Porto - Bâle, première expérience

Les chiffres et réactions autour du 8e de finale de l'UEFA Champions League opposant les Suisses de Bâle aux Portugais de Porto.

En ouvrant le score à Liverpool, Fabian Frei a aussi ouvert les portes des 8es à Bâle
En ouvrant le score à Liverpool, Fabian Frei a aussi ouvert les portes des 8es à Bâle ©AFP/Getty Images

Les chiffres et réactions autour du 8e de finale de l'UEFA Champions League opposant les Suisses de Bâle aux Portugais du FC Porto.

• Les deux clubs ne se sont jamais rencontrés.

• Les Bâlois ont récemment affronté des Portugais. Ils ont gagné et obtenu un nul face au Sporting Clube de Portugal en phase de groupes de l'UEFA Europa League 2012/13. Ils ont connu un destin moins clément face au SL Benfica en UEFA Champions League la saison précédente : défaite 2-0 à domicile et un nul 1-1 à Lisbonne.

• Bâle n'a gagné que deux de ses dix rencontres face à des clubs de Liga portugaise, pour cinq défaites. Les Suisses ont obtenu leurs deux victoires à domicile où ils ont perdu leurs trois autres matches face à des Portugais.

• Porto ne s'est incliné qu'une fois en six matches contre des Suisses : 3-0 sur le terrain du Grasshopper Club au deuxième tour retour de la Coupe UEFA 1980/81 (tot. défaite 3-2). Les Portugais ont gagné trois des cinq autres matches.

Julen Lopetegui, entraîneur de Porto
Bâle est une excellente équipe, mais nous avons l'ambition d'atteindre les quarts de finale, sachant que nous aurons un gros soutien en Suisse. À ce stade de la compétition, nous parlons des 16 meilleures équipes d'Europe, donc ce sera dur. Nous avons de la chance d'en faire partie. En tant que seule équipe portugaise, nous allons défendre notre cause, qui est aussi celle du Portugal.

Paulo Sousa, entraîneur de Bâle
Nous allons affronter un club européen qui a l'habitude de jouer les 8es. Porto est sensationnel, c'est un grand club qui a une mentalité de vainqueur et une philosophie bien définie. Ils ont trouvé le bon mélange de jeunes joueurs et de joueurs expérimentés. Cette saison, Porto n'a perdu aucun match de Champions League donc c'est un énorme défi pour nous. Mais en phase de groupes, nous avons montré que nous étions à la hauteur. Pour moi en tant qu'entraîneur portugais, c'est un plaisir de rentrer au pays et d'affronter l'une des plus grandes équipes de mon pays et d'Europe.

Bernhard Heusler, président de Bâle
Nous vivons une très belle saison européenne pour l'instant, avec cette "finale" à Liverpool (en sixième journée). C'était un moment inoubliable pour nous et pour tous les supporters. Porto est un grand nom du football européen et c'est génial d'accueillir un 8e de finale de la Champions League à Bâle, peu importe l'adversaire.

Haut