toujours de répondre. Évidemment, en football, plus vous avez la possession, plus vous avez de chances de gagner et de faire mal à votre adversaire."

Haut