Retours fracassants en seconde période

La Champions League regorge de retours fracassants, à l'image d'Anderlecht contre Arsenal. Retour sur cinq exemples frappants.

Après le superbe come-back d'Anderlecht contre Arsenal en 4e journée, UEFA.com revient sur les meilleures remontées de l'histoire.

Même archi-dominé pendant 45 minutes, il ne faut jamais baisser les bras : l'UEFA Champions League regorge de retours fracassants, à l'image de celui du RSC Anderlecht, qui a récemment pris un point improbable chez l'Arsenal FC. UEFA.com revient sur cinq exemples frappants.

Arsenal FC 3-3 RSC Anderlecht
Phase de groupes 2013/14
Après la victoire inespérée des Gunners au stade Constant Vanden Stock quinze jours plus tôt (de 0-1 à 2-1 dans les deux dernières minutes), les hommes d'Arsenal menaient de trois buts à l'heure de jeu grâce à Mikel Arteta, Alexis Sánchez et Alex Oxlade-Chamberlain.

Anthony Vanden Borre redonnait espoir aux Mauves à la 61e minute, puis transformait un penalty à 17 minutes de la fin. Anderlecht finissait par égaliser sur une tête d'Aleksandar Mitrović à la 90e.

©Getty Images

SV Werder Bremen 5-3 RSC Anderlecht
Phase de groupes 1993/94
Il faut dire que les Belges savaient qu'un renversement de situation est toujours possible. Ainsi, en 1993, un but de Philippe Albert et un doublé de Danny Boffin leur donnaient trois buts d'avance au bout d'une demi-heure en Allemagne.

Un matelas confortable, mais qui allait voler en éclats au cours des 25 dernières minutes : Wynton Rufer, Rune Bratseth et Bernd Hobsch permettaient au Werder d'égaliser, puis Marco Bode et Rufer à nouveau arrachaient les trois points.

RC Deportivo La Coruña 4-3 Paris Saint-Germain
Seconde phase de groupes 2000/2001
Menés 2-0 à la pause, les hommes de Javier Irureta ressortaient métamorphosés des vestiaires.

Les effets n'étaient pas visibles immédiatement puisque Laurent Leroy ajoutait un troisième but pour les Parisiens, mais quatre buts en 27 minutes laissaient les Français sans réaction. Un coup du chapeau de Walter Pandiani et un but de Diego Tristán plus tard, le "Super Depor" écrivait l'histoire.

AC Milan 3-3 Liverpool FC (aet, Liverpool win 3-2 on penalties)
Finale 2004/05
Sans doute le renversement de situation le plus célèbre de l'épreuve reine. Le trophée semblait promis aux Milanais à la pause, Paolo Maldini et Hernán Crespo (doublé) ayant posé une main sur un septième titre européen.

Mais Steven Gerrard sonnait la révolte à la 53e, bientôt imité par Vladimír Šmicer et Xabi Alonso. Jerzy Dudek se montrait impérial lors de la séance des tirs au but, sortant les tentatives d'Andrea Pirlo et Andriy Shevchenko pour hisser Liverpool sur le toit de l'Europe.

FC Porto 2-3 FC Artmedia Bratislava
Phase de groupes 2005/06
Face à une équipe vainqueur de l'épreuve deux ans auparavant, les Slovaques étaient menés 2-0 suite aux buts de Lucho González et Diego.

Mais Peter Petráš rallumait la flamme dans le temps additionnel de la première période. Au retrour des vestiaires, Ján Kozák égalisait, puis Balázs Borbély inscrivait le but de la victoire.

Haut